Accueil Bilan Sécurité Routière 2018 : -0,7% en avril

Sécurité Routière 2018 : -0,7% en avril

477
13
PARTAGER
accidentalite-routiere

Le mois d’avril connait une très légère baisse du nombre de morts sur la route. Mais, les autres indicateurs baissent plus fortement.

Selon les chiffres provisoires de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), 279 personnes sont décédées d’un accident de la route en Métropole. C’est 2 de moins que le mois d’avril 2017. Autant dire une stabilité même si mathématiquement c’est -0,7%. Ce n’est que le 6ème « meilleur » mois d’avril derrière 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Du côté des autres indicateurs, le nombre d’accidents corporels s’établit à 4 671 contre 4 961 un an auparavant. Cela représente 290 accidents corporels de moins soit -5,8%. 5 872 personnes ont été blessées le mois dernier contre 6 269 en avril 2017. Soit 397 de moins et une baisse de 6,3%. Enfin, il y a eu 1 955 hospitalisations de plus de 24 heures. L’an dernier, elles étaient 2 370, soit  415 de moins (-17,5%).

Dans les Outre-mer, on passe de 15 à 6 décès (-60%) avec là aussi les autres indicateurs (plus parlants) en baisse. 175 accidents corporels en avril 2018 contre 202 en 2017 (-13,4%). 216 blessés en 2018 contre 273 en 2017 soit une baisse de 20,9%. Enfin, 62 hospitalisations de plus de 24 heures cette année contre 122 l’an dernier. Soit une baisse de 49,2%.

Une « bonne » année en perspective mais toujours au-dessus de 2013

Sur les 12 derniers mois, 3 410 personnes ont été tuées. Cela représente une baisse de 78 personnes et 2,2%. On continue donc sur une baisse modérée mais réelle. Les autres indicateurs baissent environ des mêmes pourcentages sauf les blessés qui chutent de 4,3%.

Sur les 4 premiers mois de l’année, 962 décès sont à déplorer. Par rapport aux 4 premiers mois de 2017, ce sont 46 tués de moins soit une baisse de 4,6%. Par rapport à 2013, « meilleure » année pour la sécurité routière, on compte 62 tués de plus, soit une hausse de 6,8%. Il faut dire que par rapport à ce qui est observé habituellement (i.e. un rebond en mars-avril-mai), en 2013, ces trois mois avaient été exceptionnels.

Illustration : Ministère de l’Intérieur

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Sécurité Routière 2018 : -0,7% en avril"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

Je me pose souvent une question quand je vois ce genre d’article.
Comment on peut connaitre ces chiffres aussi tôt dans le mois alors qu’un accidenté le 30 du mois qui décède le 29 du mois suivant fait parti des chiffres du mois de l’accident?
Est ce qu’il n’y a jamais d’accident après le 15 du mois? Est ce que les accidentés après le 15 du mois ne meurent jamais? Est ce que les accidentés après le 15 avril sont déjà tous sortie d’affaire?
PS: La question est valable aussi pour les chiffres annuels qui sortent avant le 30 janvier.

miké
Invité

A cause des chicanes mobiles qui roulent deja à 80, voir 70 ?

gigi4lm
Invité

C’est interdit (et grave) de rouler 10 ou 20 km/h en dessous de la vitesse MAXI autorisée ?

labradaauto
Invité
….sur le cliché, le véhicule a de beaux « plats à la jante ». Il a roulé sur quoi avant la photo qui peut faire croire à une collision frontale ? Je dis ça parce que le défaut de maîtrise est une cause majeure des accidents. Dans le défaut de maîtrise, j’inclus les vitesses excessives qui aboutissent aux accidents, l’analyse en amont de l’allure à adapter n’est pas la bonne, par rapport au niveau de compétence du conducteur. Donc tout remettre sur les excès de vitesse n’est pas suffisant pour anoncer des chiffres bons ou mauvais. Le phénomène est qu’on songe surtout… Lire la suite >>
SGL
Invité

Il y a aussi de très très bons chiffres du marché automobile européen en avril !!!

lym
Invité

Et des prix du pétrole en hausse depuis qq mois déjà et autres grèves qui peuvent influer sur le volume de déplacements… donc les mortalités.

labradaauto
Invité

OUI et pour faire pencher la balance, on peut tenir compte des nombreux cortèges de voitures noires, vitres teintées, motos giros bleus devant. Pour eux, on coupe la circulation carrément, parfois, on passe devant les sorties d’écoles à 100 km/h. On a donc des risques atténués compensés par des risques aggravés.

wpDiscuz