Accueil FCA Magneti Marelli : FCA poursuit la scission, avec KKR ?

Magneti Marelli : FCA poursuit la scission, avec KKR ?

1123
8
PARTAGER

Le fonds d’investissement américain KKR serait en pourparlers avec Fiat Chrysler (FCA) pour racheter l’équipementier automobile Magneti Marelli. C’est en effet ce qu’affirme le Wall Street Journal.

Du coté du constructeur, on indique poursuivre la scission de Magneti Marelli, en ajoutant que d’éventuelles « pistes alternatives » seront étudiées « dans l’intérêt du groupe ».

Au printemps dernier, FCA avait confirmé son intention de se séparer de l’équipementier. Laissant entendre qu’une entité indépendante pourrait être formée et introduite à la bourse de Milan.

Le WSJ affirme pour sa part que le prix de la transaction avec KKR n’est pas connu à l’heure actuelle et que les pourparlers pourraient encore échouer. Selon le journal, la valeur de Magneti Marelli serait comprise dans une fourchette entre 3,2 et 6 milliards d’euros.

FCA confirme la poursuite du plan de scission de Magneti Marelli

« FCA poursuit un plan de scission de la filiale Magneti Marelli » et il « étudiera de manière sérieuse des propositions pour des opérations alternatives susceptibles d’aller dans le sens des intérêts de l’entreprise », a déclaré en retour le constructeur via le biais d’un porte-parole, cité dans un communiqué. Ajoutant qu’il ne ferait aucun commentaire sur les rumeurs de marché.

Pour rappel, à la mi-juillet, Fiat Chrysler a lancé la procédure de scission de sa filiale en vue d’une introduction en Bourse.

KKR déjà présent dans l’équipement automobile

Selon le WSJ, KKR achèterait Magneti Marelli via le biais du groupe japonais Calsonic Kansei Corp.

Rappelons que le fonds d’investissement s’est fait connaître du grand public en novembre 2016, lorsqu’il a racheté cet équipementier à Nissan et d’autres actionnaires pour près de 4,5 milliards de dollars.

Fondé en 1938, Calsonic Kansei fabrique notamment des systèmes d’air conditionné, des compresseurs et autres pièces importantes de véhicules. Son chiffre d’affaires annuel s’élève à 1.050 milliards de yens (8,9 milliards d’euros). La société emploie près de 22.000 salariés.

Magneti Marelli : un important équipementier

Fondé en 1919, Magneti Marelli, compte quant à lui 43.000 employés. Présent dans 21 pays, avec 86 usines et 14 centres de recherche, il a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires de 8,7 milliards d’euros.
L’équipementier est présent dans les systèmes d’éclairage, de télématique, les systèmes de divertissement embarqués, les systèmes de suspension, les pots d’échappements, les pièces moteur ou de freinage.

Sources : Reuters, AFP, WSJ, FCA

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Magneti Marelli : FCA poursuit la scission, avec KKR ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Silevano
Invité

Le but a atteindre par fiat chrysler est de procèder de la même manière qu’avec Ferrari et CNH industrial, rester propriétaire mais en faire des entités distinctes (scission)afin de générer des profits en bourses séparément au profit de la maison mère Fiat. Pour magneti Marelli le système prévu et poursuivi est le même la scission, le fond d’investissement Americain lui serait interressé par un achat éventuel dans

Silevano
Invité

Dans ce cas ce serai une cession

Ami204
Invité

FCA n’est en rien propriétaire de CNH. C’est les Agnelli qui ont des grosses parts dans les 2 sociétés.

zafira500
Invité

@Ami204
En effet, via Exor.

Ami204
Invité

L’équipementier est aussi présent dans les systèmes de carburation/injection.
Il possède de nombreuses marques.

Ami204
Invité

La finalité d’un fonds comme KKR (Kohlberg Kravis Roberts) est d’investir (i.e. de spéculer).
C’est peut-être sain à court et/ou à moyen terme pour les entreprises achetées, mais ce n’est pas un investissement à caractère industriel sur le long terme de type.

Ami204
Invité

Outre la mise en bourse, il faudrait que les 43.000 employés achètent, en moyenne, pour 10.000 € d’actions. Ils contrôleraient alors 1/10e du conglomérat.

Silevano
Invité

CNH et toutes ses composantes ne faisaient qu’un seul et même groupe acheté les un après les autres par Fiat et volontairement séparés par Sergio Marchionne pour une plus grande efficacité financière

wpDiscuz