Accueil Ecologie Emissions CO2 : 1ere hausse en 10 ans en 2017

Emissions CO2 : 1ere hausse en 10 ans en 2017

1609
62
PARTAGER

Effet pervers du déclin progressif des motorisations diesel  et conséquences de la percée des SUV : les émissions moyennes de CO2 des véhicules neufs vendus ont progressé de 0,3 g/km en Europe en 2017.

La valeur moyenne est ainsi passée de de 117,8 g/km à 118,1 g/km. Un chiffre qui s’éloigne de plus en plus de l’objectif de 95 g/km pour 2021 fixé par les politiques.

Selon le rapport établi par l’entreprise JATO, la hausse enregistrée constitue une première depuis 2007.

Un des deux facteurs principaux d’une telle évolution  : la part de plus en plus importante des SUV au sein du marché européen. Même les modèles hybrides rechargeables vendus de ce segment n’auront pas permis d’obtenir un meilleur résultat d’ensemble. Ils auront toutefois permis d’abaisser la moyenne de 134,9 à 133 g/km pour les SUV. Ces véhicules sont effet généralement plus encombrants, plus lourds et moins aérodynamiques. De ce fait, ils consomment davantage et rejettent plus de CO2 qu’une voiture traditionnelle.

Si PSA peut se réjouir du succès commercial du 3008, il n’en demeure pas moins qu’une telle performance l’aura desservi en terme de valeur moyenne des émissions CO2 de se véhicules, en hausse de 2,7 g/km. A contrario, Toyota aura pu quant à lui bénéficier de l’avantage obtenu grâce à ses modèles hybrides, obtenant au final une moyenne en baisse, évaluée à 101,2 g/km.

Le déclin du diesel : autre facteur de taille

Mais le déclin du diesel aura eu une incidence notable sur la valeur du résultat. Rappelons que les motorisations essence ont repris 10,9 % de part de marché en 2017. Elles représentent désormais 50 % du marché européen.

Or, les données 2017 démontre que la moyenne d’émissions de CO2 des véhicules diesel enregistrées sur le marché s’établit à 117,9 g/km. Chiffre à comparer à celui obtenu pour la moyenne des véhicules à essence, qui s’établit à 123,4 g/km. Une différence de taille  de 5,5 g/km.

De même, la puissance moyenne produite par un moteur diesel enregistré dans l’UE était de 142 ch, avec 117,9 g/km de CO2 émis. La puissance moyenne d’un moteur à essence enregistré dans l’UE a été estimée à 123 ch, avec 123,4 g/km émis, ce qui montre que les diesels sont choisis par les clients qui privilégient la puissance et le couple.

Or, la perception de plus en plus négative du public à l’encontre des moteurs diesel, combinée à une réglementation gouvernementale accrue ont abouti à une diminution du nombre de voitures diesel enregistrées de 7,9% à 6,77 millions d’unités en 2017. Les voitures diesel représentaient ainsi 43,8% des immatriculations totales en 2017, ce qui correspond à une chute de 11,1 points de pourcentage par rapport au sommet atteint en 2011, et à la plus faible part de marché de ce type de carburant depuis 2003, année où les moteurs diesel représentaient 43,4% du total des immatriculations.

L’avenir ne devrait pas être vert

Alors que la demande de voitures diesel continue de baisser, les consommateurs se tourneront de plus en plus vers les véhicules à essence et ceux qui recherchent une puissance et un couple plus élevés émettront des émissions de CO2 moyennes plus élevées que s’ils utilisaient du diesel, estime par ailleurs le rapport.

Ce qui conduira probablement à une augmentation moyenne des émissions de CO2 à l’avenir prédit JATO.

La part des énergies alternatives trop faible pour abaisser la moyenne

Parallèlement, les véhicules dotés de systèmes à énergies alternatives n’ont connu qu’une légère augmentation du volume. Malgré la baisse de la popularité des diesels, leur part de marché est passée de 3% en 2016 à 5% en 2017.

Les véhicules full électriques à batterie ont ainsi affiché  une faible croissance. Une situation due notamment au scepticisme des consommateurs en ce qui concerne les gammes proposées par les constructeurs et le faible nombre de points de recharge disponibles actuellement sur le réseau routier. La part de marché des véhicules hybrides n’aura quant à elle augmenté que d’un point de pourcentage.

Une progression très lente qui n’aura donc pas permis de changer la donne.

Poster un Commentaire

62 Commentaires sur "Emissions CO2 : 1ere hausse en 10 ans en 2017"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AQW
Invité

En même temps si le disel doit a terme être remplacé plutôt par des PHEC… que les clients ne rechargent pas…
Bonjour l’arnaque !
Merci à nos politiciens et au politiquement correct !

SGL
Invité

Avec l’augmentation des prix des carburants les habitudes de rechargement à la prise vont devenir rapidement à la norme.
Il faut aussi attendre que la majorité des habitations soit équipée du prise à la maison (comme pour les VE)
Tout cela nécessite forcément un peu de temps (environ 10 ans)

seb
Invité

Je n’arrive pas à suivre, ça va devenir rapidement la norme ou ça va prendre un peu de temps? ^^
Question con mais je n’ai pas trop suivi tout ça. Il faut une prise spéciale pour charger un véhicule? Il me semblait que ça pouvait se charger sur sur 220V.

SGL
Invité

C’est encore utile de préciser qu’un PHEV ou VE ne se recharge pas aussi facilement qu’un smartphone…. ?

SGL
Invité

Apparemment …. Si ! 😯

seb
Invité
Je ne sais pas, ça dépend, c’est quoi un PHEV? Mon téléphone je le recharge avec le port USB de mon PC, je me doute bien qu’une voiture électrique ne va pas se charger sur du 5v, mais pourquoi pas sur du 220? Tout le monde n’a pas besoin que sa voiture soit chargée en 30 min à 80%, une charge lente, en plus de moins abimer les batteries, peut être suffisante pour beaucoup de monde. Mon plein fait 400 km, je ne le fait qu’une fois la semaine, une voiture électrique avec 400 km d’autonomie pourrait très bien me… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

@seb: tu décris très bien le non problème. Mais ça a l’air d’empecher de dormir pas mal de monde

SGL
Invité
Vu comme ça oui. @seb Personnellement, je suis parisien les recharges en parking souterrain sont encore très rares et la recharge à la maison de campagne réclame une installation moderne aux normes. Des détails « bêtes » mais courant aujourd’hui pour des millions de Français, s’il faut 10 K€ pour refaire l’électricité a la campagne + payer les frais d’une prise + compteur dans le garage parisien… on finit par avoir plus cher de raccordement que d’achat d’une VE… Une paille ! C’est pour cela qu’avec le temps les habitations françaises et européennes auront progressivement des installations électriques prévus pour… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

la recharge sur prise domestique ne nécessite qu’une bonne mise à la terre. Les chargeurs ne tirent que 10A sur prise domestique, pas besoin de refaire l’electricité : si tes prises ne supportent pas ça, tu peux presque rien brancher chez toi.
Non, le problème avec les PHEV c’est la petitesse des batteries. Qui va s’embeter à brancher sans arrêt une bagnole qui a couté 50k€ et qui n’a que 20km d’autonomie? (ne riez pas, ils l’ont fait)

amiral_sub
Invité

un bel article pour illustrer mon propos
https://insideevs.com/dont-buy-14-plug-in-hybrids/
et Jean Luc Moreau qui explique très bien le problème:

amiral_sub
Invité

le petit observatoire de l’automobile (que j’affectionne) donne un scoop:
https://www.youtube.com/watch?v=tcJJ9u3pnaE
BMW, Audi et Mercedes ont arrêté la commercialisation de leurs PHEV à cause de la norme WLTP qui les décrédibilise : l’autonomie électrique devient ridicule et ces voitures ne sont plus considérées comme propres, elles perdent leur bonus et deviennent invendables

AQW
Invité

J’ai testé un PHEV.
Branché sur prise courante en journée au boulot.
Roulant chaque jour que en EV pour les petits trajets.
Et si besoin d’un grand trajet, je ne m’arrete pas à 200kms sur une hypothétique borne de recharge pour je ne sais combin de temps, et un second saut de puce.
En plus l’équivalent CO2 de production est moins catastrophique que celui d’une Tesla.
Mais bon…

SGL
Invité

OK pour la maison de campagne… 🙂 Reste le problème de la recharge dans les parkings souterrains parisiens.
Cela risque d’être plus long à régler.
Mais c’est d’ailleurs pour cela qu’il est beaucoup plus facile d’avoir une VE quand l’on a un pavillon ou une maison qu’en habitant dans un appartement.

versdemain
Invité

La solution consiste à augmenter le prix du carburant ,comme cela les recharges « gratuite » en électrique seront préféré des entreprises qui auront fait l’effort d’installer une borne de recharge sur leur parking.
Pour les particuliers qui n’ont pas de carte essence fournit par l’entreprise l’intérêt de l’économie d’essence non consommé est immédiat.
Bon c’est sur que cela est plus rentable si hybride rechargeable permet entre 50 et 100km électrique au lieu de seulement 30km.

KifKif
Invité

@versdemain : en théorie +1, en pratique, confère le GPL, les réflexions en Norvège et les annonces de Porsche, le plein électrique coutera le prix d’un plein essence dès que (voir avant, les caisses de l’état étant désespérément vides) la bascule vers l’électrique sera engagée

SGL
Invité

Le jour ou l’essence et le diesel seront encore bien plus cher qu’aujourd’hui… c’est certain que tous les possesseurs de PHEV se souviendront qu’ils ont bien une autonomie en 100% électrique a condition qu’il faut systématiquement bien recharger à 100 % avant de prendre le volant.

SGL
Invité
Le CO2 n’est pas un polluant, c’est donc directement pas trop grave dans l’immédiat contre la lutte de la pollution en Europe. Europe est empoisonnée par les les NOX et autres particules fines…. Certainement pas par le CO2 !!! Le problème est l’effet de serre que cela provoque au niveau global dans le monde. A terme il faut encourager l’introduction de plus des VE alimenter soit par des EnR ou en attendant par la production d’électricité nucléaire (existante), cela reste mille fois mieux que les centrales aux charbons du centre et l’est de l’Europe. Il faut aussi ne pas mettre… Lire la suite >>
Akitus
Invité
Clairement, sans parler de l’escroquerie intellectuel qui consiste à faire croire au grand public, que c’est leur auto qui produit le CO2 induisant le réchauffement climatique… Rien qu’au niveau humain, la pollution des véhicules particulier est négligeable par rapport au transport de marchandise et de personne (bateau, camion, avion,etc.), à l’agriculture et à l’industrie. Mais si en plus on rajoute à cela les cause naturelle (volcan terrestre et surtout sous-marins, libération de méthane du permafrost, etc.), cela en devient complètement risible. C’est du même niveau que de couper le robinet en se lavant les mains ou les dents comparé au… Lire la suite >>
Tom
Invité

Le « c’est la faute des autres » ne fera avancer personne même si le voisin pollue plus.

Akitus
Invité

Oui, c’est vrai continuons dans l’hypocrisie, c’est la meilleure voie…

J’oubliais qu’à notre époque l’émotionnel est mille fois plus important que le rationnel…

Franchement, est-ce qu’il faut compter le nombre de mouches qui battent des ailes pour estimer le rendement d’une éolienne ou concrètement on s’en fou ?

Et bien, c’est le même principe pour la production de CO2 des voiture en Europe comparé à tout ce que j’ai énoncé auparavant ?

Imposons les même lois pour les cargos que pour les voitures et on pourrait tous rouler en diesel euro2 tout en constatant une amélioration des emissions globale.

wizz
Membre
risible en pourcentage surement le soucis, c’est qu’un minuscule pourcentage peut faire basculer de l’autre côté ou pas, peut faire tomber dans la falaise ou rester en haut les volcans, c’est naturel. On ne peut pas empêcher le volcanisme le dégel du permafrost, c’est à cause du réchauffement climatique: il ne dépend (ou dépendait) de nous de limiter le RC, et donc du dégel du permafrost, avant qu’il ne soit trop tard (après le basculement dans la falaise) maintenant, parmi toutes les causes possibles (industrie, agriculture, transport marchandise, voiture…..), quels sont donc les paramètres dont chacun est prêt à faire… Lire la suite >>
Anonyme
Invité
tout cela me rappelles un débat sur twitter il y a quelques mois, où un écolo-bobo niait le fait que les NOx et compagnie étaient plus polluants que le CO2. Pour lui, c’est la lutte contre ce CO2 qui devait au centre de toutes les attentions ! Et il se prétendait expert, plus que moi ptdr Bon, pour en revenir à l’article, n’est-ce pas aussi l’arrivée des limites du concept de moteurs downsizés qui permet d’observer cette hausse des niveaux de pollutions ? Ah, dernière remarque : depuis des mois on surjoue le « Renault pollue plus que la moyenne », or… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@SGL
En ton âme et conscience entre un VE de 1730 kg avec des pneus en 235/45R18 et une citadine de 1000 kg avec des pneus en 185/65R15, lequel émet le plus de particules pour un kilomètre parcouru en ville ?
En tant que citadin, la seconde me permet de réaliser les rares déplacements pour lesquels j’ai besoin d’un véhicule, le 1er pas si ce n’est au prix de contraintes que je n’accepte pas.

Arbracam
Invité

Je ne suis pas SGL, mais selon etudes, il est convenu de dire qu’a categorie de vehicule equivalment un VE degage 4 fois moins de particules fines qu’un vehicule thermique equivalent.
https://www.febiac.be/public/content.aspx?FID=691

Christophe
Invité
@Arbracam Cette étude repose juste sur une grosse bêtise « De ce point de vue, en toute logique, l’écart entre les véhicules à essence, au diesel ou électriques n’est pas significatif. » Comment un véhicule qui pèse 1000 kg monté sur des cales à poncer de 185/65R15 peut-il émettre autant de particules d’abrasion des pneus et du revêtement qu’un de 1730 kg monté sur des cales à poncer de 235/45R18 ? C’est juste une vaste blague. Et donc le « l’absence totale de rejets à l’endroit où elles sont utilisées » est aussi un gros mensonge parce qu’il y a bien des particules d’usure… Lire la suite >>
ART
Invité

Le nouveau mantra de Christophe pour flinguer la voiture individuelle ! Forcément si tu changes de référence de mesure de particules…

Christophe
Invité

@ART
Sauf que ta référence elle en oublie plus de la moitié !

Arbracam
Invité

le plan climat air energie de Grand Paris,repose juste sur une grosse betise…
Pourqu’oi vouloir comparer un vehicule de 1730kg avec des pneus en 235 a une petite citadine ?
Comparez la deja a un VE de sa categorie. Renault Zoe Life 1415kg et pneu en 185.

Christophe
Invité

@Arbracam
Non le plan climat ne repose pas sur une grosse bétise mais sur des analyses et une étude poussée : https://www.eea.europa.eu/publications/emep-eea-guidebook-2016/part-b-sectoral-guidance-chapters/1-energy/1-a-combustion 1.A.3.b.vi-vii Road tyre and brake wear 2016
Non à 1000 kg ce n’est pas une petite citadine, c’est une voiture du segment B qui est capable de faire des trajets de plus de 300 km dans des bonnes conditions de confort.
Et pour mes quelques utilisations de la voiture, où les autre modes sont moins efficients, cela me suffit largement.

Christophe
Invité
@Arbracam « Comparez la deja a un VE de sa categorie. Renault Zoe Life 1415kg et pneu en 185. » Donc d’un côté une 208 1.2 82 de 975 kg auxquels j’enlève 43 litres de carburant pour avoir la même autonomie soit 941 kg en 185/65R15 et de l’autre un VE de 1415 kg avec la même monte pneumatique. Avec 474 kg de plus à déplacer inévitablement les pneus vont s’user plus vite et donc il va y avoir plus de particules d’usure de pneus et de revêtements émises. Nota : la R210 que j’utilise régulièrement est donnée pour 1427 kg et… Lire la suite >>
Arbracam
Invité

Il faut aller au bout du raisonnement…
La Zoe est plus lourde que la 208 et tape plus dans les pneus, ok.
La Zoe utilise moins ses freins grace a la recuperation d’energie que la 208. De parole d’expert (voir un reportage de POA il y a qques semaine) un VE use 4 fois moins ses plaquettes de frein qu’un vehicule thermique.
La Zoe est un vehicule zero emission, la 208 non. Non seulement la plus grosse partie des emissions de particules provient de l’echappement mais ce sont également les particules les plus fines emises par un vehicule (et donc les plus nocives).

Thibaut Emme
Admin
« Non seulement la plus grosse partie des emissions de particules provient de l’echappement  » >> Oui et non. Tout dépend du véhicule, et de la conduite. Les pneus s’usent et par abrasion, cela crée des particules. Mettons 500 g de « bande d’usure » (sans doute plus…) par pneu, sur une durée de vie de 50 000 km. Cela donne 2 kg pour 50 000 km soit 4 g aux 100 km, soit 40 mg/km…Euro 6 c’est 4,5 mg/km. 10 fois moins. Même en supposant que la bande de roulement ne fait que 250 g par pneu, on est à 20 mg/km.… Lire la suite >>
Arbracam
Invité

Je parlais des particules les plus fines, celles qui sont le plus volatile et jugees les plus nocives pour l’humain. Il manque effectivement un mot dans ma phrase :))

Thibaut Emme
Admin
Ce sont en effet majoritairement des PM10 et non des PM2.5. Mais les PM2.5 ce sont surtout les essence qui vont les générer. Avec les particules d’un moteur, on peut mettre un FAP, un vrai filtre et les récupérer, quitte à obliger à une « vidange » régulière. Avec les freins, on commence à voir des systèmes pour « aspirer » les particules au moment de leur formation. Pour les pneus…à part mettre un aspirateur dans le passage de roue, fermer le plus possible le passage de roue, ce sera difficile de capturer les particules. Maintenant que les moteurs deviennent de plus en plus… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Arbracam
Le document mis en lien précédemment précise que dans l’usure des pneus (des freins / du revêtement), il y en a 60 % (98 % / 50 %) en PM10, 42 % (39 % / 27 %)) en PM2,5, 6% (10 %) en PM1 et 4,8 % (8 %) en PM0,1.
Et ce n’est finalement pas un hasard si Airparif sur son calculateur : http://www.airparif.fr/calculateur-emissions/index.html arrive à 26,9 mg PM10/km pour le VE moyen et entre 26,7 et 28,6 mg/km pour les VT récents. Donc peu de différence en PM10 et compte-tenu des répartitions indiquées ci-avant idem en PM2,5.

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
« Les particules des pneus, freins et abrasion de la route représentent désormais la première source de particules, loin devant les moteurs thermiques :/ »
Merci de confirmer les propos de Grand Paris dans son PCAE, donc pour réduire la pollution il faut bien réduire l’utilisation de la voiture.

Thibaut Emme
Admin
@Christophe : Non ! Tout ce que je fais c’est souligner le fait que désormais les PM10 du trafic routier sont à 42% issues de l’abrasion. Mais…il ne vous a pas échappé que sur l’IdF, les particules produites sur place ne sont que 32% des PM10 de l’IdF. Et sur ces particules locales, 8% sont dues au trafic (camion+automobiles+2roues). Et sur ces 8%, 42% des PM10 sont dues aux abrasions. DONC, 3,36% des particules de l’IdF sont dues aux abrasions. Les crit’air qui seront interdites sont certes polluantes par le thermique, mais souvent moins par l’abrasion (le poids moyen étant… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Thibaut Emme Chiffres 2012, vous n’avez pas plus récent ? Le 41 % au bien augmenté et les particules ont à peine baissé. Je ne vais même pas polémiquer sur la part due au trafic routier et plus particulièrement à la voiture individuelle. Un autre gros poste est le chauffage (chauffage et eau chaude), donc vous voulez emmerder les habitants de Paris et leur demander de revoir leur système de chauffage et donc de dépenser de l’argent ? A votre avis quelle va être leur réponse ? D’autant plus qu’avec leurs impôts locaux et fonciers ils participent allégrement plus au… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Mdr, voilà maintenant que vous remettez en cause AirParif…ah ben ! Pour le chauffage, il ne vous a pas échappé j’en suis sûr, qu’il y a des aides pour la transition des chauffages. Si ? En Idf (et à l’ouest de l’IdF), on a bcp de chauffages vétustes (fioul lourd de 30/40 ans, bois à foyer ouvert sauf à Paris IM où c’est théoriquement interdit). Pour autant, je n’ai pas vu d’interdiction de faire fonctionner les chaudières polluantes les jours de pollution. Si ? Ni même interdire les chaudières de plus de 20 ans de 8h à 20h en semaine.… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Thibaut Emme Je ne remets pas en cause les chiffres de Airparif, je remets en cause le fait que vous vous appuyez sur des chiffres de 2012. Depuis cette date il y a eu une évolution des techniques de mesure et donc les résultats sont un peu différents maintenant. Sachant qu’entre une grosse maille, celle que vous utilisez et une petite maille qui consiste à s’intéresser à un carrefour par exemple, l’analyse est fort différente. Les aides pour le chauffage des chauffages parlons-en, il reste un à charge. C’est marrant les autres n’ont pas le droit de rechigner quand il… Lire la suite >>
wizz
Membre

christophe

on ne compare pas une (relativement) grande berline électrique de 1800kg avec une citadine minimaliste thermique de 1 tonne…

(ps: par rapport à la dernière fois, il y a déjà un petit mieux, parce que tu comparais une VE de 2.2 tonnes face à une citadine thermique de 1 tonne)

Christophe
Invité

@wizz
Ce que j’ai besoin c’est d’un véhicule capable de faire 280 km d’une traite dont plus de 80 % sur autoroute ou voie rapide et ce par tous les temps.
Une citadine type Peugeot 208 convient parfaitement.
Donne-moi juste un VE capable de répondre au postulat et je vais pouvoir comparer.
Pour l’instant mis à part les deux cités et vendus en France ou qui vont l’être, aucun autre ne convient.

wizz
Membre
précédemment, ta voiture élect de 2.2 tonnes, c’est la Tesla S, sans la nommer, mais c’était facilement devinable (parce que les VE de 2.2T, ça ne court pas les rues) Tu compares donc une Tesla S avec une citadine thermique sous prétexte (juste) qu’il n’existe pas de citadine avec 100kWh de batterie sous le plancher. Puis tu compares le bilan énergétique de ces 2 voitures!!!! Si tu étais un tant soi peu rigoureux ou honnête, tu aurais pu comparer le bilan énergétique de la Tesla S avec un véhicule similaire comme une BMW Serie 5/7 ou une Mercedes Classe E,… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@wizz
Mais je ne fais pas un bilan global mais mon bilan.
Et jusqu’à preuve du contraire le bilan global et la somme des bilans personnels.
Donc pour faire mon bilan personnel, je regarde mon utilisation et donc je compare les différentes solutions qui correspondent à mon besoin. Et en VE il n’y en a que deux.
Se faire chier sur un trajet à attendre ne serait-ce qu’une 1/2 h pour recharger à une borne, je laisse cela à ceux qui refusent de s’emmerder tous les jours dans les TC mais qui m’emmerdent avec leurs voitures.

wizz
Membre
mais TON BILAN est faussé ta comparaison est sur une base complètement biaisée exemple: je vais faire de la mayonnaise, et il me faut un jaune d’oeuf pour cela comme je n’ai pas envie d’aller au supermarché qui se trouve en banlieue, alors je vais au magasin le plus proche, une petite boutique bio grossiste au bout de ma rue la boutique vend des oeufs par plateau de 30, à 50€ la barquette puis je fais MON BILAN de ma mayonnaise « à la méthode de Christophe »: 50€ d’oeuf pour faire une mayonnaise pour 4 personnes, et je déduis que la… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@wizz « TON contexte sur la voiture électrique n’est pas le contexte général de la voiture électrique. » et c’est quoi le contexte général de la voiture électrique. Une voiture pour navetteur qui fait 20 km / jour entre son dodo et son boulot ? C’est justement l’usage qui est à l’origine de la pollution des villes et des émissions de GES à l’origine du réchauffement climatique et qu’il faut bannir absolument. Et même dans cet usage la voiture électrique n’est pas moins polluante du fait de sa masse plus importante. Donc si il y en a bien un qui biaise le… Lire la suite >>
Verslefutur
Invité

1997-2017, 20 ans pour donner raison à Toyota 🙂
Malgré les moqueries et le scepticisme du début, l’hybride essence est la bonne solution face au déclin du diesel.

wizz
Membre

pas tout à fait
ce qui a fait chuter le diesel, c’est la tricherie, l’appat du gain…

labradaauto
Invité

wizz a raison de rappeler l’essentiel du sujet qui a mis du monde en émulsion

gigi4lm
Invité

… et même en ébullition ☺

Anonyme
Invité

on verra le jour où il n’y aura plus de carburants fossiles si l’hybride est toujours la solution d’avenir 😉

labradaauto
Invité
les transports de marchandises vont peut-être passer en partie je dis bien avec du gaz, mais le diesel restera. (le gaz est encore archi en actualité géopolitique en ce moment…!) Il y a eu en amont une décision politique pour que les transports soient de plus en plus nombreux et fort en kilométrage. Donc des Scania, le monde n’a pas fini d’en voir – C’est aussi le PL qui a donné le « LA » en technologie diesel. La législation, les trafics actuels, les progrès tangibles des derniers moteurs diesel montrent que le diesel n’est pas si ridicule que ça. Et 1… Lire la suite >>
Invité

Bugatti n’est pas dans le 10? Bizarre…

AFLC7
Invité

Au delà de la fin programmée et annoncée du diesel à grands coups de matraque écolo citoyenno fiscale, j’apprends une nouvelle… Comme ça un SUV c’est plus gros, plus lourd et moins aérodynamique qu’une auto ringarde qui ne flatte mon ego et c’est pour ça que ça consomme plus ? Le vendeur m’aurait menti ? Comment ai je pu être aussi bête…

wpDiscuz