Accueil F1 F1 – Bahreïn 2018 : Vettel résiste aux Mercedes

F1 – Bahreïn 2018 : Vettel résiste aux Mercedes

1138
4
PARTAGER

Sebastian Vettel remporte un très beau grand-prix de Bahreïn 2018, très stratégique et avec des dépassements à tous les étages.

La grille

Vettel a signé la pole position, la 51 ème de sa carrière. Il devance Kimi Räikkönen pour une 1ère ligne entièrement rouge. Derrière on trouve Bottas à côté de Ricciardo après la pénalité de 5 places d’Hamilton. Gasly signe une étonnante 5ème place, avec Magnussen à côté. Puis on trouve Hülkenberg, Ocon, Hamilton, Sainz.

Hartley est le premier des pilotes qui n’a pas atteint la Q3, il est 11ème, à côté d’un Perez remonté. Alonso, Vandoorne et Verstappen seront à surveiller au départ. Surtout que certains tentent le pari d’un seul arrêt, en pneu « softs » et ne doivent pas rater le départ. 28 degrés dans l’air, 33 sur la piste.

Départ : deux Red Bull au tapis, mais du spectacle

Un départ impeccable de Vettel, mais, surtout de Bottas. Il passe Räikkönen au départ. Le voilà 2nd. Derrière c’est la foire d’empoigne. Gasly passe un temps Ricciardo qui le repasse. Perez part en tête-à-queue après une touchette avec Hartley, Grosjean est au loin. Ocon et Hülkenberg se touchent.

Au deuxième tour, Verstappen, au bout de la ligne droite, attaque Hamilton qui résiste. Le Battave insiste et emmène la Mecedes au large. Crevaison pour Verstappen. Cela semble clairement la faute de Verstappen. Voiture de sécurité virtuelle. Tout le monde roule au pas. La Red Bull revient sur la jante après avoir fait un tour complet comme cela.

Ricciardo se retire ! Berezina pour les Red Bull. Gasly est 4ème. Alonso est le grand vainqueur de ce départ. Il est 8ème alors qu’il est parti 13ème. Encore un virage de folie ! Hülkenberg dépasse Ocon dans le dernier virage, mais sur la ligne droite, ils sont à 4 de front avec Hamilton et Alonso. Hamilton plonge à la corde, devant « Hülk », Alonso et Ocon. Brillant !

Pendant ce temps, Verstappen se retire et en 5 tours, on a perdu les Red Bull. Hamilton avec l’aide de son Mercedes et du DRS passe Magnussen et grimpe à la 5ème place. En 6 tours, Vettel a créé un écart de 2,2 secondes. Hors DRS pour Bottas.

Tour 8/57

Hamilton avale la Toro Rosso Honda de Gasly. Lewis est 4, Gasly 5. En même temps, on annonce à Alonso que la Renault de Hülkenberg aurait des soucis de batterie. La touchette entre Hamilton et Verstappen est considérée comme un incident de course. En revanche, Hartley qui a envoyé Perez en tête-à-queue prend 10 secondes de pénalité à observer à son prochain arrêt.

Faisons un peu le point à l’arrière. Dernier en course, Leclerc qui a déjà changé de pneus, continue son apprentissage. Enfin non, au 10ème tour, Perez rentre aux stands, se faisant passer par le Monégasque. Devant lui les Williams, toujours à la rue, puis Grosjean 14ème, Vandoorne 13, Ericsson étonnant 12ème derrière Sainz à la porte des points.

12ème tour, Magnussen rentre au stand. Pression sur les mécanos après la double bourde en Australie. A priori, pas de souci. Il donne de l’air frais à Hülkenberg et sa Renault. Alonso l’imite un tour plus tard et ressort derrière. Un tour après, c’est Gasly et Hülkenberg. Tout ce petit monde retrouve l’ordre d’il y a 3 tours. Le pilote Renault doit s’employer pour passer la Williams, Alonso moins.

Tour 18/57 : Vettel change de gommes

A la fin du 18ème tour, Vettel rentre pour chausser des pneus neufs, Bottas reste en piste. Il comptait 2 secondes de retard, va-t-il pouvoir pousser ? S’il arrive à passer Vettel, c’est tout bon pour Hamilton qui semble se diriger vers un seul arrêt. Räikkönen rentre un tour après. Chez Mercedes, on ne bouge pas. Ah si, un tour après. Hamilton prend la tête de la course au 21 ème tour. Bottas repart avec des pneus mediums (les plus durs amenés ici).

On a pour le moment, Hamilton, Vettel, Bottas, Räikkönen et Gasly. Les Mercedes tentent un pari, les Ferrari vont-elles répondre ? A noter qu’Ericsson, sur une stratégie décalée, se retrouve 6ème. Une Sauber à pareille fête cela n’a pas été vu depuis longtemps. Il se fait passer par Magnussen, puis rentre au stand au 24ème tour. On n’est pas encore à la mi-course, mais on ne devrait plus s’arrêter non plus.

Vettel est à moins d’une seconde d’Hamilton. La Ferrari a des pneus plus frais et devrait passer Hamilton. Première tentative ratée. Mais, à la fin de la ligne droite des stands, DRS ouvert à fond, Vettel reprend la tête. 26ème tour sur 57. Le temps perdu sera-t-il suffisant pour Bottas ? Hamilton ne va pas tarder à changer de pneus, cela se sent.

Pierre Gasly, pilote du jour

Tour 28/57 : Hamilton vers un seul arrêt

Lewis rentre et chausse les mediums. Il a fait la mi-course avec les softs. Plutôt impressionnant. On retrouve l’ordre Vettel, Bottas, Räikkönen, Hamilton, Gasly. Derrière, Magnussen mène la chasse à la Toro Rosso, Hülkenberg, Alonso, Vandoorne et Ocon 10ème.

Magnussen repasse au stand pour mettre des pneus neufs. Il va devoir cravacher pour que cela paie. Il a reculé à la 11ème place, mais passe rapidement Perez. Grosjean le « bouchonne » et Magnussen se plaint à la radio. C’est vrai que c’est « idiot » de la part de l’écurie de ne pas donner de consigne.

Pendant ce temps, Ericsson a passé Perez ! Ok les pneus n’ont pas la même ancienneté mais tout de même. Grosjean rentre enfin au stand. Magnussen fait savoir son mécontentement à la radio. Il va s’attaquer à Ocon pour la 8ème place. C’est fait, avec le DRS et une meilleure sortie du virage avec ses pneus plus frais. Perez repasse par les stands au tour 34/57 et laisse Ericsson et Hartley se battre pour la 10ème place.

Hamilton est à 19 secondes de Vettel environ. Il faut qu’il maintienne cet écart, voire le réduise pour repasser devant au prochain changement de pneu de l’Allemand. Gasly passe par les stands et repart devant Magnussen. De quoi être furieux pour Magnussen du temps perdu derrière Grosjean.

Tour 36/57 : ravitaillement dramatique pour Iceman

Räikkönen rentre à la 36ème boucle. Catastrophe ! Il roule sur un mécanicien et en prime la roue avant n’est pas bien fixée ! A la vue des images, c’est cheville et peut-être le genou du mécano qui sont cassés.

Hamilton compte toujours 19 secondes de retard sur Vettel. On annonce « plan D » pour Vettel. Mystérieux. Changement pour un arrêt retardé au maximum pour chausser des super softs ? Au tour 40, et Alonso et Hülkenberg rentrent pour le dernier arrêt. Ils ressortent 8ème et 7ème respectivement. Gasly est 4ème ! La stratégie de Honda de « tout donner » quitte à ne pas tenir 7 GP semble payante. Enfin pour Gasly, car Hartley se fait passer par Vandoorne pour la 9ème place.

Ericsson est toujours 6ème mais va reculer au fil des tours. Pourra-t-il conserver un point ? Hülkenberg le passe. Pour quelqu’un qui avait soit-disant des soucis de batteries, il va pas mal pour l’instant le pilote Renault. Du côté de Ferrari, on ne sait toujours pas si Vettel va aller au bout ou tenter un dernier relais ultra-court en mode qualifications.

Alonso passe enfin Ericsson ! 12 tours à tenir pour le Suédois qui est 8ème et peut voir les points. Ouf ! Gros coup de chaud pour Hamilton avec Perez. Une mésentente sur le dépassement qui coûte au moins 1 seconde à la Mercedes.

Dix derniers tours intenses

Ocon est à la chasse de la Renault de Sainz pour rentrer dans les points. Bottas, lui, se rapproche de Vettel qui doit commencer à ressentir la fatigue de ses gommes. 5,6 secondes d’écart pour Bottas, 17,6 pour Hamilton. Gasly est toujours 4ème et devrait, sauf catastrophe, le rester.

Bottas lui aura peut-être une chance de tenter un dépassement sur la Ferrari. Mais pas deux. On est dans les 5 derniers tours. Bottas est à 3 secondes, et normalement, plus de trafic pour les deux pilotes. Une explication sur la piste ? Miam ! Ocon revient dans la zone DRS de Sainz. Ericsson lui, résiste encore à Vandoorne, ah non, la McLaren passe l’Alfa Romeo Sauber à la faveur de la ligne des stands.

Presque une seconde de perdue en un tour pour Vettel. 3 tours et 1,4 secondes. Alonso est dans la zone DRS de Hülkenberg. Il y a des duels un peu partout. Vettel résiste bien. La Mercedes n’est pas à l’aise dans le sillage d’une autre monoplace, on le sait. Ocon est revenu dans les points en passant Sainz. Devant, Vettel se défend toujours. Bottas est dans la zone DRS.

Première tentative, au bluff ! A l’entrée du dernier tour. Il reste une ligne droite au DRS pour le pilote Mercedes. Non ! Belle défense de Vettel qui remet de l’écart.

Classement de la course

Magnifique victoire de Vettel. Il devance Bottas, Hamilton et un suprenant Pierre Gasly 4ème ! Magnussen prend la 5ème place, avec enfin les points pour Haas. Suivent Hülkenberg, Alonso, Vandoorne, Ericsson et Ocon pour le dernier point.

Très beau grand-prix avec un départ intense, et une bataille de stratégies entre Ferrari et Mercedes. Vettel signe sa deuxième victoire en 2 GP en 2018 et accentue son écart avec Hamilton. Ce dernier a tout de même limité la casse en partant 9ème et finissant 3ème.

Rendez-vous en Chine dans une semaine.

Position#Nom
15S.VETTEL
277V.BOTTAS
344L.HAMILTON
410P.GASLY
520K.MAGNUSSEN
627N.HULKENBERG
714F.ALONSO
82S.VANDOORNE
99M.ERICSSON
1031E.OCON
1155C.SAINZ
1211S.PEREZ
1328B.HARTLEY
1416C.LECLERC
158R.GROSJEAN
1618L.STROLL
1735S.SIROTKIN
7K.RAIKKONEN
33M.VERSTAPPEN
3D.RICCIARDO

Classements généraux

Au classement général, Vettel compte 50 points. Il devance Hamilton 33 points et Bottas 22. Alonso est 4ème avec 16 points, juste devant Kimi Räikkönen 15.

PositionNomPoints
1Sebastian Vettel50
2Lewis Hamilton33
3Valtteri Bottas22
4Fernando Alonso16
5Kimi Räikkönen15
6Nico Hulkenberg14
7Daniel Ricciardo12
8Pierre Gasly12
9Kevin Magnussen10
10Max Verstappen8
11Stoffel Vandoorne6
12Marcus Ericsson2
13Carlos Sainz1
14Esteban Ocon1
15Sergio Perez0
16Charles Leclerc0
17Brendon Hartley0
18Lance Stroll0
19Romain Grosjean0
20Sergey Sirotkin0

Au championnat constructeurs, Ferrari est en tête mais ne compte « que » 10 points d’avance sur Mercedes. McLaren est 3ème, 2 points devant Red Bull. Renault est 5ème devant Toro Rosso qui fait un bond en avant avec les 12 points de Gasly.

PositionNomPoints
1FERRARI65
2MERCEDES55
3MCLAREN RENAULT22
4RED BULL RACING TAG HEUER20
5RENAULT15
6SCUDERIA TORO ROSSO HONDA12
7HAAS FERRARI10
8SAUBER FERRARI2
9FORCE INDIA MERCEDES1
10WILLIAMS MERCEDES0

Illustration : F1

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "F1 – Bahreïn 2018 : Vettel résiste aux Mercedes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nileju
Invité

Bravo à Gasly.
Bravo aux McLaren très bonne en course, surtout Vandoorne.
Après la Déroute pour Haas, celle de RedBull…
Bref c’était un très bon GP, j’ai apprécié.
Bon rétablissement au mécano Ferrari

Yop
Invité

Le mécano a, au moins, le genou en vrac si j’ai bien vu les images.

wpDiscuz