Accueil Super GT Super GT 2018-3 : Honda domine à Suzuka

Super GT 2018-3 : Honda domine à Suzuka

339
7
PARTAGER
Super GT Suzuka 2018

Après la parenthèse de Fuji, Honda a de nouveau repris les choses du Super GT en main à Suzuka avec encore un doublé, la victoire allant à la NSX Arta no8 de Tomoki Nojiri et Takuya Izawa. En GT300, la Lexus RC F GT3 K-Tunes no96 s’impose après une course d’une rare intensité.

Echos

Le sujet principal de la conférence de presse de ce week-end était à nouveau la Class One suite aux récentes informations évoquant la réflexion engagée par la FIA sur le sujet. Pour une fois, la GT Association applique les freins par rapport à la position du DTM. Bandoh-san a déclaré que dans l’état, le Super GT n’adopterait pas la réglementation technique envisagée, en particulier au sujet du moteur. Les constructeurs japonais ne souhaitent pas s’engager sur la voie d’un moteur unique et veulent pouvoir continuer les développements techniques dans le domaine, contrairement à BMW et Audi, même si l’architecture 4 cylindres 2 litres turbo fait l’objet d’un accord général.

De même le Super GT continuera quoi qu’il arrive, à charge pour les constructeurs de préparer des voitures adaptables à deux réglementations proches mais pas encore complètement uniques. Le championnat du monde Class One n’est donc pas encore sur les rails, mais les préparatifs d’une double course exhibition en 2019 réunissant les voitures du DTM et les GT500 avancent. Le choix de la course européenne à Hockenheim semble entériné, celui de la course japonaise est toujours en discussion.

Bandoh-san a également évoqué le calendrier, qui si on l’ajoute à celui de la Super Formula est trop chargé dans sa première partie. Les deux organisations vont travailler ensemble pour l’année prochaine sur le sujet.

Qualifications

GT500

Dès les séances libres, on comprenait que les temps au tour allaient être spectaculaires dans les conditions de températures idéales de cette fin de printemps. De fait, le record de la piste tombait dès les séances libres et toutes les voitures le battaient.

La Q1 voyait les Honda confortablement devant, les GT-R comme les Lexus ayant du mal. Les leaders du championnat en arrivant à Suzuka, Quintarelli et Matsuda, ne pouvaient pas faire grand chose et échouaient en fond de grille tout comme les Lexus no39 et no6, pourtant en vue lors de la course précédente.

Super GT Suzuka 2018

En Q2, la lutte pour la pole position était l’affaire de Nojiri, Yamamoto et Tsukakoshi sur les Honda no8, no100 et no17 respectivement et les trois hommes terminaient dans cet ordre , Nojiri obtenant en 1:44.219 un nouveau record de près de deux secondes plus rapide que l’ancien. Yamamoto, malgré un lest conséquent, terminait à un dixième seulement de la NSX ARTA.

Ryo Hirakawa limitait les dégâts sur la Lexus LC500 TOM’S Keeper no37 avec la quatrième position, alors que Daiki Sasaki plaçait la GT-R Calsonic Impul no12 en troisième ligne, meilleure GT-R.

GT300

Depuis la séance libre, les Lexus RC F GT3 apparaissaient dominantes et cela se traduisait in fine par une pole position assez nette de Morio Nitta sur la RC F GT3 K-Tunes no96, la première pour le modèle, devant la Toyota 86 MC no25 de Matsui.

Les champions en titre, la Mercedes AMG Hatsune Miku no0, se plaçaient en troisième position devant la Subaru BRZ no61, très en verve sur ce circuit.

Comme en GT500, le record de la piste en GT300 était largement battu, de près de deux secondes là aussi, indicatif de la progression en performance des autos et des pneus.

Course

GT500

Pas de problème pour Izawa au départ qui s’envolait à un rythme résolument plus élevé que la concurrence, Button en seconde position ayant rapidement à faire avec les attaques d’un Cassidy volontaire après avoir passé la Honda no17 dans les premiers mètres.

Super GT Suzuka 2018

Les regards étaient tournés en début de course sur Ronnie Quintarelli sur la GT-R no23 qui entamait une spectaculaire progression dans le classement depuis sa dernière place de grille, mettant à profit toute sa science de la navigation dans le trafic sur la piste étroite de Suzuka.

Super GT Suzuka 2018

Ce n’était pas le jour par contre pour Kovalainen qui mettait sa Lexus LC500 dans le rail à la sortie de Degner 2 alors que la course atteignait son premier tiers. La Lexus no39 restait à l’arrêt dans une position délicate, ce qui déclenchait l’intervention du Safety Car.

Au redépart, Cassidy passait finalement Button pour la seconde position avant que tout le monde ne passe aux stands à mi-course, alors que Degner réclamait une seconde victime sous la forme de Mutoh et de la NSX Mugen qui s’enfonçait dans la mousse des barrières, sans dommage pour le pilote.

Super GT Suzuka 2018

A la faveur des ravitaillements la Honda no100 avec désormais Yamamoto aux commandes repassait en seconde position et partait à l’assaut de la voiture de tête. Le duel entre Yamamoto et Nojiri offrait aux spectateurs une fin de course passionnante, mais la Honda ARTA conservait finalement la tête jusqu’au drapeau à damiers, pour le second doublé de Honda en trois courses.

La troisième marche du podium était pour la Lexus Keeper TOM’S no1, alors que Mardenborough et Sasaki sur la GT-R Impul no12 accrochaient une belle quatrième position. Sekiguchi sur la Lexus TOM’S no36 obtenait la cinquième position après un dernier relais époustouflant devant la GT-R Nismo no23, finalement sixième après être partie dernière.

GT300

La course de GT300 était l’une des plus belles de ces dernières années avec une bataille ultra-serrée de cinq voitures pour la victoire dans la seconde partie de l’épreuve impliquant les trois types de voitures engagées dans la catégorie : les GT3 avec la Lexus no96 et l’AMG GT no0, les Mother Chassis avec les Toyota 86 MC no25 et 18 et la Subaru BRZ JAF GT no61.

Super GT Suzuka 2018

Longtemps leader, Taniguchi sur l’AMG GT no0 tenait le temps qu’il pouvait en tête sans changer de pneus, mais cédait en fin de course à la Lexus RC F GT3 no96 et progressivement aux autres. Les deux Toyota MC 86 se montraient tour à tour en lutte pour la tête, la no25 ayant le dernier mot pour la seconde position devant la Subaru qui pour une fois ne subissait aucune avarie et obtenait un podium très apprécié par les pilotes comme par l’équipe après une longue série de désillusions.

Super GT Suzuka 2018

Au championnat, Yamamoto et Button prennent la tête devant la paire Matsuda-Quintarelli et Hirakawa-Cassidy, mais les choses restent très serrées avant la course de Buriram le mois prochain, tout comme en GT300 où rien ne sépare l’équipage de la BMW no55 et celui de la Toyota 86 MC no25, en tête avec le même nombre de points.

Crédit photos : GT Association, Nissan

Classement

300 km de Suzuka, 20 mai 2018

GT500

Po No Machine Driver Laps Best Lap Diff.(km/h) Tire WH
1 8 ARTA NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-417E
Tomoki Nojiri
Takuya Izawa
52 1’48.261 1’46’39.770 BS 6
2 100 RAYBRIG NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-417E
Naoki Yamamoto
Jenson Button
52 1’49.426 2.793 BS 34
3 1 KeePer TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
52 1’49.853 11.387 BS 30
4 12 CALSONIC IMPUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Daiki Sasaki
Jann Mardenborough
52 1’50.353 38.088 BS 10
5 36 au TOM’S LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Kazuki Nakajima
Yuhi Sekiguchi
52 1’50.499 38.704 BS 16
6 23 MOTUL AUTECH GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
52 1’51.244 40.753 MI 52
7 3 CRAFTSPORTS MOTUL GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Satoshi Motoyama
Katsumasa Chiyo
52 1’50.764 1’04.810 MI 10
8 38 ZENT CERUMO LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
52 1’51.038 1’05.387 BS 30
9 24 Forum Engineering ADVAN GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20A
Joao Paulo de Oliveira
Mitsunori Takaboshi
52 1’51.521 1’05.558 YH 10
10 64 Epson Modulo NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-417E
Bertrand Baguette
Kosuke Matsuura
52 1’49.763 1’06.095 DL
11 17 KEIHIN NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-417E
Koudai Tsukakoshi
Takashi Kogure
52 1’50.121 1’17.487 BS 42
12 6 WAKO’S 4CR LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Kazuya Oshima
James Rossiter
52 1’51.387 1’18.066 BS 28
13 19 WedsSport ADVAN LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Yuji Kunimoto
Kenta Yamashita
52 1’50.839 1’32.827 YH 4
16 MOTUL MUGEN NSX-GT
Honda NSX-GT / HR-417E
Hideki Mutoh
Daisuke Nakajima
23 1’50.871 29 Laps YH 2
39 DENSO KOBELCO SARD LC500
LEXUS LC500 / RI4AG
Heikki Kovalainen
Kamui Kobayashi
12 1’51.373 40 Laps BS 30

GT300

Po No Machine Driver Laps Best Lap Diff.(km/h) Tire WH
1 96 K-tunes RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Morio Nitta
Yuichi Nakayama
49 1’59.252 1’48’14.458 BS
2 25 HOPPY 86 MC
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Takamitsu Matsui
Sho Tsuboi
49 2’00.753 15.885 YH 22
3 61 SUBARU BRZ R&D SPORT
SUBARU BRZ GT300 / EJ20
Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi
49 2’00.238 22.555 DL
4 88 MANEPA LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Kazuki Hiramine
Marco Mapelli
49 2’01.654 24.232 YH 14
5 60 SYNTIUM LMcorsa RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
Hiroki Yoshimoto
Ritomo Miyata
49 2’00.411 25.049 YH 8
6 18 UPGARAGE 86 MC
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Yuhki Nakayama
Takashi Kobayashi
49 2’00.954 25.354 YH 40
7 65 LEON CVSTOS AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Haruki Kurosawa
Naoya Gamou
49 2’01.035 26.015 BS 32
8 0 GOODSMILE HATSUNE MIKU AMG
Mercedes AMG GT3 / M159
Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
49 1’59.948 29.706 YH 18
9 31 TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Koki Saga
Kohei Hirate
48 2’01.036 1 Lap BS 30
10 10 GAINER TANAX triple a GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Kazuki Hoshino
Hiroki Yoshida
48 2’00.901 1 Lap YH
11 7 D’station Porsche
PORSCHE 911 GT3 R / MA185
Tomonobu Fujii
Sven Muller
48 2’01.128 1 Lap YH 40
12 87 LEGAL FRONTIER LAMBORGHINI GT3
Lamborghini HURACAN GT3 / DFJ
Kimiya Sato
Yuya Motojima
48 2’01.883 1 Lap YH
13 2 SYNTIUM Apple LOTUS
LOTUS EVORA MC / GTA V8
Kazuho Takahashi
Hiroki Katoh
48 2’01.247 1 Lap YH
14 52 SAITAMA TOYOPET GreenBrave MARK X MC
TOYOTA MARK X MC / GTA V8
Taku Bamba
Shigekazu Wakisaka
48 2’01.998 1 Lap YH
15 9 GULF NAC PORSCHE 911
PORSCHE 911 GT3 R / MA185
Rintaro Kubo
Keishi Ishikawa
48 2’02.392 1 Lap YH
16 11 GAINER TANAX GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Katsuyuki Hiranaka
Hironobu Yasuda
48 2’00.979 1 Lap DL 34
17 30 TOYOTA PRIUS apr GT
TOYOTA PRIUS / RV8K
Hiroaki Nagai
Kota Sasaki
48 2’02.207 1 Lap YH
18 117 EIcars BENTLEY
BENTLEY CONTINENTAL GT3 / CND
Yuji Ide
Ryohei Sakaguchi
48 2’02.069 1 Lap YH
19 50 EXE AMG GT3
Mercedes AMG GT3 / M159
Masaki Kano
Hideto Yasuoka
48 2’02.126 1 Lap YH 2
20 55 ARTA BMW M6 GT3
BMW M6 GT3 / P63
Shinichi Takagi
Sean Walkinshaw
48 2’02.652 1 Lap BS 52
21 777 CARGUY ADA NSX GT3
Honda NSX GT3 / JNC1
Naoki Yokomizo
Takeshi Kimura
48 2’02.865 1 Lap YH
22 48 shokumou.jp GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Masaki Tanaka
Richard Bradley
48 2’02.549 1 Lap YH
23 21 Hitotsuyama Audi R8 LMS
Audi R8 LMS / DAR
Richard Lyons
Ryuichiro Tomita
48 2’00.960 1 Lap DL 2
24 35 arto RC F GT3
LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE
N.Charoensukhawatana
N.Hortongkum
48 2’02.005 1 Lap YH
25 22 R’Qs AMG GT3
Mercedes AMG GT3 / M159
Hisashi Wada
Masaki Jyonai
47 2’04.678 2 Laps YH
26 34 Modulo KENWOOD NSX GT3
Honda NSX GT3 / JNC1
Ryo Michigami
Hiroki Otsu
47 2’02.134 2 Laps YH 6
27 360 RUNUP RIVAUX GT-R
NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT
Atsushi Tanaka
Takayuki Aoki
45 2’01.721 4 Laps YH
28 26 TAISAN R8 FUKUSHIMA
Audi R8 LMS / DAR
Shinnosuke Yamada
Shintaro Kawabata
44 2’00.557 5 Laps YH 4
5 MACH SYAKEN MC86 Y’s distraction
TOYOTA 86 MC / GTA V8
Natsu Sakaguchi
Yuya Hiraki
13 2’02.119 36 Laps YH

Championnat après trois épreuves

GT500

Po No Driver Rd1 Rd2 Rd3 Rd4 Rd5 Rd6 Rd7 Rd8 Total Behind WH
1 100 Naoki Yamamoto
Jenson Button
15 2 15 32 64
2 23 Tsugio Matsuda
Ronnie Quintarelli
6 20 5 31 -1 62
3 1 Ryo Hirakawa
Nick Cassidy
11 4 11 26 -6 52
4 8 Tomoki Nojiri
Takuya Izawa
3 21 24 -8 48
5 17 Koudai Tsukakoshi
Takashi Kogure
21 21 -11 42
6 38 Yuji Tachikawa
Hiroaki Ishiura
3 12 3 18 -14 36
7 39 Heikki Kovalainen
Sho Tsuboi
15 15 -17 30
8 6 Kazuya Oshima
Felix Rosenqvist
8 6 14 -18 28
9 36 Yuhi Sekiguchi 8 6 14 -18 28
10 12 Daiki Sasaki
Jann Mardenborough
5 8 13 -19 26
11 3 Satoshi Motoyama
Katsumasa Chiyo
4 1 4 9 -23 18
12 36 James Rossiter 8 8 -24 28
13 24 Joao Paulo de Oliveira
Mitsunori Takaboshi
5 2 7 -25 14
14 36 Kazuki Nakajima 6 6 -26 28
15 19 Yuji Kunimoto
Kenta Yamashita
2 2 -30 4
16 16 Hideki Mutoh
Daisuke Nakajima
1 1 -31 2
17 64 Bertrand Baguette
Kosuke Matsuura
1 1 -31 2

GT300

Po No Driver Rd1 Rd2 Rd3 Rd4 Rd5 Rd6 Rd7 Rd8 Total Behind WH
1 55 Shinichi Takagi
Sean Walkinshaw
5 21 26 52
2 25 Takamitsu Matsui
Sho Tsuboi
11 15 26 52
3 18 Yuhki Nakayama
Takashi Kobayashi
20 5 25 -1 50
4 96 Morio Nitta
Yuichi Nakayama
21 21 -5 42
5 7 Tomonobu Fujii
Sven Muller
15 5 20 -6 40
6 65 Haruki Kurosawa
Naoya Gamou
8 8 4 20 -6 40
7 31 Koki Saga
Kohei Hirate
15 2 17 -9 34
8 11 Katsuyuki Hiranaka
Hironobu Yasuda
6 11 17 -9 34
9 88 Kazuki Hiramine
Marco Mapelli
5 2 8 15 -11 30
10 0 Nobuteru Taniguchi
Tatsuya Kataoka
3 6 3 12 -14 24
11 61 Takuto Iguchi
Hideki Yamauchi
11 11 -15 22
12 60 Hiroki Yoshimoto
Ritomo Miyata
4 6 10 -16 20
13 34 Ryo Michigami
Hiroki Otsu
3 3 -23 6
14 26 Shinnosuke Yamada
Shintaro Kawabata
2 2 -24 4
15 21 Richard Lyons
Ryuichiro Tomita
1 1 -25 2
16 50 Masaki Kano
Hideto Yasuoka
1 1 -25 2
17 10 Kazuki Hoshino
Hiroki Yoshida
1 1 -25 2

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Super GT 2018-3 : Honda domine à Suzuka"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Raymond Boncoin
Invité

Merci pour continuer de nous tenir informés de l’évolution de ce championnat très relevé.

Des nouvelles en revanche sur un rapprochement avec le DTM?

trinita84
Invité

Merci pour la vidéo super championnat les autos superbes

Invité

J’apprécie particulièrement ce Super GT, plutôt méconnu en Europe, où l’excellence Japonaise relègue les Allemandes en fin de classement ;-p
De très belles autos dans des courses très disputéees…
Merci au blogauto de continuer à suivre ce championnat :-*

LonelyPanda
Invité

La team Premier Degré a encore frappé ! Petit pouce vert pour remonter !

Quelle fin de course excitante en GT300 ! Le GT500 en a été eclipsé.
Voir l’équipage vétéran et expérimenté de GoodSmile Racing faire une erreur stratégique sur les pneus n’est pas fréquent. Une des meilleure course de l’année a regarder(avec la bataille Glock/Paffett en DTM quelques semaines plus tot).

Pour la fusion avec le DTM, je n’ai pas lu de news depuis début avril. La premiere course commune est toujours prévue pour 2019.

wpDiscuz