Accueil F1 F1 : sans surprise, Michelin ne répond pas à l’appel d’offre pneumatique

F1 : sans surprise, Michelin ne répond pas à l’appel d’offre pneumatique

1901
7
PARTAGER
Lotus_F1_18pouces

La FIA a lancé un appel à candidatures pour la fourniture de pneumatiques à partir de la saison 2020. Michelin a renoncé à candidater à ce qui s’apparente à un dossier trop orienté.

Lors de l’annonce de l’appel, il apparaissait assez clair que Michelin ne répondrait pas. La date butoir était aujourd’hui et le bibendum a en effet décliné l’invitation. Il faut dire que demander au fournisseur de pneumatique de développer des pneus en 13 pouces pour la saison 2020, puis passer enfin aux 18 pouces en 2021 biaisait déjà l’appel de la FIA.

En outre, il est demandé une dégradation programmé. Ce n’est pas dans l’ADN de la firme de Clermont-Ferrand qui cherche à tout prix la performance et l’endurance. Seul point positif, le passage aux jantes 18 pouces comme le réclame Michelin depuis des années.

Taillé spécialement pour Pirelli ?

Par contre, l’appel d’offre semble taillé pour le manufacturier actuel, Pirelli qui a déjà sa gamme de gommes 13 pouces et accepte depuis qu’ils sont fournisseurs de la F1 d’amener des gommes à dégradation programmée.

Si Michelin n’a pas répondu à l’appel à candidature, deux réponses sont parvenues à la FIA. Pirelli évidemment, mais aussi Hankook. Désormais la FIA devrait se pencher sur l’aspect technique de la réponse. D’ici mi-septembre, les réponses auront été analysées. Liberty Media entrera alors en jeu pour discuter des aspects commerciaux de la fourniture des pneus. Il y a de fortes chances que Pirelli reste fournisseur de la F1.

Illustration : Lotus F1 Team

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 : sans surprise, Michelin ne répond pas à l’appel d’offre pneumatique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabi35
Invité

Michelin n a pas des parts dans Hankook ?

Gustave
Invité

Michelin domine le lmp1 et le gte, investit dans le LMP2 et sera le fournisseur de l’Imsa, tout en étant en super gt avec nissan, la ou la compétition entre manufacturiers est féroce !
Un pneu, pour le maketing (et la logique) se doit d’être résistant ! tout le contraire de la F1

seb
Invité

Il me semble que Michelin était parti parce que la FIA ne cherchait qu’un seul fournisseur et Michelin ne veut pas être le seul mais veut de la compétition. Que disait l’appel d’offre sur ce point?

4aplat
Invité

Toujours un manufacturier unique et une usure « programmée » ..
Michelin veux de la compet, Pirelli se contente de l’exposition et de montrer que ses pneux se degradent et chauffe des qu’un pilote attaque.
Perso, pas de Pirelli sur mes voitures 😊😉

MINI_Stig
Invité

C’était gros comme une maison que c’était fait pour Pirelli !
Mais je comprends Michelin sur la dégradation etc… quand on voit comment ça a fait du tord à l’image de Pirelli ! (bon faut dire qu’ils sont aussi mauvais sous la pluie..)

Ils voulaient aussi de la concurrence en effet.

wpDiscuz