Accueil F1 F1 Monaco 2018 – Qualifications: Le survol de Ricciardo

F1 Monaco 2018 – Qualifications: Le survol de Ricciardo

371
2
PARTAGER

On les a vu en forme tout au long des essais libre, Red Bull a confirmé grâce à Ricciardo qui signe la seconde pole de sa carrière, la deuxième à Monaco, il devance Vettel et Hamilton. Point noir au tableau de l’équipe autrichienne, la dernière place de Verstappen.

Pour ce weekend, la découverte en situation réelle des nouvelles gommes HyperSoft apportés par Pirelli, qui seront accompagné par les UltraSoft et les SuperSoft

Q1: Leclerc confirme sa forme, Verstappen reste au garage

Le premier temps de ces qualifications est à mettre pour Hartley en 1:13:798, temps très rapidement battu par Galsy puis Grosjean. Sirotkin réalise en bon tour, il devance les Mclaren.

Vettel met tout le monde d’accord en 1:13:165 et prend le leadership. Les Mercedes suivent mais réalisent des temps timides, Hamilton est derrière Perez, Bottas est devancé entre autre par Alonso et Sirotkin.

C’est le début du show de l’australien qui prend le meilleur temps en 1:12:769, 4 dixièmes devant Vettel. A noter le septième temps provisoire de Leclerc à une demi seconde du temps de référence.

Le second run voit tous les pilotes améliorer significativement leurs chronos. Alonso prends les commandes quelques secondes avant de voir Räikkönen signer un 1:12:670. Ce dernier se plaint du trafic en piste.

Ricciardo reprend assez largement la tête grâce à un chrono en 1:12:013, 6 dixièmes devant la Ferrari. A la mi séance, les Mercedes sont respectivement en dix et treizième position.

Hamilton se rapproche à 5 dixièmes  en seconde position, mais Vettel fait mieux pour 45 millièmes, cela reste assez loin de la Red Bull. A cinq minutes de la fin de la séance Bottas est seulement 15ème.

Vandoorne se place quatrième à 450 millièmes de Ricciardo, Bottas améliore et devance Hamilton à 421 millièmes de la tête. Un drapeau jaune dans le premier secteur avortera les dernières tentatives, Leclerc pour sa course à domicile passe en Q2. Verstappen paye sa sortie de route en essais libres, les mécaniciens n’auront pas réussi à lui réassembler sa voiture.

Out: Hartley, Ericsson, Stroll, Magnussen, Verstappen

Q2: Le pari manqué de Mercedes, bataille serrée pour l’accessit en Q3

Pour cette seconde cession de qualifications, c’est l’origine de la principauté qui signe le premier temps en 1:13:093, il est rapidement devancé par Gasly en 1:12:548.

C’est sans compter sur Ricciardo qui prend les commandes en 1:11:353, les Ferrari suivent mais ne font pas mieux Vettel devant Räikkönen.

Les Mercedes se sont décidés à parier sur la course, les deux pilotes tentent la qualification en Q3 avec les gommes à flanc violet (UltraSoft), mais le premier tour n’est pas convainquant, Hamilton P9, Bottas P12.

A huit minutes du terme, les deux Mercedes sont hors top 10. Les deux Mclaren, Force India et Renault, elles y sont.

Voyant le manque de compétitivité des UltraSoft, Mercedes revient aux HyperSoft, Hamilton signe le troisième temps à 2 dixièmes de la référence tenue par Ricciardo, record dans le premier secteur pour le britannique. Bottas se place P5 à 6 dixièmes.

Les Force India font une fois n’est pas coutume tir groupé. Ocon P6, Perez P7, 8 millièmes entre les deux équipiers. Räikkönen améliore et signe le second temps à 88 millièmes.

Une dernière tentative de Ricciardo en 1:11:278 confirme sa forme dans cette qualification. Gasly et Sainz améliorent et sortent Hulkenberg du top 10. Nouvelle Q3 pour le pilote français de Toro Rosso.

Out: Hulkenberg, Vandoorne, Sirotkin, Leclerc, Grosjean.

Q3: Ricciardo souverain, Hamilton, Vettel impuissant

Pour le premier run de cette Q3 semble assez similaire aux précédentes cessions. Ricciardo signe le premier temps sous les 71 secondes avec un 1:10:840. Record de la piste.

Derrière l’australien à 4 dixièmes se constitue un trio en 5 millièmes, dans cet ordre, Hamilton, Vettel et Räikkönen. Bottas est en retrait à 7 dixièmes. Sainz est le meilleur des autres sur sa Renault.

Arrive le moment du second run qui décidera du pole man. Vettel est le premier des favoris à s’élancer, il améliore et se place en seconde position à 229 millièmes. Bottas améliore mais ne représente pas une menace à plus de 6 dixièmes. Hamilton  n’améliore pas suffisamment et se place derrière Vettel. Räikkönen ne fait pas mieux et doit se contenter de la quatrième place.

Ricciardo signe la seconde pole de sa carrière, abattant le record du circuit. Vettel et Hamilton se place derrière mais n’ont jamais été en mesure d’inquiéter la Red Bull.

Ocon se positionne comme le meilleur des autres et devance Alonso. Gasly est dixième.

Position Numéro Pilote Temps
1 3 D.RICCIARDO 1:10.810
2 5 S.VETTEL 1:11.039
3 44 L.HAMILTON 1:11.232
4 7 K.RAIKKONEN 1:11.266
5 77 V.BOTTAS 1:11.441
6 31 E.OCON 1:12.061
7 14 F.ALONSO 1:12.110
8 55 C.SAINZ 1:12.130
9 11 S.PEREZ 1:12.154
10 10 P.GASLY 1:12.221
11 27 N.HULKENBERG 1:12.411
12 2 S.VANDOORNE 1:12.440
13 35 S.SIROTKIN 1:12.521
14 16 C.LECLERC 1:12.714
15 8 R.GROSJEAN 1:12.728
16 28 B.HARTLEY 1:13.179
17 9 M.ERICSSON 1:13.265
18 18 L.STROLL 1:13.323
19 20 K.MAGNUSSEN 1:13.393
20 33 M.VERSTAPPEN No time

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "F1 Monaco 2018 – Qualifications: Le survol de Ricciardo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Toto
Invité

Une raison technique pour expliquer la domination de RB à Monaco ?

Thibaut Emme
Admin

L’empattement court (20cm de moins).
Cette année Ferrari suit Mercedes sur l’empattement long.

wpDiscuz