Accueil Electriques Kroger teste la livraison autonome avec Nuro

Kroger teste la livraison autonome avec Nuro

495
0
PARTAGER
Nuro_Kroger autonomous delivery

Les robots autonomes commencent à être partout. Sur certains parkings ou dans des centres commerciaux, ils servent d’agents de sécurité ou de guides. Ici, c’est carrément la livraison de marchandise qui est confié à Nuro.

Nuro a été créé en 2016 par Jiajun Zhu et Dave Ferguson, deux « anciens » (*) de Waymo, la conduite autonome de Google. Leur but n’est plus de faire une voiture autonome, mais de déployer massivement des robots autonomes pour accomplir tout un tas de tâches du quotidien.

Le petit véhicule est totalement autonome (niveau 5) et peut embarquer 250 kg de charge utile. Avec Kroger, chaîne de supermarchés américains, Nuro va lancer « pour de vrai » un service pleinement autonome de livraison. Le service devrait débuter à la rentrée prochaine.

D’abord avec un « humain de secours »

Au début, ce ne sera pas le petit R1 qui sera utilisé, mais un véhicule pleinement autonome embarquant une personne en cas de souci. Le but est valider toute l’électronique et la partie intelligence artificielle dans un environnement dense. Une fois tout cela mis en place, le R1, sans pilote ni « humain de secours » sera alors lancé.

Pour Kroger et ses 2 800 magasins dans 35 états aux USA, la livraison automatisée est un « game changer ». C’est à dire que cela peut lui donner un avantage face à ses concurrents. Pour prévenir ses clients, Kroger indique que la personne là en cas de souci ne devrait pas descendre et faire comme si elle n’était pas là. Ceci, pour habituer les gens à une livraison sans humain.

Pour Nuro, c’est une énorme opportunité. En effet, la société a présenté son R1 (ce n’est pas le nom définitif a priori) en janvier et se voit déjà confier cette périlleuse mission par l’une des plus grosses chaînes de supermarchés. Pour avoir un ordre d’idée, chaque jour, ce sont plus de 9 millions de personnes qui passent chez Kroger.

Cela donnera du poids aux demandes d’autorisation de Nuro pour tester ses véhicules autonomes. En effet, si certains états sont proactifs dans la voiture autonome, d’autres traînent des pieds, surtout depuis quelques accidents. Actuellement, Nuro a transformé 6 voitures (des Toyota Prius et des Nissan Leaf) en voiture autonome de niveau 5 embarquant leur technologie. Ce devrait être ce genre de véhicule qui sera utilisé dans un premier temps pour valider le modèle et collecter des montagnes de données.

Le début de l’ère des transports autonomes

Cela permettra aussi d’inventer le « magasin de demain ». Actuellement, il est possible de commander en ligne et de se faire livrer par un humain. Il est également possible de passer par Google par exemple pour commander dans différents magasins et là encore se faire livrer par un humain. Imaginez demain, vous commandez en ligne et c’est un petit robot qui vient jusque chez vous, vous prenez les paquets et le robot repart, soit pour une autre livraison, soit pour le magasin.

C’est toute la « livraison du dernier kilomètre » qui peut ici changer. Electrique, autonome, moins encombrant qu’un véhicule habituel, le Nuro R1 va-t-il radicalement changer la ville ? Pour le moment, c’est une étape cruciale qui va se jouer pour la très jeune société qui va devoir prouver que malgré le peu de tests en condition réelle (et surtout dense), leur technologie est mature et prête pour « la vraie vie ».

D’autre solution de transport autonome sont actuellement en développement. On pensera par exemple au camion Otto de Uber, ou celui de Tesla, ou bien encore celui de Nikola. Confinés dans les usines, sur des parcours fermés, les robots de transports vont désormais sortir au grand air.

Seriez-vous prêt à faire appel à une livraison autonome ?

View Results

Loading ... Loading ...

(*) Ils sont tous les deux jeunes malgré leur longue et riche expérience en robotique

Illustration : Nuro

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz