Accueil Actualités Entreprise La justice allemande maintient la pression sur Winterkorn

La justice allemande maintient la pression sur Winterkorn

408
8
PARTAGER

Les enquêteurs allemands poursuivront leur enquête sur le rôle de Martin Winterkorn, l’ancien PDG du groupe Volkswagen, dans le cadre du scandale du dieselgate. Et ce, quand bien même le Département américain de la justice vient de le mettre en examen, l’accusant de conspiration en vue de dissimuler les fraudes entachant les valeurs des émissions diesel des véhicules du groupe.

Winterkorn est la personne la plus haut placée en terme de hiérarchie à être accusée dans cette enquête menée depuis désormais trois ans. Ouvrant ainsi un nouveau chapitre à l’affaire qui a éclaté au grand jour en septembre 2015.

« Notre stratégie d’investigation n’est pas modifiée juste parce que les Américains ont porté plainte contre Winterkorn« , a ainsi déclaré vendredi un porte-parole du bureau du procureur à Brunswick, siège de VW, en Basse-Saxe.

La levée de scellées de l’acte d’accusation de la justice US contre Winterkorn, déposé en mars dernier, a été réalisée jeudi dernier devant le tribunal de district américain de Détroit, tandis que Volkswagen tenait sa réunion annuelle en Allemagne.

A cette occasion, le procureur général des États-Unis, Jeff Sessions, a déclaré : « si vous essayez de tromper les États-Unis, vous paierez un lourd tribut. » Il a parallèlement déclaré dans un communiqué que les accusations portées contre Winterkorn démontraient que « le stratagème de Volkswagen visant à tromper ses exigences légales avait atteint le sommet de l’entreprise ».

Une mise en examen US plus symbolique qu’autre chose

Cette position de la justice allemande s’avère d’autant plus importante que l’inculpation américaine de Winterkorn pourrait n’avoir qu’une valeur symbolique. Il est en effet
peu probable que le dirigeant soit jugé aux États-Unis, l’Allemagne n’extradant pas ses ressortissants dans des pays ne figurant pas dans l’Union européenne. De ce fait, Winterkorn ne devrait pas arrêté s’il ne franchit pas la frontière allemande. Or, à l’heure actuelle, il est en Allemagne … et compte bien y rester.

Herbert Diess en faveur d’une plus grande honnêteté au sein de VW

Au total, neuf personnes ont été inculpées et deux anciens dirigeants de VW ont plaidé coupables dans l’affaire et ont été condamnés à des peines de prison aux États-Unis. Un citoyen italien, l’ancien directeur d’Audi Giovanni Pamio, attend son extradition en Allemagne.

Lors de la réunion annuelle de VW qui s’est tenu à Berlin jeudi, le nouveau PDG de VW, Herbert Diess, a plaidé en faveur d’une plus grande « honnêteté » au sein du constructeur alors que le groupe mène actuellement bataille en vue de se remettre du scandale.

Sources : Reuters, Bloomberg, Automotive News

Photo : VW

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "La justice allemande maintient la pression sur Winterkorn"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Francois
Invité

Les Allemands savent que Trump n’hésitera pas à envahir leur pays s’ils ne collaborent pas. Martin doit être livré pieds et mains liés aux USA, point barre !

greg
Invité

« l’Allemagne n’extradant pas ses ressortissants dans des pays ne figurant pas dans l’Union européenne. » Pas tout à fait exact, il y a bien des accords d´extradiction hors UE, mais l´Allemagne n´en signe pas Avec les pays pratiquant la peine de mort.

Elisabeth Studer
Invité

ok, je passerai l’info à Automotive news 😉

wpDiscuz