Accueil WEC 24 Heures du Mans 2018 H+12 : Toyota seul au monde

24 Heures du Mans 2018 H+12 : Toyota seul au monde

1649
4
PARTAGER
24 Heures du Mans 2018

On vient d’atteindre la mi-course au Mans. Le classement reflète parfaitement la situation, avec les deux Toyota TS050 loin devant le reste du plateau, où ne restent que les deux Rebellion, pour tenter de leur mieux de garder un semblant de menace sur les voitures japonaises.

Les Toyota loin devant en LMP1

La course n’a pas été complètement sans souci pour autant pour Toyota. Les no7 et no8 ont connu des crevaisons lentes, et, plus notablement, la no8 s’est vue punir d’un stop and go de 60 secondes pour dépassement sous les drapeaux jaunes par Sébastien Buemi.

Le reste des LMP1 n’a pas tenu le choc, à l’exception des deux Rebellion. Les deux SMP BR1, qui ont montré dans le premier tiers de l’épreuve un beau rythme, Stéphane Sarrazin et Jenson Button se mettant particulièrement en valeur, ont succombé pour l’une à des soucis mécaniques et pour l’autre une sortie de route fatale malgré les efforts de son pilote pour la ramener.

La troisième BR1 du team Dragonspeed est la seule survivante et navigue à 20 tours de la tête. Les Ginetta de même ont passé une première moitié de course difficile pour ce qui est de fait leur première sortie et sont dans les tréfonds du classement, alors que la voiture du ByKolles Racing est violemment sortie.

24 Heures du Mans 2018

Cela nous laisse en LMP1 avec les deux Toyota naviguant dans le même tour, 4 tours devant la Rebellion no3 et la no1 1 tour derrière, bien revenue après les ennuis du premier tour. L’écart entre la TS050 no7 en tête et la no8 semble dessiner un début de compétition entre les deux autos, le challenge étant pour la no8 de revenir sur la voiture soeur si Fernando Alonso veut gagner. Cela pourrait devenir intéressant.

Les Rebellion n’ont aucune chance de revenir à la régulière mais sont là pour ramasser les morceaux en cas de souci chez Toyota. Là encore, la compétition entre les deux voitures du team n’est pas à exclure.

Une course serrée en LMP2

Pas de domination outrageuse en LMP2 où les Ligier sont plus proche des Oreca que l’on aurait pu le penser. C’est l’Oreca no26 du G Drive Racing qui mène mais quatre autres autos sont en deux tours : la Ligier no23 du Panis Barthez Competition, qui fait une très belle course en seconde position, l’Alpine Signatech no36, l’Oreca IDEC Sport no48 et l’Oreca no28 du TDS Racing.

Manque à l’appel la no31 du Dragonspeed Racing qui a connu des ennuis mécaniques après un très beau début de course de Nathanaël Berthon et qui est désormais retardée.

Rien n’est joué encore dans cette catégorie vers qui les regards vont se tourner si le LMP1 ne s’anime pas.

Porsche maître du GTE Pro

Les deux 911 RSR dans leurs livrée historique mènent résolument la catégorie. La no92 « Cochon Rose » est en tête grâce notamment à un excellent travail de Kevin Estre, suivie à 1 tour par la no91 « Cigarettier ». Les deux autos se sont échangées plusieurs fois la tête de l’épreuve. Les Ford chassent en meute pas loin derrière, à peine perturbées par la présence de la Ferrari no52 en leur sein, en quatrième position.

24 Heures du Mans 2018

BMW a également pointé le nez de l’imposante M8 dans le trio de tête plus tôt dans l’épreuve, mais a connu quelques soucis depuis, et les Aston Martin DB11 souffrent d’un manque de performance que leur régularité ne peut pas compenser pour l’instant.

Trois voitures ont particulièrement souffert dans cette première moitié de course, la Corvette no64 et les Porsche no93 et no94, la dernière citée étant définitivement hors course.

Duel Porsche-Ferrari en GTE Am

La situation est tendue en GTE Am depuis le début de l’épreuve avec la Porsche no77 chassée par deux Ferrari, la no85 et la no84. Comme depuis le début de la semaine mancelle, le jeune Julien Andlauer brille particulièrement dans la voiture du Proton Racing en tête. Là non plus, rien n’est joué.

Crédit images : T. Emme/le blog auto

Classement de chaque catégorie à 3 heures 30

LMP1
17Toyota203 tours
28Toyota203 tours
33Rebellion198 tours
LMP2
126G-Drive193 tours
236Signatech Alpine192 tours
323Panis-Barthez192 tours
GTE-PRO
192Porsche180 tours
291Porsche179 tours
368Ford179 tours
GTE-AM
177Dempsey-Proton175 tours
285Keating Motorsports175 tours
384JMW Motorsport175 tours

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "24 Heures du Mans 2018 H+12 : Toyota seul au monde"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Et la 3 dans le box ahhh

CDA
Membre

« Toyota seul au monde » : faut dire que les autres constructeurs leur ont un peu laisser la place.

wpDiscuz