Accueil F1 F1 Chine 2018 : Ricciardo et Red Bull créent la surprise

F1 Chine 2018 : Ricciardo et Red Bull créent la surprise

761
7
PARTAGER
Grand-Prix de Chine 2018 Ricciardo Bottas Räikkönen

On voyait pourtant les Ferrari l’emporter après avoir verrouiller la première ligne. Mais, c’est finalement Daniel Ricciardo qui signe un premier succès de la saison 2018 en Chine.

Red Bull a tenté un pari décalé en partant en ‘ultra soft’ contrairement à Mercedes ou Ferrari. On s’attendait à un départ musclé, et on l’a eu. Entre équipiers, même.

Départ : Verstappen détonne

En effet, Räikkönnen s’est élancé mieux que Vettel et semblait en mesure de passer. Mais, le quadruple champion du monde a « tassé son coéquipier en se portant vers l’intérieur du 1er virage, sur la droite. Cela a obligé Kimi a ralentir un peu, suffisant pour que Bottas lui fasse l’extérieur.

Juste derrière, Hamilton est menacé par Verstappen qui fait l’intérieur. Il l’a passé et a même profité d’une réaccélération un peu ratée de Kimi pour le passer également. Le pilote Ferrari est même obligé de fermer la porte à Hamilton.

Fidèle à son habitude, Vettel a alors creusé rapidement un écart pour se mettre à l’abri du DRS. Le pari des ultra tendres était très osé vu la température plus que clémente qui régnait sur la piste (près de 40°). Les premiers arrêts arrivent après seulement 10 tours ! Moins de 1/5ème de la course.

Red Bull a réussi à garder la « fraîcheur » des ultra tendres tout de même et a repoussé l’arrêt des monoplaces au 17ème tour. Chez Mercedes, on a tenté « l’undercut ». On le rappelle, le principe est de rentré 1 ou 2 tours avant un concurrent et de faire 2 tours de sortie « à fond » pour lui passer devant. C’est ce qu’a fait Bottas qui a pris la tête virtuellement au 20ème tour quand Vettel est ressorti des stands derrière lui. Virtuellement car le « vrai » premier, c’était Räikkönen, mystérieusement toujours en piste avec son premier train de pneus.

Voiture de sécurité et stratégies à gogo

Le Finlandais s’est fait assez vite rattraper puis dépasser par son compatriote Bottas, puis son coéquipier Vettel. 7 tours après Vettel, Kimi est rentré aux stands, pratiquement à mi-course. Ferrari était-elle tentée de ne faire qu’un seul arrêt ? A mi-course, Bottas menait devant Vettel, Verstappen, Hamilton, Ricciardo et Räikkönen.

Au 30ème tour, Gasly s’est un peu oublié et a envoyé son coéquipier Hartley en tête-à-queue au freinage. 10 secondes de pénalité pour cela pour le français. Petite touchette, mais grosses conséquences ! En effet, l’aileron de Gasly était en partie sur la piste, dans la trajectoire. La voiture de sécurité a donc été envoyée en piste et remet toutes les stratégies en cause.

Les grands gagnants de cette sortie furent les Red Bull. Les deux monoplaces ont récupéré des pneus tendres, moins usés. Ricciardo et Verstappen se sont alors lancés dans une remontée dans la hiérarchie. L’Australien fut bien plus adroit et patient que son jeune coéquipier.

Ricciardo construit sa victoire

Ricciardo a toujours été plus « posé » que ses coéquipiers. Que ce soit Vettel à son époque Red Bull ou Verstappen maintenant. Il l’a encore prouvé hier en étant incisif tout en évitant les touchettes. Il a passé Räikkönen pour se retrouver derrière son coéquipier. Ce dernier a attaqué Hamilton qui n’a pas oublié les incidents du début de saison avec lui.

Verstappen a tenté de passer par l’extérieur une première fois, puis une seconde. Sauf que Hamilton a résisté, obligeant le Battave à élargir et le voilà au large. Cela permet à Ricciardo de le passer sans coup férir. Il a alors pu remonter sur Hamilton qui n’avait pas les pneus neufs. Il l’a même passé grâce à un meilleur freinage. Place à Vettel. Pendant ce temps, Verstappen est reparti à l’assaut d’Hamilton qu’il passe cette fois. Mais son impétuosité lui a coûté cher, très cher même si on regarde le résultat final de Ricciardo.

Car l’Australien s’est attaqué à Vettel. Il l’a passé pour le gain de la 2nde place. Avec plus d’une dizaine de tours encore à courir, il pouvait espérer remonter sur Bottas et lui porter au moins une attaque. Verstappen de son côté se rate une nouvelle fois. Un peu comme Gasly, pourtant débutant, Max a attaqué Vettel et l’a envoyé en toupie à l’épingle. Cela a obligé Hamilton à passer par l’extérieur et le champion en titre s’est fait passer par Räikkönen. Vettel est reparti 6ème, sous la pression de Hülkenberg. Ligne droite des stands, DRS ouvert, Hülk est passé par l’extérieur au virage 1. Belle manoeuvre.

A 11 tours de la fin, au virage 6, Ricciardo s’est décalé tardivement, Bottas a fait une manoeuvre d’intimidation sans excès, mais la Red Bull était bien trop rapide pour le Finlandais. A l’expérience et sans commettre d’impair, Ricciardo a pris la tête du grand-prix. Avec une Ferrari déséquilibrée par l’accrochage avec Verstappen, Vettel a dû céder la 7ème place à Alonso.

Classement final du Grand-Prix de Chine 2018

Ricciardo remporte sa 6ème victoire en Formule 1, la première depuis juin 2017 et le GP de Bakou. C’était déjà un GP qui avait été « perturbé ». Pas une victoire « à la régulière » pour Red Bull, mais une belle opportunité saisie comme il faut.

Bottas aurait pu voir la victoire sans la voiture de sécurité. Räikkönen a limité la casse après une stratégie « bizarre ». Hamilton finalement reprend des points à Vettel, avec beaucoup de chance. Verstappen s’est montré une nouvelle fois impatient et commettant des erreurs. Pour information, à Bahreïn, sorti lors des qualifications, il avait sous-entendu que le moteur avait délivré 150 chevaux d’un coup. En fait, Red Bull a reconnu qu’il avait tout bonnement accéléré.

Renault et Hülkenberg continuent leur moisson de points, tout en étant « frustrés » de ne pas pouvoir aller un cran au-dessus. McLaren et Haas confirment jouer les points, tandis que Force India est trop faible encore. L’exploit de Gasly à Bahreïn a fait long feu et Toro Rosso se retrouve de nouveau à batailler avec Sauber et Williams à l’arrière.

Pos Pilote Ecurie
1 Daniel Ricciardo Red Bull
2 Valtteri Bottas Mercedes
3 Kimi Räikkönen Ferrari
4 Lewis Hamilton Mercedes
5 Max Verstappen Red Bull
6 Nico Hülkenberg Renault
7 Fernando Alonso McLaren
8 Sebastian Vettel Ferrari
9 Carlos Sainz Renault
10 Kevin Magnussen Haas
11 Esteban Ocon Force India
12 Sergio Pérez Force India
13 Stoffel Vandoorne McLaren
14 Lance Stroll Williams
15 Sergey Sirotkin Williams
16 Marcus Ericsson Sauber
17 Romain Grosjean Haas
18 Pierre Gasly Toro Rosso
19 Charles Leclerc Sauber
20 Brendon Hartley Toro Rosso

Classements généraux

Vettel abandonne 8 points à Hamilton qui en profite pour revenir à 9 points. Bottas enchaîne deux secondes places et monte sur le podium provisoire à 5 longueurs de son coéquipier. Avec sa victoire, Ricciardo fait un bond au classement et passe Räikkönen. Alonso et Hülkenberg sont 6ème à 22 points chacun. Preuve de la bonne forme de leur écurie respective. Verstappen aurait sans doute pu l’emporter mais doit se contenter de la 5ème place. Suffisant pour passer Gasly.

Pos Pilote Points
1 Sebastian Vettel 54
2 Lewis Hamilton 45
3 Valtteri Bottas 40
4 Daniel Ricciardo 37
5 Kimi Räikkönen 30
6 Fernando Alonso 22
7 Nico Hulkenberg 22
8 Max Verstappen 18
9 Pierre Gasly 12
10 Kevin Magnussen 11
11 Stoffel Vandoorne 6
12 Carlos Sainz 3
13 Marcus Ericsson 2
14 Esteban Ocon 1
15 Sergio Perez 0
16 Charles Leclerc 0
17 Brendon Hartley 0
18 Lance Stroll 0
19 Romain Grosjean 0
20 Sergey Sirotkin 0

Au classement par équipe, Mercedes repasse Ferrari pour un petit point. Red Bull profite de la victoire de Ricciardo mais se trouve à 30 points de Mercedes. McLaren confirme son retour depuis qu’ils ont changé pour un moteur Renault. Ils sont 4èmes, même si déjà détachés de la course au podium. Renault est 5ème, 3 points derrière McLaren mais surtout derrière ses deux clients, Red Bull et McLaren. Sainz est à la peine avec 3 points contre 22 à Hülkenberg.

Pos Ecurie Points
1 MERCEDES 85
2 FERRARI 84
3 RED BULL RACING TAG HEUER 55
4 MCLAREN RENAULT 28
5 RENAULT 25
6 SCUDERIA TORO ROSSO HONDA 12
7 HAAS FERRARI 11
8 SAUBER FERRARI 2
9 FORCE INDIA MERCEDES 1
10 WILLIAMS MERCEDES 0

Prochain rendez-vous

La Formule 1 ira à Bakou du 27 au 29 avril 2018 pour le 2ème Grand-Prix d’Azerbaïdjan. C’est la troisième fois que la F1 ira là-bas, mais, le tout premier s’appelait GP d’Europe en 2016. L’an dernier, la tension entre Vettel et Hamilton était à son paroxysme et le GP avait été émaillé de nombreux incidents.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 Chine 2018 : Ricciardo et Red Bull créent la surprise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
CDA
Membre

L’année de la progression pour l’écurie Renault et le moteur Renault lui-même ?

Kaizer Sauzée
Invité

Il manque un pilote de pointe et bon développeur chez Renault.
Autrement sur les 10 premiers il y a 5 moteurs du losange, dont le vainqueur.
Heureux aussi du retour progressif des Mac Laren.
Il y a 3 équipes pour la bagarre en tête, la saison va être intéressante à suivre.

Fred21
Invité

Un bon Ricciardo, opportuniste talentueux sur ce coup.

wpDiscuz