Accueil F1 F1 – Azerbaïdjan 2018 – Qualifications : Vettel survole les débats

F1 – Azerbaïdjan 2018 – Qualifications : Vettel survole les débats

1175
8
PARTAGER
Baku GP 2018 qualifications Vettel

Sebastian Vettel signe une troisième pole position de rang. Cela n’était plus arrivé depuis 2013 et sa meilleure saison chez Red Bull. 2018, l’année Vettel ?

On se retrouve à Bakou pour le Grand-Prix d’Azerbaïdjan, 4ème levée de cette saison 2018. Le circuit urbain de Bakou est spécifique avec une très longue ligne droite de pleine charge, et des parties étroites, sinueuses, et sales (pleines de pétales, de pollens, etc.), qui demandent un grand équilibre de la voiture. Equation pas simple. Les erreurs sont faciles et on pourrait voir de nombreuses fuites dans les échappatoires.

Les murs sont aussi très proches. Vertsappen peut en témoigner, il a abîmé sa voiture dans un nouvel accès d’optimisme. Sirotkin aussi a tapé les barrières de TechPro et donné du boulot aux mécanos de Williams. Il fait plutôt bon (26° sur la piste) et l’humidité est assez présente.

Hamilton a besoin d’une pole pour vraiment lancer sa saison. Vettel aussi s’il veut creuser l’écart avec le champion du monde en titre. Leurs coéquipiers veulent également se distinguer et jouer leur rôle. Quant aux Red Bull, la victoire « de chance » de Ricciardo a redonner un peu de gnaque à l’écurie.

Q1 : cata pour Grosjean et Toro Rosso

Les pilotes sont tous en piste ou presque. Le premier à se faire piéger dans la Q1 est Grosjean qui bloque l’avant gauche. Il tire tout droit et provoque un drapeau jaune. Normalement il faut « réduire de façon significative » sa vitesse. Cela va jouer un grand rôle ces drapeaux jaunes. Catastrophe pour Grosjean, la boîte n’a pas tenu. Il abandonne et partira 20ème. Double drapeau jaune, fort ralentissement et interdiction de doubler. Tout le monde oublie son tour rapide !

Il reste 12 minutes et c’est Ocon qui est en tête. 1 min 43,929. Verstappen, Ricciardo, Perez n’ont pas encore signé de temps. C’est fait quelques instants après. 1 min 43,259 pour Ricciardo qui prend la tête. 1 min 42,985 pour Räikkönen qui chasse « Ricci » du haut de la feuille des temps. Ocon réplique et se place 2nd à 36 millièmes de la Ferrari.

Il reste 8 minutes et Ericsson, Alonso, Hartley, Vandoorne et Grosjean sont éliminés pour le moment. Tout-droit pour Perez, 14ème et possiblement sorti dès la Q1. Les temps descendent enfin. Vettel, puis de nouveau Räikkönen améliorent. Hamilton se glisse – enfin – entre les deux. On est sur 1 min 42,5 pour l’instant. L’an dernier, la pole était en 1 min 40,6. Vandoorne est sorti de peu de la zone rouge. Perez est 15ème et dernier qualifié pour le moment.

Alonso le pousse dans la zone rouge en se hissant 10ème. Ocon est 4ème et est certain d’aller en Q2. Bon début de qualifications pour le Français. Leclerc est pour le moment qualifié et signe un temps à 45 millièmes de son meilleur temps. Consistant, mais, suffisant ?

Aïe pour Gasly, il a failli percuter à très haute vitesse son coéquipier ralenti par une crevaison ! Il doit filer dans l’échappatoire. Il est 15ème et risque de sauter. Vandoorne le pousse dans la zone rouge où il retrouve Hartley. Il reste moins d’une minute et les deux Toro Rosso filent vers l’élimination. La Haas continue de perdre des bouts. Dans le paddock, cela inquiète car ce n’est pas la première fois.

Stroll s’en sort dans son dernier tour. Il pousse Vandoorne dans la zone d’élimination. Sont éliminés dès la Q1, Vandoorne, Gasly, Ericsson, Hartley et Grosjean, respectivement 16, 17, 18, 19 et 20ème. Gasly est extrêmement remonté contre Hartley. Malgré la crevaison, il aurait dû s’écarter de la trajectoire. Les ralentis sont impressionnants.

Pour la première fois, Sirotkin accède à la Q2. Williams place ses deux voitures d’ailleurs. Leclerc est assuré de faire mieux que son coéquipier déjà éliminé. Ocon a fait une très bonne Q1. Un bon temps dès le début permet d’économiser les pneus pour la Q2.

Q2 : 10 voitures qualifiées, 5 écuries

Les 15 pilotes ne tardent pas à sortir. Cette fois, c’est Räikkönen qui fait un tout-droit et ruine son premier tour rapide. Stroll l’imite peu après. Bottas signe le meilleur temps provisoire. Ocon est 3ème derrière Verstappen. Visiblement il a trouvé « un truc » avec sa Force India poussive depuis le début de l’année.

Vettel se hisse sur le podium provisoire. Les pilotes jouent une partie de poker car, rappelons-le, les 10 premiers de la Q2 partiront avec les pneus avec lesquels ils signent leur meilleur temps. C’est le moment de tenter une stratégie différente, ou pas. Hamilton s’installe en tête pour 3 millièmes !

Nouveau blocage pour Räikkönen qui cherche visiblement la limite des pneus. Sauf qu’il ruine un nouveau tour rapide et est éliminé pour le moment. Sont dans la zone rouge, Sainz, Magnussen, Räikkönen, Leclerc et Stroll. Il reste 4 minutes. Sirotkin est pour le moment qualifié. Ce serait énorme. Stroll se sort de la zone rouge et est 7ème.

On est dans la dernière minute. Hamilton, Bottas, Verstappen, Vettel et Ocon sont assurés de passer. Perez se hisse 6ème. Sainz 7ème. Mais, Hülkenberg se met 6ème et les pousse d’un cran. Räikkönen sur son seul vrai tour lancé prend la tête ! 1 min 42,510. Ricciardo joue avec le feu en ralentissant dans son dernier tour. Il est 10ème et dernier qualifié. Mais, il a dû chausser les ultra-tendres et devra partir avec, tandis que les 10 autres seront en super-tendres.

Sont éliminés après la Q2, Stroll, Sirotkin, Alonso, Leclerc et Magnussen. On a donc, les deux Ferrari, les deux Mercedes, les deux Red Bull, les deux Force India et les deux Renault.

Q3 : Vettel, retour en 2013 ?

On chausse les ultra-tendres cette fois. 1 min 42,017 pour Vertappen qui signe la première marque. Ricciardo est à 4 dixièmes, Ocon un peu plus loin. Mais Hamilton signe le meilleur temps provisoire. Bottas ne peut rien faire et est juste derrière Hamilton.

Mais Vettel claque LE temps de ce début de Q3. 1 min 41,498. Il met plus de 3 dixièmes à Hamilton. Räikkönen se rate un peu et doit se contenter du 6ème temps. Première salve terminée. On repasse par les stands pour préparer la seconde. Vettel, Hamilton, Bottas, Verstappen, Ricciardo, Räikkönen, Ocon, Perez, Hülkenberg et Sainz.

Il reste 3 minutes. Tout le monde ou presque attends le dernier moment. Les deux Mercedes, Bottas puis Hamilton sont dans un tour lancé. Hamilton signe le meilleur premier secteur. Mais, il est désormais 2 dixièmes en retard après le seconde secteur. Bottas échoue sur Vettel, Hamilton aussi ! Vettel reste en pole provisoire.

Perez n’améliore pas et est 8ème. Räikkönen est en train de se battre avec sa Ferrari. Deux premiers secteurs allumés en violet ! Il est en train de sortir un grand tour. Mais tout est ruiné dans le dernier secteur ! Encore ! 1 seconde de perdu dans le dernier secteur. Il est 6ème. Un énorme sur-virage.

Vettel signe la pole ! 3ème pole d’affilée. Cela faisait longtemps pour Vettel (du temps de Red Bull, en 2013, Italie-Singapour-Corée du Sud). Hamilton sera sur la première ligne. Ferrari n’a pas pu bloquer cette dernière. Bottas est 3ème devant Ricciardo, Verstappen, Räikkönen (en ultra-tendres), Ocon, Perez, Hülkenberg (qui doit reculer de 5 places) et Sainz 10 ème.

Vettel met une option sur la victoire demain. Mais, la voiture de sécurité devrait sortir au moins une fois, rebattant les cartes. A noter que la pole de cette année est 1 seconde plus lente (!) qu’en 2017. Une première.

PositionNuméroPilote
15S.VETTEL
244L.HAMILTON
377V.BOTTAS
43D.RICCIARDO
533M.VERSTAPPEN
67K.RAIKKONEN
731E.OCON
811S.PEREZ
927N.HULKENBERG
1055C.SAINZ
1118L.STROLL
1235S.SIROTKIN
1314F.ALONSO
1416C.LECLERC
1520K.MAGNUSSEN
162S.VANDOORNE
1710P.GASLY
189M.ERICSSON
 1928B.HARTLEY
 208R.GROSJEAN

Illustration : Ferrari

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "F1 – Azerbaïdjan 2018 – Qualifications : Vettel survole les débats"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Si on inverse Vettel et Hamilton on pourrait croire à une grille de 2017

MINI_Stig
Invité
Je ne trouve pas que Vettel ait survolé les débats, il n’a pas été aussi brillant à mon sens que sur d’autres GP, à l’inverse de Räikkönen qui méritait largement sa pôle. Il avait quand même mis plus de 3 dixièmes d’avance sur le tour de Vettel avant d’en demander trop à la réaccélération au dernier virage, quelle frustration !!! Surtout quand on sait que Vettel aussi a fait son tour avec un erreur, mais moins coûteuse que celle du finlandais. C’est vraiment dommage car Räikkönen est vraiment en forme cette saison et il arrive à être plus rapide que… Lire la suite >>
Prince Vaillant
Invité

1000 @mini_stig pour raïko, il faisait un tour dantesque. A cet endroit 1 seconde pleine c’est comme s’il avait calé 🙁

Prince Vaillant
Invité

* 1000

wpDiscuz