Accueil Nouvelles technologies Toyota a étudié les passagers pendant les accidents de voitures autonomes

Toyota a étudié les passagers pendant les accidents de voitures autonomes

685
1
PARTAGER

Toyota vient de mener la première étude sur les mouvements corporels des passagers dans des accidents simulés de véhicules autonomes.

Les constructeurs étudient les accidents et effectuent des essais de collision avec des mannequins depuis des décennies, mais l’étude des accidents de voitures autonomes reste un domaine balbutiant, voire inexistant. La raison pour laquelle il s’agit d’un problème différent de celui d’un accident de voiture courant est que, dans un véhicule autonome, les occupants peuvent ne pas savoir ce qui se passe et ne peuvent donc pas se préparer à l’impact.

Toyota a mené son étude sur 87 bénévoles au centre d’essais de conduite autonome Mcity de l’Université du Michigan à Ann Arbor — de 2016 à 2017. Ces volontaires couvraient un large éventail de tailles corporelles et étaient soumis à des manœuvres de sécurité extrêmement évasives telles que des changements de voie soudains ou un freinage brutal.

L’étude n’a pas permis à Toyota de trouver de schémas reproductibles dans la façon dont les corps des gens réagissaient dans ces conditions.

« Nous avons trouvé une grande amplitude », explique Jason Hallman qui a dirigé l’étude. « Avant cela, tout le monde avait supposé avoir en quelque sorte compris et pouvoir prédire où le passager serait positionné dans le siège », ajoute-t-il.

Alors que les résultats complets seront publiés en octobre lors d’une conférence de l’Association for Advancement of Automotive Medicine, le constructeur japonais conclut que, tout occupés à d’autres tâches que d’avoir un œil sur la route, les passagers de voitures autonomes pourraient avoir besoin d’un large éventail de nouvelles technologies pour rester en sécurité.

Le constructeur réfléchit désormais aux sièges à gravité zéro comme une solution potentielle à la protection des passagers dans les voitures autonomes.

 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Toyota a étudié les passagers pendant les accidents de voitures autonomes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
labradaauto
Invité
…c’est certain ! les accidents en compétition automobiles font moins de blessures graves que sur la route. il en va de la protection, certes, mais surtout de l’attention des usagers embarqués. Dans la peur, l’organisme fait une décharge de cortisol qui décuple les forces physiques de l’humain pour se parer à affronter la violence d’un choc. On sait que des personnes faibles qui n’ont pas de force arrivent à casser un volant, le tordre, en outre. C’est dire et médicalement prouvé depuis belle lurette. Dans l’autobus, le train, les gens ne regardent pas la route. Victimes, les blessures sont plus… Lire la suite >>
wpDiscuz