Accueil Ford Ford abaisse ses prévisions, le bénéfice du T2 dégringole

Ford abaisse ses prévisions, le bénéfice du T2 dégringole

1048
6
PARTAGER

Mauvaise passe également pour Ford. Le constructeur vient d’abaisser ses prévisions pour l’année en cours. Raisons invoquées : de lourds défis à relever à l’étranger, comprenez : de mauvais résultats commerciaux hors Etats-Unis.

Les voyants ne devraient pas revenir au vert de sitôt : le groupe automobile a en effet déclaré que les efforts de restructuration menés par le PDG Jim Hackett pourraient entraîner des charges totalisant 11 milliards de dollars durant les trois – voire cinq – prochaines années.

Les mesures tarifaires de Trump pas encore impactantes

Le directeur financier Bob Shanks a déclaré que l’abaissement des prévisions n’étaient pas liées à la hausse des tarifs mise en œuvre par l’administration Trump sur l’acier et l’aluminium. Argument mis en en avant par General Motors quelques heures auparavant en réduisant ses propres perspectives.
Néanmoins, Ford a lui aussi été frappé par ces mesures tarifaires au cours du trimestre, leurs impacts devraient se faire sentir de manière plus marquée dans les mois qui viennent.

Abaissement des prévisions

Ford a par ailleurs indiqué que les difficultés commerciales rencontrées en Europe et en Asie réduiraient le bénéfice par action à 1,30-1,50 dollar en 2018, contre des prévisions de 1,45 à 1,70 dollar.

Le constructeur s’attend à des résultats déficitaires en Europe en raison de coûts plus élevés qu’attendus, et table d’ores et déjà sur une « perte significative » en Asie en raison de la baisse des prix et d’un contexte défavorable en Chine.

Jim Hackett s’est dit pour sa part « extrêmement déçu » de la mauvaise performance du groupe en Chine et en Europe et a noté que les produits dans les deux régions étaient devenus obsolètes et peu attractifs.

ll a suggéré que Ford puisse prendre des mesures similaires à ce qu’il fait en Amérique du Nord, où il remplace ses berlines traditionnelles par des cross-overs, utilitaires ou pick-ups.

Le bénéfice net dégringole

Le bénéfice net de Ford a chuté de 48%, à 1,1 milliard de dollars au deuxième trimestre. Le résultat avant intérêts et impôts a chuté quant à lui de 40%, à 1,7 milliard de dollars.
Les revenus ont chuté de 2%, à 38,9 milliards de dollars par rapport à la même période de 2017.

Le bénéfice de Ford en Amérique du Nord a chuté de 25% à 1,8 milliard de dollars. Le constructeur attribue cette chute vertigineuse à l’incendie survenu dans une usine d’un fournisseur, qui a paralysé la production américaine de pick-ups F – très rentables – pendant plus d’une semaine en mai dernier. L’accord conclu dans le cadre du scandale des airbags défectueux Takata aura également plombé les comptes.

Au final, les bénéfices de Ford ont diminué dans toutes les régions autres que celle englobant l’Afrique et le Moyen-Orient.

Marge en baisse

La marge bénéficiaire de Ford pour le trimestre était de 2,7%, contre 5,1% un an plus tôt. Sa marge enregistrée en Amérique du Nord a baissé à 7,4% contre 9,5% au deuxième trimestre de 2017.

L’entreprise a perdu 394 millions de dollars dans sa région Asie-Pacifique, contre 167 millions de dollars un an plus tôt. La région Europe a perdu 73 millions de dollars tandis que le déficit enregistré en Amérique du Sud a augmenté de 1% pour atteindre 178 millions de dollars. Il s’établit à 49 millions de dollars au Moyen-Orient et en Afrique, au même niveau que celui enregistré un an plus tôt.

Ford a déclaré que son entité dédié  à la mobilité avait perdu 181 millions de dollars au deuxième trimestre, soit près du triple du montant observé il y a un an. L’unité est dans une phase de lourds investissements sans pouvoir encore enregistrer de revenus permettant de compenser les dépenses.

Sources : Automotive News , Ford

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ford abaisse ses prévisions, le bénéfice du T2 dégringole"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Prochain rachat de PSA : Ford Europe…?
lol !

Bzep
Invité

PSA n’en a pas les moyens.

AQW
Invité

Plutôt pas l’envie ?!?

wizz
Membre

Ford Europe est il à vendre?
Ford Europe affiche un bilan déficitaire, mais tout comme pour Opel, il faut aussi tenir compte des dépenses des centres de recherche et développement de Ford. Celui ou ceux en Europe développent des produits uniquement pour l’Europe, ou aussi pour une partie du reste du monde. Par exemple, les bases des Focus ont été développées aux USA (ou ailleurs qu’en Europe) puis utilisées pour concevoir les Focus européennes? ou développées par Ford Europe puis utilisées par Ford worldwide? Idem pour les utilitaires Transit?

versdemain
Invité
Le malheur des uns fera-t-il le bonheur des autres? On a donc 2 constructeurs qui deviennent des proies avec FCA et FORD. Le problème des proies est qu’elle veulent faire croire qu’elles sont encore belle et bonne à marier à égalité avec le marié, ce qui n’est pas l’intérêt des repreneurs éventuels. Toute l’astuce est donc d’avoir le bon timing ou le cour de bourse de Ford et Fca descendra suffisamment bas pour les obliger à faire des concessions sur le prix et lâcher prise sur un continent pour Ford ou vendre une ou deux marques pour Fca. En même… Lire la suite >>
AlphaSyrius
Invité

Un autre probleme qui doit peser sur leur finances est le rappel en cours pour les airbags sur Ford et Lincoln. Ford deconseille les clients de rouler avec les voitures impactees, et donc propose gratuitement une voiture de location.
Dans ma region, c’est la croix et la bannière pour trouver une voiture de location…
Ca doit leur couter cher…

wpDiscuz