Accueil Fiat Fiat a produit 2 millions de Fiat 500

Fiat a produit 2 millions de Fiat 500

1361
13
PARTAGER
FIat 500

La Fiat 500 vient de passer le cap des deux millions d’exemplaires il y a quelques jours dans l’usine de Tychy en Pologne.

L’heureuse élue est une Fiat 500 C Collezione arborant une teinte bicolore blanc/gris printanier destinée à rejoindre une concession italienne. La production du premier exemplaire remonte à 2007 et près de 200 000 Fiat 500 sont produites chaque année.

Malgré son âge avancé, la petite 500 se vend toujours aussi bien avec une part de marché 14,6 % sur son segment et revendique même son meilleur trimestre commercial l’année dernière avec près de 60 000 unités vendues. Il faut dire que Fiat multiplie les séries spéciales pour écouler sa petite citadine. Ce ne sont pas moins de 30 éditions spéciales qui ont été lancées ces dix dernières années. La Fiat 500 C Collezione en est d’ailleurs le dernier exemple. En juin dernier, le constructeur avait célébré le soixantième anniversaire de la lignée avec la série limitée Anniversario.

Quant à sa remplaçante, elle n’est pas près d’arriver, non pas que Sergio le fossoyeur ait décidé de la mettre au placard, mais parce que devant la difficulté de la tâche, les dirigeants de Fiat ont décidé de ne rien faire. Olivier François a déclaré par le passé à un confrère britannique « qu’il y aurait une nouvelle 500 quand le besoin s’en fera sentir et quand nous pourrons en dessiner une sans trahir son histoire. »

 

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Fiat a produit 2 millions de Fiat 500"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Cela va se terminer comme pour la Punto, MiTo …

Thomas
Invité

Elle n’a pas pris une ride en tous cas 🙂

grez
Invité

Ben c’est bien le problème… comment remplacer une voiture qui s’écoule à 200 000 exemplaires par an?

SGL
Invité

En prenant des risques…
Car après 200.000 ex/an, c’est 100.000 puis 50.000 puis 10.000 ex…

SGL
Invité

Ou en faisant évoluer 100 % des entrailles, châssis et GMP, en ne changeant que des détails de carrosserie.

SGL
Invité

Ils peuvent néanmoins sans prendre de risque de remplacer les Punto/MiTo/Epsilon !
.. Ils n’ont plus rien à perdre.

Alex87f
Invité

Il me semble qu’aucun remplacement n’est prévu pour les mito et Y. Et la Grande Punto ne changera pas avant un moment.

SGL
Invité

Fiat vendait plus que 1 million d’exemplaires par an de Uno dans les années 80 et presque 600.000 par an de Punto dans les années 90, et maintenant moins de 50.000 ex par an.
Voilà le résultat de faire des économies de R&D pour créer un nouveau modèle !

Alex87f
Invité

Et surtout, pourquoi investir dans un nouveau modèle, quand on peut continuer à bien vendre le modèle actuel avec de petites améliorations?

SGL
Invité

La 500 est une auto super sexy mais basée sur une base ancienne… pour la ville cela va encore mais ça commence par se faire sentir, ne rien faire c’est prendre le risque de prendre les clients pour des pigeons… pourquoi changer puisqu’ils achèteront de toute façon sans broncher pour le son look craquant.

La logique des financiers de ne pas investir marche un temps, si cela dure trop longtemps et si la clientèle se détourne du produit pour une autre marque, cela peut être fatale pour la suite…

Raymond Boncoin
Invité

Si je peux comprendre que l’on ne change pas une formule qui cartonne, en revanche l’usure risque de prendre le pas brutalement. Non pas à cause de la technique – du moins pas encore même si elle commence à accuser son âge – mais plutôt de la politique tarifaire délirante qui consiste à payer à prix d’or chaque option.

SGL
Invité

@Alex87f
La Dacia Sandero se vend comme des petits pains… Dacia (donc Renault) gagnent beaucoup d’argent avec ce modèle dans l’état !
Pourtant, la Sandero III de 2019 devra hériter d’une toute nouvelle plate-forme ultra moderne !
Donc fin 2019 des low-cost sortiront des chaînes de montage avec des plate-formes plus récentes de 15 ans de la Fiat 500 !?
Il n’a pas quelque chose qui cloche ?

labradaauto
Invité

Ce qu’il ont fait depuis de tout début avec ce modèle est fantastique. la 500: c’est l’Italie incarnée, phénomène de la société italienne. J’ai moi aussi roulé en 500 en 1970. la 500 réincarnée actuelle est une moderne traction. Elle continue d’enthousiasmer la société. C’est mieux que bien !
Pour ma part: encore un avis à souligner minoritaire, mais c’est tant pis, j’aurais aimé que la nouvelle 500 fût déclinée avec une plateforme pensée comme la smart, la twingo. c’eût été encore plus fidèle à la nuova 500 avec ses portes suicides.

wpDiscuz