Accueil Volvo Le PDG de Volvo appelle à l’élimination des tarifs douaniers sur les...

Le PDG de Volvo appelle à l’élimination des tarifs douaniers sur les voitures

902
17
PARTAGER
Hakan Samuelsson Volvo

Le PDG de Volvo, Hakan Samuelsson, a appelé à l’élimination des tarifs douaniers sur les voitures entre l’Europe, la Chine et les États-Unis dans un article publié par le Financial Times.

Le PDG de Volvo déclare que la suppression des barrières apporterait « plus de choix, de meilleures voitures et un meilleur rapport qualité-prix ». Il a ajouté être « profondément préoccupé par les projets des dirigeants mondiaux d’imposer des tarifs à deux chiffres sur les importations de voitures ».

Sous l’impulsion de Donald Trump, le secteur automobile est devenu une arme de guerre commerciale avec la menace de la part des États-Unis d’augmenter les tarifs douaniers sur les voitures européennes et chinoises importées sur le sol américain.

Les États-Unis imposent des droits de douane de 2,5 % sur les voitures et de 25 % sur les utilitaires, tandis que les taxes de l’Union européenne sont de 10 %. Le mois dernier, Trump a menacé de percevoir un droit de douane de 20 % sur les automobiles importées de l’Union européenne.

Pour le moment, Volvo est épargné. Le constructeur suédois a récemment inauguré une nouvelle usine en Caroline du Sud pour produire localement aux États-Unis. Il compte sur cette usine américaine, son usine suédoise et son usine chinoise pour parer les effets négatifs d’une éventuelle guerre commerciale.

Néanmoins, le secteur automobile s’appuie sur des chaînes d’approvisionnement complexes réparties dans le monde entier. Tôt ou tard, Volvo serait touché par une augmentation des droits de douane.

 

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Le PDG de Volvo appelle à l’élimination des tarifs douaniers sur les voitures"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

J´ai comme le Sentiment que cette sortie a été ordonnée par Geely… Parce que curieusement c´est mot pour mot ce que disait Li Shufu en Juin dernier, et avant cela (avant les propos de Li je veux dire), jamais Samuelsson n´avait émis une quelconque prise de Position sur les Tarifs Douaniers, alors que cela fait un Petit Moment qu´il travaille chez Volvo.

Thibaut Emme
Admin
En même temps, vu la situation de Volvo, les droits de douanes les toucheront. Surtout si la guerre commerciale initiée il y a peu continue de se renforcer. Si on vire les droits de douane, ce sera une nouvelle fois la guerre commerciale, mais dans l’autre sens, vers le moins-disant. Et là, on ne peut pas trop lutter face à la Chine. Tant que fabriquer à 8000 km et transporter par bateau ou par train (2 lignes directes entre la Chine et l’Espagne ou le UK) coûtera moins cher que de fabriquer sur place, il y aura une fuite vers… Lire la suite >>
greg
Invité

Je ne dis absolument pas le contraire, je dis juste que Samuelsson ne parle pas politique normalement, il est très prudentm certains diront même « effacé », ce qui explique aussi sa Nomination, son prédécesseur lui n´avait pas sa langue dans sa poche.

Bcbg
Invité
Vous croyez franchement qu’une golf ou une megane produites en chine serait de moins bonne qualité que celles produites en Europe? Et aujourd’hui seraient elles également beaucoup moins chère?En matière auto,peut on croire que le facteur prix de vente est la seule variable qui compte? Les droits de douanes sur les importations de voitures chinoises en Europe sont de 10%.C est peu,et pourtant nos rues ne sont pas envahies par les autos made in china bon marche et pas même celles produites par des constructeurs occidentaux ou japonais. Le patron de Volvo, qui défend à coup sûr les intérêts de… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
@Bcbg : je n’ai pas dit que la qualité serait moins bonne 😉 Je sais pertinemment que la Chine produit ce qu’on lui demande. Si on demande un haut niveau de qualité, elle le fait. Mais, la main d’oeuvre reste moins cher (se rapproche de certains pays de l’est de l’Europe) et les normes environnementales ne sont pas les plus respectées. Résultat, un véhicule produit en Chine revient, à qualité égale, bien moins cher. Et ce « bien moins cher » n’est pas mangé par le transport énorme entre la production et la consommation. Avec les tarifs douaniers, on arrive à un… Lire la suite >>
versdemain
Invité
La chine est devenu l’usine du monde. Geely a besoin d’une bonne âme Européenne (j’ai pas dit un âne) pour tenir le discours. Arrêter de vous protéger avec des droits de douane de 10% en Europe, car les gentils étrangers voudrait fermer toutes les usines en Europe. Ce serait le paradis, plus de travail pénible en Europe (le rêve?). Les voitures viendrait de Chine geely avec un logo Volvo pour donner une belle image Européenne. Je sais pas trop en fait peut être serait ce l’enfer avec des chômeurs partout en Europe, sauf là ou les gens accepteront de travailler… Lire la suite >>
seb
Invité

Qu’est ce qui pollue le moins, fabriquer 1 millions de voitures au même endroit et leur faire faire 20 000 km ou fabriquer 1 millions de voitures dans une usine par continent et leur faire faire 5 000 km chacune?
Et concernant l’économie d’échelle qu’on retrouve forcément sur la facture d’achat de la dite voiture, qu’est ce qui est le plus rentable (je ne parle pas du prix de la main d’œuvre)?

versdemain
Invité
@seb: pour la rentabilité, on est dans une économie mondialisée basée sur le gigantisme. Donc les constructeurs feraient plus de marge avec d’immenses usines totalement automatisées et sans humain à l’intérieur. On y vient peux à peux … Par contre pour les emplois, donc l’argent disponible pour la population, c’est sur qu’il vaut mieux plus d’usines sur chaque continent pour une consommation local. Et pour la pollution à la fabrication, moins de transports = moins de pollution, mais plus d’usines, donc plus chère à produire. L’oligarchie mondiale poussant alors à toujours polluer plus, non pas par plaisir, mais par pragmatisme… Lire la suite >>
Bcbg
Invité

Euh c est qui l oligarchie mondiale?A part un fantasme le peno- melanchoniste?

wizz
Membre
versdemain ce n’est pas flagrant (plus d’usines = plus chères) ce dont on est sûr, c’est que 2 usines produisant à 50% de leur capacité coutent beaucoup plus chères qu’une seule usine tournant à 100%. PSA peut en dire là-dessus Les lignes de production ont une certaine capacité. Au-delà de ce volume, si on veut augmenter la production de l’usine, il faut l’agrandir et y installer une autre ligne, identique si c’est le ou les même véhicules, et des ouvriers, et des contre maitres, et des ingénieurs de production, et des ouvriers maintenance, etc…. Le gain n’est plus aussi flagrant… Lire la suite >>
LaurentC
Invité
Le commerce international pour être juste vis à vis des peuples devrait être régi par les deux règles suivantes : – Aucun droit de douanes su ce que le pays ne peut pas produire (exemple la production de riz en Norvège) – Droit de douanes pour tous les autres produits afin de faire jeu équitable avec les normes sociales et environnementales locales. Exemple (imaginons que l’UE n’existe pas) : pas de droit de douanes entre un produit fait en France et en Belgique car nos systèmes sont à peu près similaire. Énorme droit de douanes entre la France et la… Lire la suite >>
SGL
Invité

Volvo est devenu le Cheval de Troie de Geely depuis déjà plusieurs années… et donc le petit soldat des Chinois.

orkose
Invité

C’est marrant,
En vous lisant tous, je me disais que chacun à raison.
Cela montre la complexité du problème !!

SGL
Invité

Avec proton, Lynk&Co et Volvo/Polestar, Geely à toutes les cartes pour (bien) jouer, ils sont européens ou Américain ou bien Chinois quand cela arrange au gré des taxes et de la réputation des marques.
Généraliste, Access-premium, premium, demandez… Geely vous le proposera bientôt !

Invité

les Kia/Hyundai de Chine ?

wizz
Membre
SGL Ce n’est pas tout à fait ça. Par exemple, GM est américain, et pourtant est réticient contre les taxes de Trump: cela impacte ses importations de véhicules depuis la Chine. Ce n’est pas un problème de la nationalité de l’entreprise C’est un problème de localisation de l’usine de production Et donc avoir plusieurs marques de nationalités différentes, de segments différents, ça ne change rien face à la taxe de Trump: il faut produire sur le sol américain. Le soucis de Volvo, c’est le volume critique par continent (et/ou par marché, dans le cas américain) Par exemple, VW aurait une… Lire la suite >>
wpDiscuz