Accueil Drift 30 juin-1er juillet : Courses NASCAR sur ovale à Tours

30 juin-1er juillet : Courses NASCAR sur ovale à Tours

522
0
PARTAGER

Jérôme Galpin promoteur infatigable de la série NASCAR en Europe n’a pas ménagé ses efforts pour que le Tours Speedway acquière une notoriété internationale, en offrant des courses portière contre portière sur la seule piste ovale NASCAR en dehors des Etats Unis.

Une originalité en Europe

Dans le cadre du championnat européen  NASCAR Whelen Euro Series, comportant 6 meetings (Espagne, Italie, Angleterre, France, Allemagne et Belgique), qui connait un grand succès auprès d’un public toujours plus friand de ce genre de course (42 000 spectateurs à Brands Hatch), Tours  marque  une étape importante, d’une part avec la spécificité de son ovale de 650 m et d’autre part avec un plateau très relevé. En effet,  la légende NASCAR et champion de la Monster Energy NASCAR Cup en 2000 Bobby Labonte sera présent sur la grille de départ en ELITE 1 dans sa quête pour devenir le premier pilote à remporter le championnat NASCAR en Europe et aux Etats-Unis.

Actuellement le championnat est loin d’être joué et dans les deux catégories (Elite 1, Elite 2) on s’attend à ce que les français leaders défendent ardemment leurs positions.

« L’équipe nationale de France » sera représentée par Fréderic Gabillon, Lucas Lasserre, Thomas Ferrando, Christophe Bouchut et Romain Iannetta en ELITE 1 et par, Wilfried Boucenna, Florian Venturi et Ulysse Delsaux en ELITE 2.

Gabillon et ses copains de jeu feront face au double champion Nascar Whelen Euro Series  Anthony Kumpen, qui a couru à Daytona dans la série Xfinity, au champion 2017 NWES Alon Day ayant couru en Cup series aux Etats-Unis à Sonoma, à des vétérans comme Marc Goossens et Francesco Sini ou des plus jeunes comme Gianmarco Ercoli, Stienes Longin et Loris Hezemans.

Malgré tout, c’est bien Fédéric Gabillon vainqueur à 5 reprises sur ovale, qui sera le plus surveillé par le peloton tant son expérience et sa pointe de vitesse sont redoutables. De plus, il adore et se régale sur l’ovale de Tours comme il nous le confiait lors de ses victoires précédentes.

Spectacle original et animations

Le format de l’épreuve s’inspirera du système de qualification déjà éprouvé lors des légendaires Daytona 500 et s’appliquera aux deux divisions Elite 1 et Elite 2, pour un total de six courses Euro-NASCAR par jour. Après une séance chronométrée le vendredi, la grille sera séparée en deux groupes. Chaque jour, les deux groupes courront séparément les demi-finales pour que seuls les 22 meilleurs pilotes se disputent les grandes finales quotidiennes pleines d’action.

Afin d’assurer un maximum de spectacle en piste tout au long des trois journées, d’autres séries seront également présentes : quelques-uns des meilleurs pilotes de drift européens participeront à l’International Drift GP et plus de 30 voitures de la Legend Car Cup France sont attendues pour leurs grands débuts sur ovale.

Les fans, ainsi que leurs familles et enfants, pourront également profiter de toutes les animations prévues côté paddock pour faire de leur week-end à l’Oval World Challenge un moment inoubliable : sessions d’autographes avec les pilotes,  accès à la grille de départ juste avant le drapeau vert, et de nombreuses attractions « made in US ».

« un maximum de fun pour toute la famille »

Jérôme Galpin pourtant fort occupé par cette organisation colossale nous confiait au téléphone une semaine avant l’Oval World Challenge de Tours en direct du rallye des vins de Chinon qu’il terminait en seconde position comme copilote de Jean Luc Roché.

« Nous sommes très heureux de revenir à Tours après une année blanche. On est chez nous pour la seule course sur ovale en Europe. C’est une vraie satisfaction de pouvoir offrir de très belles courses. Nous souhaitons faire de cette épreuve une expérience unique pour les fans et un maximum de fun pour toute la famille, sur et autour de la piste. »

Voilà donc un week-end automobile original, où l’ambiance sera un mélange sympathique entre l’Europe et les USA. Le spectacle  à couper le souffle mettra aux prises des autos aux carrosseries identiques à celles des marques, mais aux châssis uniques homologués FIA, avec des moteurs V8 de 450 chevaux. Du sport US à la sauce tourangelle, sans aucun doute à déguster avec gourmandise.

Leblogauto.com sera sur place pour vous faire vivre les coulisses de cet événement si particulier.

Pour mieux comprendre cette épreuve à l’américaine

Dans le cadre des Nascar Whelen Euro Series un règlement spécifique inspiré directement de celui utilisé lors des Daytona 500 s’appliquera pour cette épreuve de l’Oval World Challenge de Tours.

Qualifications sur 2 tours

Les qualifications se dérouleront vendredi 29 juin à compter de 16 h 50 CET. Les pilotes prendront la piste un par un pour deux tours lancés du Tours Speedway. Les pilotes seront ensuite séparés en deux groupes. Ceux aux places impaires dans la première demi-finale, les autres dans la seconde.
C’est le résultat des essais qui déterminera le l’ordre de passage des qualifications, le pilote le plus rapide des essais prenant la piste en dernier. Les pilotes de la division ÉLITE 1 se qualifieront, puis ce sera au tour de ceux de l’ÉLITE 2.

Demi-finales comme à Daytona

Tant le samedi que le dimanche, il y aura six courses, chaque division ayant deux demi-finales puis une finale. Le résultat des demi-finales définira la grille de départ de la finale. Les demi-finales se dérouleront sur 35 tours ou 20 minutes, avec uniquement les tours sous drapeau vert comptabilisés. La règle du Green-White-Checkered sera mise en place en cas de drapeau jaune tardif afin de terminer la course sous drapeau vert.
Le top 10 de chaque demi-finale sera qualifié pour la finale à 30 voitures.
La pole position de la finale sera attribué au pilote le plus rapide des qualifications ayant remporté sa demi-finale. Le meilleur temps de chaque pilote lors de la finale du samedi permettra de déterminer la grille de départ des deux demi-finales du dimanche.

Finale avec un chèque à la clé

Chaque finale se disputera sur 50 tours, ou trente minutes, et seuls les tours sous drapeau vert seront comptabilisés. La règle du Green-White-Chechered sera également appliquée en cas de drapeau jaune tardif. Chaque vainqueur en ÉLITE 1 recevra 5 000 Euros, alors que les vainqueurs en ÉLITE 2 recevront 2 500 Euros.


Alain Monnot

Photos : organisation

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz