Accueil BYD BYD plombé par la baisse des subventions chinoises sur VE

BYD plombé par la baisse des subventions chinoises sur VE

440
1
PARTAGER

De l’importance de ne pas trop dépendre d’un secteur …. Le constructeur chinois BYD  a enregistré une baisse de 72 % de ses bénéfices au premier semestre. Une dégringolade qui fait suite à la baisse – survenue en début d’année –  des subventions et autres mesures de soutien octroyées par Pékin aux véhicules à énergie nouvelle.

Le constructeur a réalisé un bénéfice net de 479 millions de yuans (70 millions de dollars) au premier semestre, contre 1,72 milliard de yuans un an plus tôt.

Pour rappel, BYD est l’un des constructeurs chinois les plus connus à l’étranger, grâce à son intense communication autour des véhicules électriques. Il vend aujourd’hui près de 20% de sa production en électrique ou hybride rechargeable. Et c’est là où le bât blesse désormais ….

Des ventes et un chiffre d’affaires en croissance

BYD a vendu 75 800 véhicules à énergie nouvelle entre janvier et juin, en hausse de 121% par rapport à l’année précédente. Il a vendu parallèlement 138 700 véhicules à essence durant la même période, en hausse de 11%. Le chiffre d’affaires est passé de 45,04 milliards à 54,15 milliards de yuans.

Mais des bénéfices en « manque » de subventions

Jusque là, tout va bien me direz-vous ! Que nenni …. ! Car la baisse des subventions et des mesures de soutien plombent grandement ses bénéfices. Et vendre de tels véhicules devient donc moins rentable de ce fait pour le constructeur. Qui semblait peut-être vouloir un peu trop tabler sur les mesures d’incitation. Comme quoi, en Chine, comme ailleurs, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Ou du moins bâtir son modèle économique à partir d’éléments  susceptibles d’être rapidement remis en cause.

BYD espère toutefois que la rentabilité des véhicules à énergie nouvelle s’améliorera au second semestre, compte tenu des nouvelles normes de subvention mises en vigueur en juin.

Ces dernières années, de nombreux nouveaux venus dans le secteur chinois des NEV (New Energy Vehicules) ont incité le gouvernement à mettre en garde contre les risques de surcapacité et le potentiel «développement aveugle» du secteur.

Sources : Reuters

Crédit Illustration : BYD

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "BYD plombé par la baisse des subventions chinoises sur VE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
retrouvé le retour
Invité
C’est incroyable ES as-tu déjà fait des essais de ce genre de ce genre de véhicule ? C’est un peu compliqué n’est ce pas !! Sans doutera légendaire timidité des Chinois ! 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂… Lire la suite >>
wpDiscuz