Accueil Jaguar Jaguar Land Rover réfléchit à une usine américaine

Jaguar Land Rover réfléchit à une usine américaine

349
0
PARTAGER
Jaguar F-Pace SVR

Alors que d’autres constructeurs ont déjà fait une annonce, le groupe britannique Jaguar Land Rover (JLR) réfléchit à l’idée d’ouvrir une usine aux États-Unis.

Dans une interview accordée à un confrère britannique, le PDG de Jaguar Land Rover, Ralf Speth, déclare que l’entreprise se demandait si elle pouvait ouvrir une usine aux États-Unis et quand elle devrait le faire. Toutefois, il admet que Jaguar Land Rover est une « très petite entreprise » et qu’elle a « besoin d’un certain volume de véhicules à vendre aux États-Unis pour rendre la production viable ».

Le PDG allemand de JLR n’a pas donné le nombre de véhicules nécessaire pour justifier l’ouverture d’une unité de production, mais Ralf Speth précise qu’il y a encore des problèmes même si les ventes ont augmenté de manière significative. Comme il l’explique, le constructeur ne dispose pas d’un modèle best-seller aux États-Unis. « Si cette usine devait exporter 90 % ou 95 % des véhicules construits , cela ne fonctionnerait jamais d’un point de vue financier », déclare-t-il.

Jaguar Land Rover a vendu 128 097 véhicules en Amérique du Nord en 2017, avec comme modèles les plus populaires, le Range Rover Sport et le Jaguar F-Pace. Cependant, aucun des modèles n’a dépassé 20 000 ventes, ce qui rend la justification d’une installation de production difficile.

Pourtant Volvo avec seulement 81 504 aux États-Unis en 2017 y construit une usine dont la production atteindre 100 000 voitures à plein régime. Ralf Speth en est bien conscient, mais il déclare : « L’analyse de rentabilité est différente et tout le monde y va de son propre plan. »

Il semblerait donc qu’une usine américaine ne recevra pas le feu vert tant que les ventes ne seront pas suffisamment élevées pour justifier l’investissement.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz