Accueil Endurance 24 heures du Mans 2018 : Alonso/Buemi/Nakajima en pole provisoire

24 heures du Mans 2018 : Alonso/Buemi/Nakajima en pole provisoire

581
7
PARTAGER

La première séance de qualification des 24 heures du Mans 2018 a eu lieu la nuit dernière. Comme attendu, Toyota mène le bal devant une « surprise ».

Les choses sérieuses commencent enfin. Après une dernière séance d’essai, la première des trois qualifications s’est déroulée de 22h à minuit. Après des débuts marqués par des soucis techniques pour quelques écuries, les tours se sont enchaînés.

Au total, les plus assidus ont compilé entre 20 et 30 tours du circuit des 24 heures. Les moins assidus ont soit eu de gros soucis, mécaniques ou de sortie de piste. Exemple Manor, ou plus exactement « CEFC TRSM Racing » dont les moteurs ont soit dû être changé pour l’un des deux, entre la séance d’essais libres et la qualification, ou ont obéré une partie de la qualif. Chez Porsche, la 911 RSR #91 a fait 2 tours avant de connaître une sortie de piste avec interruption de la séance. Mais en deux petits tours, elle signe le meilleur temps des GTE en 3:47.504. C’est 1,5 seconde de mieux que la #92.

Toyota contre Toyota ?

Devant, on retrouve donc Toyota. La numéro 8 de Alonso, Buemi et Nakajima signe la pole provisoire. C’est Nakajima qui a établi la marque de référence en 3:17.270. C’est 1,5 seconde plus vite que la première séance de l’an dernier. Ces temps devraient descendre dans les deuxième et troisième séances de qualification. L’an dernier, le meilleur tour avait été signé en 3:14.791 en Q2. La deuxième Toyota, la #7 de Conway, Kobayashi et Lopez est à 1 petit dixième seulement. Prometteur.

Derrière, on attendait les Rebellion et c’est en fait SMP qui place sa première voiture, la #17, avec Isaakyan, Orudzhev et Sarrazin. Ils sont à 2,2 secondes de la #8 et devancent les deux Rebellion #1 et #3 de 2 et 5 dixièmes. Là aussi on devrait avoir une bagarre en Q2 et Q3. Dragonspeed et la deuxième SMP sont un peu décrochées. Tout comme la ByKolles, moins en jambe qu’espéré. Pour Manor, c’est une séance délicate, comme dit précédemment, avec des temps de LMP2 pour le moment.

Oreca dans le coup

Les LMP2 d’ailleurs, sont rapides. On le savait depuis le changement de règlement et l’augmentation de la puissance avec le moteur unique, Gibson. La première de la nuit, la #48 d’Idec Sport avec Lafargue, Chatin et Rojas n’est qu’à 7,7 secondes de la Toyota de tête. Derrière on retrouve un autre châssis Oreca 07, celui de la #28 du TDS Racing avec Duval, Perrodo et Vaxivière.

Juste avant les essais libres du mercredi, nous avons rencontré François Perrodo et Matthieu Vaxivière, qui partagent avec Loïc Duval le volant de l’Oreca N°28 du team TDS.

Pour la course à venir François souhaite pouvoir faire le mieux possible. Il précise: « si on ne fait pas d’erreur, on fera un bon résultat. Bien se sentir dans l’auto et se faire plaisir, voilà mon souhait ».

A propos des essais Matthieu nous indique: « pour les essais nous avons un plan, on va essayer deux ou trois choses . On va regarder ce que l’on peut travailler pour la course. Il faut viser la fiabilité, espérons que tout va bien se dérouler. Après, la première qualification de ce soir s’annonce pas mal question météo, alors on va essayer d’assurer un chrono afin de partir dans une bonne position au cas où demain le temps se gâtait. Pour la course, le plus important est de finir sans encombre , sans rentrer au box. Ainsi cela devrait nous amener  dans une très bonne position, pourquoi pas la victoire ! « 

François confirme : « c’est à Loïc et Matthieu -les pilotes pro-d’aller chercher un chrono, ils en ont les capacités. Pour moi l’objectif est de réduire le delta avec eux et essayer de faire de bons relais. »

A. Monnot

Porsche/Ford, l’affiche de 2018 ?

Les 5 premières LMP2 sont des châssis Oreca 07. La première Ligier JS P217 est 6ème. C’est celle du United Autosports (#22). La #23 du Panis-Barthez Competition est 21ème, dans le ventre mou du classement LMP2. Mais, deuxième Ligier. En GTE Pro, on a une bataille Porsche 911 RSR contre Ford GT qui s’annonce. BMW semble un peu en retrait, de même que Ferrari, même si la #51 se mêle à la baston Porsche/Ford. Chez Aston, on est très en retrait. Derrière Corvette même.

La prochaine qualification débutera tout à l’heure, à 19 heures, pour 2 heures. Puis une dernière qualification aura lieu de 22 heures à minuit.

24-heures-du-mans-2018-qualifying-practice_01

Illustration : 1-ACO, 2-A. Monnot/Leblogauto.com

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "24 heures du Mans 2018 : Alonso/Buemi/Nakajima en pole provisoire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Ça va être sympa en GT bien que Chevrolet, BMW et ASTON soient à la peine…..

Thomas
Invité

Si le proto d’Alonso remportait la course je n’imagine pas les nombreuses unes dans la presse 😀

En espérant que le foot ne fasse pas trop d’ombre 🙁

seb
Invité

Le quoi? Pourquoi ce truc ferait de l’ombre?
->[]

Invité

La Kolles avait fait un 3:20 mais le temps a été annulé à cause de la consommation, comme pas mal de tour de la n°8

Joseph
Invité

Porsche n’est plus en LMP1 donc la BOP est en leur faveur en GTE pour leur assurer la victoire …

AXSPORT
Invité

J’espère pas mais j’ai un doute…

wpDiscuz