Accueil Nouvelles technologies Bosch : nouvelle technologie diesel, l’avenir de Rodez ?

Bosch : nouvelle technologie diesel, l’avenir de Rodez ?

1908
4
PARTAGER

Au delà de vouloir sauver le soldat diesel via de nouvelles technologies censées  révolutionner le secteur – Bosch compte bien défendre les intérêts de son entreprise, en préservant une de ses activités majeures. Garantissant notamment l’emploi dans son usine de Rodez (Aveyron), durement frappée par le déclin annoncé de ce type de motorisation.

Le président France et Benelux du groupe allemand a ainsi déclaré cette semaine que Bosch plaçait beaucoup d’espoir dans sa nouvelle technologie pour assurer l’avenir du site aveyronnais. Rappelons que l’équipementier a récemment annoncé que ses ingénieurs avaient mis au point une solution permettant de réduire de manière drastique les émissions d’oxyde d’azote des moteurs diesel.

S’exprimant lors d’une conférence de presse sur l’un des sites du groupe, Heiko Carrie a tenu à préciser qu’étant donné que Bosch est « capable de donner une deuxième vie » au moteur diesel, grâce à de nouvelles avancées technologiques, cela « facilite la vie »  du site aveyronnais, lequel produit bougies et système d’injection.

Le dirigeant a précisé par ailleurs que plusieurs idées étaient en cours d’études à l’heure actuelle sur le site. Soulignant que des groupes de réflexion réunissant représentants de la direction et salariés travaillaient sur des pistes de diversification.

Mieux encore, Heiko Carrie a même déclaré que Bosch allait « garder le maximum des collaborateurs » sur le site de Rodez, qui emploie 1.600 salariés de l’entreprise.

Nouvelle technologie « miracle » ?

Pour rappel, le mois dernier, le groupe allemand a présenté une technologie permettant – selon lui – d’abaisser les émissions d’oxyde d’azote bien en deçà des seuils réglementaires actuels et même futurs.

Heiko Carrie a tenu à préciser à cet égard que cette innovation était disponible dès à présente pour les constructeurs, ne coûtait pas plus cher et entraînait une hausse de la consommation de 1 à 2 % maximum.

Les salariés de Bosch Rodez inquiets pour leur avenir

Alors que l ‘équipementier est confronté à une importante baisse de la demande engendrée par la remise en cause du diesel, il a  récemment annoncé  sa volonté  d’investir 14 millions d’euros sur le site de Rodez, spécialisé dans les moteurs diesel, pour « moderniser » l’une des deux lignes de production d’injecteurs … en laissant de la côté la deuxième … et sous réserve que les salariés signent un accord de compétitivité. Lequel prévoit notamment une réduction du temps de travail.

Face à une telle situation, l’intersyndicale demeure « très pessimiste » pour le maintien de l’emploi et de la production. Une « affaire » qui pourrait prendre de l’ampleur étant donné le poids économique que représente Bosch dans le département de l‘Aveyron – géographiquement enclavé – où usines et employeurs ne se bousculent pas.

La semaine dernière, Heiko Carrie a déclaré que la solution envisagée pour le site de Rodez était basée « sur une certaine stabilité » du marché du diesel. « Si le marché chute complètement, le problème est plus grave », a concédé le dirigeant.

Les syndicats rappellent quant à eux que la France ne représente que 1 % des investissements de Bosch dans le monde. Ils estiment par ailleurs qu’en Allemagne, les choses ont été prises en main au niveau gouvernemental face à la baisse du diesel. «Chose qui a été faite en France, mais avec un temps de retard, puisque ça ne va démarrer qu’au mois de mai » déplorent-ils. Demandant parallèlement que le comité stratégique de la filière « soit réuni exceptionnellement à Rodez ». ce qui, selon eux, « orienterait les projecteurs sur la situation du site ».

Sources : AFP, Bosch, Sudradio

Crédit Illustration : Bosch

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Bosch : nouvelle technologie diesel, l’avenir de Rodez ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Je me demande si le système sera compatible avec les moteurs à techno BlueHDI et si PSA va se montrer intéressé par le système Bosch 😉

seb
Invité

Toujours pas plus d’info sur le fonctionnement de ce système miracle?

Anonyme
Invité

si ça fait comme la nouvelle « conception » des moteurs PSA, qui font juste consommer 4 fois plus d’AdBlue pour rejeter moins de NOx (et donc vont obliger les clients à faire al recharge de ce même AdBlue 4 fois plus souvent … on est mal barré

greg
Invité

Si bien sur, il suffit de lire leur Communiqué de presse, ou les articles qui en découlent:
https://arstechnica.com/cars/2018/04/bosch-might-just-have-solved-the-problem-of-diesel-nox-emissions/

wpDiscuz