Accueil VW Volkswagen : vague de licenciements suite au dieselgate 

Volkswagen : vague de licenciements suite au dieselgate 

1893
5
PARTAGER

Rififi au sein de Volkswagen. Selon la presse allemande, le groupe prévoit de licencier un groupe d’ingénieurs et de managers impliqués dans le scandale du dieselgate.

Selon Handelsblatt, les procureurs de Brunswick, dans l’État de Basse-Saxe – lieu où se trouve le siège de VW –  ont pris pour cible un «cercle restreint» de 39 employés du constructeur automobile dans leur enquête sur la fraude des émissions polluantes. Une autre vague de licenciements serait même attendue.

Neusser dans le viseur

Parmi les six personnes qui pourraient être licenciées figure l’ancien chef de la division développement de VW, Heinz-Jakob Neusser, selon les journaux allemands Handelsblatt et Bild am Sonntag.

Neusser, suspendu de ses fonctions depuis 2015, fait également face à des accusations aux États-Unis. Il faisait partie des six dirigeants mis en accusation par le ministère de la Justice US en janvier 2017 pour avoir agi en vue de falsifier les tests d’émissions.

Il y a près de cinq ans, des ingénieurs VW ont découvert que certains modèles équipés échouaient aux tests environnementaux. En juillet 2012, ils auraient écrit un rapport pour illustrer le problème. Selon la justice américaine, Neusser, alors responsable du développement moteur chez VW, aurait ordonné la destruction des documents et demandé à ses équipes de trouver une solution. Celle-ci prit la forme d’un système qui occultait principalement les émissions NOx lorsque les capteurs détectaient que la voiture avançait en ligne droite, comme c’est le cas lorsqu’elle est placée sur le banc de roulement d’un dynamomètre.

Les documents publiés par la justice américaine montrent également qu’en avril 2013, Heinz-Jakob Neusser aurait autorisé l’installation d’un détecteur d’angle sur le volant pour améliorer la détection des conditions de tests d’homologation.

VW a déclaré à la presse allemande qu’il ne commenterait pas les articles de presse allemands, arguant de son devoir de préserver la confidentialité en tant qu’employeur.

Sources : Automotive News, Handelsblatt, Bild am Sonntag

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Volkswagen : vague de licenciements suite au dieselgate "

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bcbg
Invité

Une vague de licenciement : 6 personnes,6 dirigeants ou ex dirigeants mouilles jusqu’au coup dans une enormissime magouille,qui pourraient être licencies,vous appelez cela une vague de licenciements !!!?
Une usine qui ferme c est quoi,un cataclysme intersidéral?
Ici nous pourrions peut être parler de fusibles qui sautent.

seb
Invité

Ce n’est peut être qu’une faute de frappe, il n’y a qu’un « de » en trop.

^^

SAM
Invité

L’actuel PDG?
Matthias Müller
Il n’était pas au courant?

greg
Invité

Tu as des Infos officielles?

wpDiscuz