Accueil Actualités Entreprise GYON révèle ses ambitions dans les véhicules électriques

GYON révèle ses ambitions dans les véhicules électriques

272
0
PARTAGER

Fin juillet, nous vous annoncions que le premier modèle de la marque chinoise GYON – liée à la start-up Sitech – serait annoncé à Los Angeles le 8 août. C’est donc désormais chose faite.

Partenariat avec Gaffoglio Family Metalcrafters

GYON  a rappelé à cette occasions avoir formé un partenariat avec Gaffoglio Family Metalcrafters pour construire un prototype qu’il présente comme le premier modèle d’un futur portefeuille produits composé de véhicules électriques. Son partenaire est une entreprise spécialisée dans la réalisation de prototypes et concept-cars, pour le cinéma ou pour de grands constructeurs automobiles.

GYON – qui signifie Grow Your Own Niche (Développez votre propre niche ) – a pour mission – selon ses termes – de « créer la prochaine génération de produits et services de transport électriques, intelligents, connectés et socialisés ».

Portefeuille de 9 modèles

Alors que les détails concernant le prototype se faisaient rares … Joe Chao, co-fondateur et président de GYON, a déclaré à Automotive News qu’il ferait probablement ses débuts fin 2019 ou 2020. Il sera le pionnier d’un portefeuille de neuf modèles qui devraient voir le jour au cours des huit prochaines années. Le premier sera dans les segments A et B, au prix de 100 000 yuans à 200 000 yuans, ou 14 668 dollars à 29 337 dollars aux taux de change actuels.

Selon la nouvelle marque, les véhicules auront une portée de 360 ​​à 373 miles sur une seule charge. Si aucun d’entre eux n’est certes entré en phase de production commerciale, Joe Chao a déclaré que la société avait fait ses preuves en matière de batterie et de technologie de charge. Il affirme ainsi que la batterie peut atteindre une charge de 80% en 10 minutes et se recharger complètement en 15 minutes.

Production en Chine

Le constructeur prévoit de produire ces véhicules dans deux usines de la ville de Chengdu, au sud-ouest de la Chine, où il est basé. Si le gouvernement local a investi dans la société, GYON demeure en négociations avec les autorités de Chengdu pour son implantation.

Des connexions entre GYON, Sitech et FAW

Chao et plusieurs autres dirigeants de Gyon sont également membres de direction de Sitech Auto. Cette start-up a lancé son propre véhicule électrique, le DEV1, cette année avec son partenaire et investisseur chinois FAW.

Selon Joe Chao, le véhicule électrique de GYON ne partage pas de technologie avec le DEV1. Néanmoins, a-t-il ajouté,  GYON pourrait utiliser une usine FAW dans le cas où les travaux de construction des usines dédiées à la production GYON ne seraient pas achevés à temps.

Besoin de fonds supplémentaires

D’un point de vue financier, aucun détail n’a filtré sur le mode de financement de GYON. Lequel continue à lever des capitaux. Selon le patron de GYON, si la société dispose de suffisamment de fonds pour démarrer, elle a toutefois besoin de plus de capital pour mener à bien des projets ambitieux.

Les ventes internationales, y compris les États-Unis, font partie d’un plan à long terme, mais « la Chine sera notre priorité pour le moment », a par ailleurs ajouté le dirigeant.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz