Accueil Nissan Nissan veut plus de poids au sein de l’Alliance Renault-Nissan

Nissan veut plus de poids au sein de l’Alliance Renault-Nissan

1225
10
PARTAGER
Nissan

Alors que les discussions sur le renforcement des liens au sein de l’Alliance Renault-Nissan continuent, le constructeur japonais pourrait refuser d’aller plus loin à moins de prendre plus de poids dans certains domaines clés selon des personnes proches du dossier.

Les dirigeants de Nissan pensent que le constructeur a les meilleures capacités technologiques entre les deux entreprises et souhaiterait prendre notamment la direction du développement produit au sein de l’alliance.

Lors de la présentation des résultats annuels cette semaine, le PDG de Nissan, Hiroto Saikawa a démenti les rumeurs d’une fusion, mais a confirmé les deux constructeurs réfléchissaient au futur de leur alliance capitalistique. Hiroto Saikawa a ajouté qu’il souhaitait voir Nissan conserver son autonomie tout en continuant à profiter de la collaboration avec Renault.

Nissan ainsi que certaines élites industrielles japonaises voient dans le renforcement de l’alliance une tentative du gouvernement français d’accroître son influence sur le constructeur japonais alors que celui-ci est aujourd’hui valorisé sur les marchés financiers. Nissan affiche une valorisation de 37,12 milliards d’euros contre 26,32 milliards pour Renault.

Du point de vue de la direction de Renault, l’entreprise a investi dans Nissan en 1999 et l’a sauvée de l’échec. L’entreprise française vend moins de véhicules dans le monde et gagne moins, mais à des marges bénéficiaires plus élevées.

Comme dans toute négociation, aucune des deux parties ne veut être perçue comme « un vendu ». Les négociations sérieuses devraient commencer une fois que Mitsubishi et Renault auront présenté leurs résultats annuels.

 

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Nissan veut plus de poids au sein de l’Alliance Renault-Nissan"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Nissan qui se rebelle face à Renault et Carlos Ghosn 😀

wizz
Membre

à moins que ce soit Carlos qui se rebelle face à l’Etat français, indirectement via Nissan…

Kaizer Sauzée
Invité

Les japonais vexés lors du sauvetage par Renault veulent se venger ?

Jdg
Invité

« meilleures capacités technologiques »: tien donc.
La technologie bien de Renault au profit de Nissan depuis le début. Non l’inverse.
Qu’est ce qui faut pas entendre

yac
Invité

ah oui ! les technologies de RENAULT, tu parles des : V6, V8, GTR, TITAN, ARMADA, leaf, INFINITI, NAVARA, marché US et Chinois, conduite autonome (qashqai)…
à part les DCI Reanult n’ajoute rien à NISSAN.
il est temps que les choses rentrent dans l’ordre entre les deux groupes, c’est ce qui il faut entendre.

Kaizer Sauzée
Invité

Ben Nissan a sûrement gagné beaucoup plus d’argent avec les Dci de Renault qu’avec ses V6, V8, GTR et autres gouffres financiers.

Lovehornby
Invité

Il suffît d’autoriser Carlos à s’augmenter et tout rentrera dans l’ordre…

SAM
Invité
« certaines élites industrielles japonaises voient dans le renforcement de l’alliance une tentative du gouvernement français d’accroître son influence sur le constructeur japonais » Nissan au japon en avril était le 5ème constructeur japonais au niveau des ventes …Le Japon n’est plus la priorité de Nissan malheureusement et Nissan n’a pas de poids industriel notable contrairement à Toyota et Honda. De plus la marque a délocalisé pas mal de ses activités à Hong-Kong! Donc l’argument du poids de Nissan au Japon, c’est le service de communication de Renault qui fait de la désinformation pour le médias français. Les japonais ont perdu Nissan… Lire la suite >>
wpDiscuz