Accueil F1 Formule 1 – France 2018 : Hamilton émerge du chaos

Formule 1 – France 2018 : Hamilton émerge du chaos

1279
22
PARTAGER

Le premier GP de France de F1 depuis 2008 a accouché d’une épreuve intéressante sur les premiers tours, puis qui a surtout tenue à la remontée de Vettel et Bottas.

Le gros point noir de ce premier GP de France depuis 10 saisons fut, comme souvent au Castellet, les accès routiers. On est dans un coin où il est impensable de mettre une autoroute.

Mais, l’engouement a été tel que dès vendredi c’était l’embouteillage. Nous y reviendrons sous peu avec Baptiste et Pascal qui étaient sur place, bloqués. Ce sera à améliorer l’an prochain sous peine de voir la grosse affluence de cette année ne plus faire le déplacement.

Qualifications : Hamilton et Bottas verrouillent la première ligne

La qualification de samedi était menacée par la pluie. Quelques gouttes sont tombées, mais pas suffisamment pour tout rebattre. En Q1, les McLaren confirment leur mauvaise passe. Alonso est le premier éliminé. Il rate la Q2 pour 17 millièmes par rapport à Ericsson et sa Sauber. Hartley, Vandoorne, Sirotkin et Stroll sont aussi éliminés.

En Q2, la supériorité des Mercedes est évidente. Hamilton et Bottas signent leur meilleur temps en super tendres, tandis que Ferrari décide que ses pilotes prendront les ultra tendres. Pour autant, ils ne battent pas les flèches d’argent. Dans cette Q2, Ocon, Hülkenberg, Pérez, Gasly et Ericsson passent à la trappe. En revanche, l’autre pilote Sauber, Charles Leclerc, passe en Q3 ! Encore un exploit à mettre à son crédit.

En Q3, Grosjean, trop généreux sur le vibreur, part en tête-à-queue et détruit l’avant de sa Haas. Pas de temps pour Romain qui avait signé le 6ème temps en Q2. Dommage. Il sera 10ème sur la grille. Devant, Bottas signe le meilleur temps. Mais cette pole est vraiment provisoire puisque Hamilton le suit de peu et bat son temps de 118 millièmes. Des fautes priveront Vettel ou Verstappen d’aller titiller les Mercedes de plus près.

Résultats des qualifications

Pos Pilote
1 Lewis Hamilton
2 Valtteri Bottas
3 Sebastian Vettel
4 Max Verstappen
5 Daniel Ricciardo
6 Kimi Räikkönen
7 Carlos Sainz
8 Charles Leclerc
9 Kevin Magnussen
10 Romain Grosjean
11 Esteban Ocon
12 Nico Hulkenberg
13 Sergio Perez
14 Pierre Gasly
15 Marcus Ericsson
16 Fernando Alonso
17 Brendon Hartley
18 Stoffel Vandoorne
19 Sergey Sirotkin
20 Lance Stroll

Course : éparpillement de carbone à tout va

Les Mercedes sont idéalement placées pour contrôler le départ. A l’extinction des feux rouges, Hamilton s’élance bien, Bottas un peu moins. En fait, c’est surtout Vettel qui a pris un excellent départ. Bloqué par Hamilton, il est à la hauteur de Bottas mais rate un peu son premier freinage. Vettel casse son aileron avant sur la roue arrière de Bottas. Crevaison pour ce dernier.

Un peu plus loin Grosjean et Ocon se touchent. Puis Vettel touche Grosjean qui élargit et coupe la chicane. Cette chicane signera la fin de la course pour Ocon et Gasly. Gasly est un peu trop optimiste, Ocon, lui, referme sa trajectoire. Les deux Français s’éliminent. Les commissaires de course estimeront que les deux pilotes sont responsables de l’accrochage. La voiture de sécurité rentre en piste pour permettre aux équipes de nettoyer tout le carbone.

Vettel en profite pour changer son museau. Il perd des places, mais, pas trop de temps. Bottas, lui, rentre comme il peut avec une roue en lambeaux. Les deux Williams et Alonso en profitent aussi pour rentrer au stand et changer de pneus. Le grand gagnant de ce départ chaotique est évidemment Hamilton débarrassé de Vettel. Mais, Sainz aussi. Il est 3ème, passé entre les accrochages, et a gagné 4 places. La voiture de sécurité rentre, après le 5ème tour (sur 53).

La course reprend ses droits

L’ordre chamboulé du départ va vite se remettre dans un ordre plus « logique ». Räikkönen dépasse Leclerc puis Magnussen. Sainz finit aussi par se faire passer, par Ricciardo puis Räikkönen. On a Hamilton, Verstappen, Ricciardo, RÄikkönen en peu de tour. Derrière, Vettel et Bottas doivent dépasser aussi vite que possible. Vettel revient dans les points au bout de 10 tours seulement !

10 tours après, Vettel est revenu 5ème derrière son coéquipier. Bottas lui, suit un peu plus loin. Les Mercedes/Red Bull/Ferrari sont vraiment au-dessus du lot. A la mi-course, le bal des changements de pneus commence. Le leader, Hamilton, rentre au stand, laissant Kimi en tête provisoire. Une fois tous les favoris passés par les stands, Hamilton est en tête devant Verstappen, Ricciardo, Vettel, Räikkönen et Bottas. Sainz est « le meilleur des autres ». Bottas connaîtra un arrêt au stand compliqué et repartira 8ème, laissant Sainz 6ème avec de beaux points envisageables.

Mais, la course est longue encore. Perez doit abandonner. Aucune Force India à l’arrivée alors que l’on évoque de plus en plus la vente de l’écurie. On est à 12/13 tours de la fin de course et certains changent de nouveaux les pneus arrivés en bout de course. Il pourrait y avoir 10 derniers tours de folie.

En fait, non pas vraiment. On aura bien le dépassement de Räikkönen sur Ricciardo pour le gain du podium. Ce qui animera la fin de course, c’est ce qui mettra fin à la course. Après plusieurs plats au freinage, le pneu avant gauche de Stroll se délaminera à pleine vitesse. Fin de course cauchemardesque pour Stroll. Voiture de sécurité virtuelle, tout le monde au ralenti. Cela sauve sans doute Sainz qui a un souci avec sa Renault. Il dégringole de 2 places en 2 virages, passé par Magnussen et Bottas. La course reprend pour le dernier tour.

Résultat du GP de France 2018

Hamilton remporte le premier GP de France au Castellet depuis 28 ans. Il devance un Verstappen qui montre que l’association avec Renault n’était pas si mauvaise que cela. L’an prochain, ce sera un Honda. Kimi signe son 4ème podium de la saison, en 8 courses. On le remplace volontiers par Leclerc l’an prochain, mais il montre qu’il est encore un bon « porteur d’eau ».

Suivent Ricciardo, Vettel, Magnussen, Bottas, Sainz, Hülkenberg, et Charles Leclerc. Encore un point pour le jeune Monégasque, débutant en F1 on le rappelle. Leclerc aurait sans doute pu accrocher une meilleure place, mais, il a commis une petite erreur en course. C’est tout de même un point. Point qui échappe à Grosjean, pas payé une nouvelle fois et toujours à 0 points après 8 épreuves.

On notera que le podium est « bleu blanc rouge ». On se console comme on peut vu les performances des pilotes français. 3 écuries tout de même, symbole de ce début de saison serré.

Pos Pilote Tours Temps
1 Lewis Hamilton 53 1:30:11.385
2 Max Verstappen 53 +7.090s
3 Kimi Räikkönen 53 +25.888s
4 Daniel Ricciardo 53 +34.736s
5 Sebastian Vettel 53 +61.935s
6 Kevin Magnussen 53 +79.364s
7 Valtteri Bottas 53 +80.632s
8 Carlos Sainz 53 +87.184s
9 Nico Hulkenberg 53 +91.989s
10 Charles Leclerc 53 +93.873s
11 Romain Grosjean 52 +1 tour
12 Stoffel Vandoorne 52 +1 tour
13 Marcus Ericsson 52 +1 tour
14 Brendon Hartley 52 +1 tour
15 Sergey Sirotkin 52 +1 tour
16 Fernando Alonso 50 Abandon
17 Lance Stroll 48 Abandon
NC Sergio Perez 27 Abandon
NC Esteban Ocon 0 Abandon
NC Pierre Gasly 0 Abandon

Classements

Hamilton profite du faux pas de Vettel aujourd’hui. Mais, il aurait pu gagner plus de points sans la belle remontée du quadruple champion de Ferrari. Arrivé avec 1 point de retard, le pilote britannique compte, ce soir, 14 points d’avance sur l’Allemand. Ricciardo passe Bottas pour le podium provisoire, pour 4 points. Kimi est un peu décroché et voit Verstappen revenir fort après un début de saison mauvais.

Alonso qui a traîné son mal-être aujourd’hui n’est plus « le meilleur des autres ». C’est le pilote Renault, Hülkenberg, qui lui prend 2 points d’avance. Alonso est au coeur des rumeurs pour 2019. Partira ? Partira pas ? Un dernier « défi » avant de filer vers l’indycar pour tenter la triple couronne ? Il pourrait être la clé des transferts, avec Ricciardo et Räikkönen. Pour en remettre une couche sur Leclerc, il totalise 11 points, tout comme Ocon.

Pos Pilote Voiture Points
1 Lewis Hamilton MERCEDES 145
2 Sebastian Vettel FERRARI 131
3 Daniel Ricciardo RED BULL RACING TAG HEUER 96
4 Valtteri Bottas MERCEDES 92
5 Kimi Räikkönen FERRARI 83
6 Max Verstappen RED BULL RACING TAG HEUER 68
7 Nico Hulkenberg RENAULT 34
8 Fernando Alonso MCLAREN RENAULT 32
9 Carlos Sainz RENAULT 28
10 Kevin Magnussen HAAS FERRARI 27
11 Pierre Gasly SCUDERIA TORO ROSSO HONDA 18
12 Sergio Perez FORCE INDIA MERCEDES 17
13 Esteban Ocon FORCE INDIA MERCEDES 11
14 Charles Leclerc SAUBER FERRARI 11
15 Stoffel Vandoorne MCLAREN RENAULT 8
16 Lance Stroll WILLIAMS MERCEDES 4
17 Marcus Ericsson SAUBER FERRARI 2
18 Brendon Hartley SCUDERIA TORO ROSSO HONDA 1
19 Romain Grosjean HAAS FERRARI 0
20 Sergey Sirotkin WILLIAMS MERCEDES 0

Au classement par écuries, Mercedes gagne 6 points sur Ferrari au Castellet-Paul Ricard. 237 pour 214. Red Bull Racing est enfin lancée avec 109 points sur les 4 derniers GP, pour un total de 164 sur les 8 premiers GP de 2018. Renault confirme sa 4ème place et compte 22 points d’avance sur McLaren.

Pos Equipe Points
1 MERCEDES 237
2 FERRARI 214
3 RED BULL RACING TAG HEUER 164
4 RENAULT 62
5 MCLAREN RENAULT 40
6 FORCE INDIA MERCEDES 28
7 HAAS FERRARI 27
8 SCUDERIA TORO ROSSO HONDA 19
9 SAUBER FERRARI 13
10 WILLIAMS MERCEDES 4

Rendez-vous le week-end prochain en Autriche, sur les terres de Red Bull.

Illustration : F1

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Formule 1 – France 2018 : Hamilton émerge du chaos"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ema
Invité

la grosse quoi ? suspense insoutenable …

Rickyspanish
Invité

J’ai essayé de regarder mais comme toujours, la F1 est un des meilleurs somnifères … endormi au bout d’un quart d’heure…

Leblanc
Invité

J’ai éteint avant la fin …

Je n’avais pas regardé depuis le rachat des droits par canal+. Franchement, je ne me rappelais plus que c’était si dur de ne pas s’endormir avant le terme du GP.

Yorgle
Invité

Pourquoi Vettel a-t-il du attendre 5 secondes avant de changer ses pneus?
(j’ai vu le départ, mais pas les 20 minutes suivantes).

Rowhider
Invité

Un GP soporifique: me suis endormi au 10ème tours et réveillé à 5 tours de la fin…
On pourra noter le pilotage hasardeux de Grosjean tout le week-end: il s’est viandé tout seul en qualif alors que plus performant que Magnussen et un départ brouillon qui se sera soldé par une touchette à l’origine de l’accident Ocon – Gasly. Vettel n’aura guère fait mieux.

Bref de l’avis de Prost: il faut retirer la chicane de la ligne droite du Mistral. Cela va forcer les voitures à rouler avec nettement moins d’appuis et donc significativement relever le challenge du 3ème secteur.

wpDiscuz