Accueil Constructeurs chinois Le retour de la Changhe Ideal… comme nouvelle marque

Le retour de la Changhe Ideal… comme nouvelle marque

452
1
PARTAGER
Changhe - Ideal EVS3 (2018)

La malédiction des nouvelles marques chinoises a encore frappé. En pleine restructuration, Changhe a choisi de donner naissance à une nouvelle marque plutôt que de lancer ses véhicules électriques dans sa propre gamme. Et c’est le nom d’un ancien modèle qui a été choisi : Ideal.

BAIC veut devenir un des acteurs majeurs du véhicule électrique et a même annoncé la fin de la vente de voitures essence classique à Pékin dès 2020, et dans le reste de la Chine en 2025. Un choix qui est bien entendu valable pour les autres marques du groupe, dont Changhe. Changhe qui vient d’absorber Weiwang, et de voir disparaître sa coentreprise avec Suzuki devenue encombrante.

Et cette petite marque qui progresse rapidement depuis sa reprise par BAIC (qui l’a rachetée à Changan) a fait le choix de ne pas proposer (pour le moment ?) de véhicules électriques sous sa propre marque. A la place… (roulement de tambour…) voici donc une nouvelle marque dédiée à ces véhicules électriques ! Avec donc aussi le risque de voir à terme la marque Changhe menacée. Le cas s’est déjà produit. Chez BAIC justement, avec la marque Senova devenue totalement obsolète depuis que ses modèles sont vendus en version électrique sous la marque BJEV…

Changhe Ideal, le retour

Pour sa nouvelle marque, Changhe n’est pas allé chercher bien loin. Le constructeur s’est tourné vers son bref passé et signe donc la résurrection du nom d’Ideal. Une citadine lancée en 2003, au style signé Bertone, et qui a marqué les débuts de Changhe sur le marché du véhicule particulier.

Trois modèles Ideal sont prévus dès cette année : la citadine EV3 (3468 mm de long, 1540 mm de large, 1510 mm de haut, 300 km d’autonomie), la citadine EV5 aux faux airs de Mazda2 (3650 mm de long, 1650 mm de large, 1464 mm de haut, 308 km d’autonomie), et le crossover EVS3 (4100 mm de long, 1650 mm de large, 1548 mm de haut, 358 km d’autonomie). Ce dernier est en fait une version électrique du Changhe Q25, lui même cloné du Senova X25 et de sa version électrique le BJEV EX5.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le retour de la Changhe Ideal… comme nouvelle marque"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Navigator84
Invité

Bref, même stratégie que Dongfeng-Citroën pour la marque électrique Fukang …

Le premier modèle semble être un énième rebadgeage de la JMCEV E100.

wpDiscuz