Accueil Electriques Une colossale réserve de terres rares découverte dans les eaux japonaises

Une colossale réserve de terres rares découverte dans les eaux japonaises

1044
7
PARTAGER
Découverte de terres rares

Le rôle dominant de la Chine dans l’exploitation et le commerce des terres rares, essentielles à l’industrie automobile électrique, est remis en question suite à la découverte d’un gisement sous-marin considérable dans la zone économique exclusive du Japon.

Des réserves pour des centaines d’années

La découverte a été annoncée dans une publication scientifique, Scientific Reports, par une équipe de scientifiques japonais qui a sondé les fonds sous-marins autour de l’île de Minamitorishima, une petite île située au sud-ouest de l’île de Honshu. Les scientifiques estiment que les boues sous-marines à cet endroit, qui se trouve à l’intérieur de la zone économique exclusive du Japon, représentent plus d’un million de tonnes de terres rares et d’Yttrium, ce qui subviendrait aux besoins industriels pour plusieurs centaines d’années.

La publication propose également une méthode d’extraction de ces métaux avec un dispositif hydrocyclone, une centrifugeuse qui permettrait l’exploitation de ces minerais en quantité.

Bon pour le Japon, mauvais pour la Chine

Cette découverte, qui a fait monter les cours des sociétés d’extraction japonaises, tombe à point pour le paya, très dépendant de la Chine pour ce type de minerai, au moment où ses constructeurs automobiles montent en charge dans la production de véhicules électriques.

L’extraction sous-marine est certes à ce stade plus coûteuse que les cours actuels et ne devrait pas être mise en oeuvre immédiatement, mais le fait d’avoir ses réserves offre au Japon une autonomie potentielle dans un secteur industriel clé.  A l’inverse la Chine perd un levier de pression important, d’autant plus dans le contexte géopolitique régional tendu autour des disputes territoriales en mer de Chine.

Source et crédit illustration : Scientific Reports

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Une colossale réserve de terres rares découverte dans les eaux japonaises"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bcbg
Invité

Fascinant, le monde se refait tous les jours.

Quorbach
Invité

Et flippant : de quoi pourrir encore plus l’océan.

SGL
Invité

Peut-être pas @Quorbach, les Japonais étant très a cheval sur leur qualité de leurs eaux pour la pêche.

Navigator84
Invité

Comme ils étaient à cheval avec leurs centrales nucléaires ?

SGL
Invité

On le croyait avant Fukushima effectivement.
Mais la mer au Japon, c’est la mère nourricière.

SGL
Invité

Contrairement à ce que pense beaucoup, tout n’est pas parfait au Japon.
Ils ont beaucoup de bons principes, mais ils sont aussi gangrenés parfois par des intérêts mercantiles de sociétés privés et aggravés parfois par les intérêts des yakuzas.

wizz
Membre
c’est « surement énoooooorme » la perte de levier de pression sur ces matières rares: -les terres rares, il y en a ailleurs, mais d’une plus faible concentration, rendant plus couteux leur extraction -les terres rares, il y en a ailleurs, mais avec des conditions d’exploitation plus difficiles (montagneuse, profondeur, quantité…), rendant plus couteux leur extraction -les terres rares, il y en a ailleurs, mais dans des pays aux pouvoirs d’achat élevé…et donc aussi salaire élevé, rendant plus couteux leur extraction -les terres rares, il y en a ailleurs, mais des pays ayant des réglementations draconiennes sur les normes environnementales, rendant plus… Lire la suite >>
wpDiscuz