Accueil Sport auto WTCR – Hollande 2018 : victoires françaises à Zandvoort

WTCR – Hollande 2018 : victoires françaises à Zandvoort

422
9
PARTAGER

Ehrlacher, Vernay et Comte. Voilà les trois Français vainqueurs des courses du weekend prolongé à Zandvoort.

La FIA WTCR a posé ses roues sur le circuit de Zandvoort aux Pays-Bas. Un weekend qui a souri aux Français. Et qui voit la première victoire d’une Peugeot 308.

Qualification 1

En qualification pour la course 1, Rob Huff devance d’un cheveu Ehrlacher. Sur le circuit de Zandvoort, et avec le jeu des lests de victoires (et une modification de la balance de performance pour Hyundai), les Audi se retrouvent aux avant-postes depuis deux rendez-vous. On a 4 Audi dans le top 6 de cette qualification. Du côté du Yvan Muller Racing, c’est la cata avec les 19 et 21 ème place respectivement pour Thed Björk et Yvan Muller.

Course 1

Dans la course 1, Ehrlacher l’emporte devant un étonnant Aurélien Comte qui a remonté 6 places pour mettre sa Peugeot 308 sur le podium. Poleman, Huff accroche la dernière place du podium. Pour lui, tout se joue au départ, la Golf reste scotchée sur la ligne de départ tandis que Comte double tout le monde.

Par contre, pour Muller et Michelisz, le départ est synonyme d’accrochage. Difficile à comprendre. Michelisz et Muller étaient côte à côte avec de l’espace quand le pilote Hongrois a élargi et envoyé Muller sur le rail de sécurité. Pour Muller, son message à la radio ne laisse pas de place au doute, le coupable est Michelisz.

La course est suspendue le temps de sortir les voitures et de réparer le rail. La course repartira sous régime de voiture de sécurité et Ehrlacher tente de surprendre tout le monde, mais, cela ne fonctionne pas. Il reste en tête néanmoins et ne la lâchera plus. Il l’emporte devant Comte et Huff. Suivent Shedden, Vernay, Guerrieri, Coronel, Bennani, Berthon et Pannis.

Qualification 2

Lors de la seconde qualification, le weekend continue de tourner au cauchemar pour Michelisz, Tarquini, Muller ou Björk. Ils ne passent même pas en Q2 ! Thompson signe le 10ème temps et sera donc en pole en course 2. Aurélien Comte est bien placé, à la 9ème place.

Devant, Vernay place son Audi en pole position. Il devance Huff, Shedden et Vervisch. Suivent Guerrieri, Ehrlacher, Bennani, Oriola.

Course 2

Là encore, c’est au départ que la victoire va se jouer. Aurélien Comte prend un meilleur départ que Thompson et la Peugeot 308 vire en tête devant Thompson, Oriola et Ehrlacher. Giovanardi et Panis provoquent l’entrée de la voiture de sécurité ce qui regroupe tout le monde.

A la relance de la course, Comte surprend Thompson et se met à l’abri d’un freinage tardif. Par la suite, Thompson mettra la pression sur Comte tandis que Ehrlacher la met sur Oriola. Après une première tentative bien défendue par Oriola, Ehrlacher pousse un peu et le passe au 12ème tour sur 14.

Ehrlacher est très loin des deux premiers, mais, consignes d’équipe, Thompson lui cédera la 2nde place importante pour le championnat pilote. Aurélien Comte remporte une belle victoire. Il devance Ehrlacher, Thompson, Oriola, Bennani, Shedden, Guerrieri, Huff, Vervisch et Filippi.

Course 3

Au départ de la course 3, Vernay, en pole, s’élance bien et couvre sa position en se déportant sur Huff. Derrière, cela joue de la portière entre Vervisch, Guerrieri, Shedden ou Ehrlacher.

Coronel et Szabo s’accrochent, les deux doivent abandonner. Peu après la mi-course, Muller doit abandonner. Du côté du leader, Vernay, il y a une alerte. Il est placé sous investigation pour son départ. Sur les images, en effet, il semble bouger légèrement mais stoppe avant de prendre son vrai départ.

Suivent plusieurs abandons, Muller et Michelisz qui poursuivent leur weekend noir. Morbidelli se fait balancer par Filippi. Vernay ne sera pas inquiété pour son départ bougé. Il remporte la course devant Huff et Vervisch. Suivent Guerrieri, Shedden, Ehrlacher, Comte, Bennani, Thompson et Oriola.

Classements

Au classement général, Yann Ehrlacher prend la tête du classement pilote. Il devance son oncle Yvan Muller de 9 points et Rob Huff de 16. Alors qu’ils étaient en forme depuis le début de l’année, Muller, Tarquini, Björk et Michelisz font zéro pointé ce weekend.

Pos. Pilote Marque Points
1 Yann Ehrlacher HONDA 146
2 Yvan Muller HYUNDAI 137
3 Rob Huff VOLKSWAGEN 130
4 Jean-Karl Vernay AUDI 121
5 Gabriele Tarquini HYUNDAI 118
6 Thed Björk HYUNDAI 112
7 Esteban Guerrieri HONDA 109
8 Norbert Michelisz HYUNDAI 102
9 Frédéric Vervisch AUDI 65
10 Pepe Oriola CUPRA 63

Au classement par équipe, le All-Inkl.com et le Yvan Muller Racing sont à égalité à 261 points. Sur la troisième marche, on trouve le BRC Racing puis le Sébastien Loeb Racing.

Pos. Ecurie Marque Points
1 ALL-INKL.COM Münnich Motorsport HONDA 261
2 MRacing – YMR HYUNDAI 261
3 BRC Racing Team HYUNDAI 227
4 Sébastien Loeb Racing VOLKSWAGEN 207
5 Audi Sport Leopard Lukoil Team AUDI 193
6 Campos Racing CUPRA 75
7 Audi Sport Team Comtoyou AUDI 68
8 Boutsen Ginion Racing HONDA 59
9 DG Sport Competition PEUGEOT 58
10 Comtoyou Racing AUDI 28
11 Zengo Motorsport CUPRA 7

Prochain weekend de course au Portugal dans un mois, les 23 et 24 juin prochain.

Illustration : WTCR

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "WTCR – Hollande 2018 : victoires françaises à Zandvoort"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
polo
Invité

Il faut quand même préciser que les Hyundai se sont pris une modification de la BoP ce week-end avec une réduction de la puissance moteur de 2,5% ainsi qu’une hausse de 20mm de la hauteur de caisse, en ajoutant 60kg de ballast pour les résultats des premières manches ça explique cette baisse de performance, la Peugeot et l’Alfa sont 100kg plus légères que la Hyundai!

akouel
Invité

cette série reste malgré la BOP intéressante !
La Hyundai est aussi je crois une nouvelle machine par rapport aux autres ? peut être avait elle plus d’avantages à ce début là, ou ont ils une machine de guerre ?
L’Alfa est peut être là plus pour de la figuration qu’autre chose, mais c’est la plus belle ^^

polo
Invité

Même si c’est une nouvelle auto elle a roulé en fin de saison dernière, ils n’étaient pas à 100% lors du test de BoP, ils ont joué maintenant ils payent.
L’Alfa comme la Peugeot sont pénalisées par leur moteur (1,6L pour la 308, 1,8L pour la Giuletta et 2,0L pour les autres), par contre malgré 2 bons pilotes et la BoP l’Italienne reste un peu larguée ce qui est difficilement explicable car la Peugeot avec un moulin plus petit arrive à s’en sortir, dommage!

akouel
Invité
polo : Alors c’est bien fait pour Hyundai, mais dommage pour les teams. je me souviens que la Hyundai avait gagné dès sa première sortie. Ford en WEC n’a pas payé en 2016 lui…Pour la giulietta, il me semble qu’elle a été développée par un préparateur privé belge, non par le constructeur, à la demande d’un concessionnaire belge, ceci expliquant peut être cela ? Thibaut : je crois que tu connais mon avis sur la bop depuis qu’on discute sur le WEC : elle n’est pas géniale, mais peut passer inaperçue si elle est bien faite et protéger certains constructeurs,… Lire la suite >>
wpDiscuz