Accueil Essence ou Diesel Allemagne : doper l’électrique pour sauver le soldat diesel

Allemagne : doper l’électrique pour sauver le soldat diesel

1449
7
PARTAGER

L’Allemagne doit tout mettre en œuvre pour éviter  les interdictions de circulation pour les voitures diesel. Tel est le credo du nouveau ministre allemand des Finances, Olaf Scholz , s’exprimant cette semaine dans un entretien au groupe de presse Funke. Un objectif on ne peut plus clair, certes, mais qui nécessite tout de même une stratégie et quelques moyens.

Contrairement à ce qu’on aurait pu attendre, c’est en facilitant l’usage des véhicules électriques, que l’Allemagne tente de s’attirer les bonnes grâces de l’UE en se montrant bon élève. En vue de relever le défi, le ministre a ainsi exhorté les villes et les communautés locales allemandes à stimuler les investissements dans les stations de recharge pour véhicules électriques.

Le gouvernement allemand uni contre les limitations visant le diesel

Olaf Scholz, qui possède lui-même une voiture diesel, a déclaré qu’il partageait les préoccupations des autres conducteurs concernant l’éventualité d’un accès limité à certaines zones, dans le cas où des interdictions de circulation étaient imposées. Ce social-démocrate s’est ainsi joint au ministre conservateur des transports, Andreas Scheuer, et à la chancelière Angela Merkel pour protester contre les interdictions de circulation visant le diesel.

La semaine dernière, la Chancelière allemande a déclaré aux législateurs qu’elle était en faveur de solutions sur mesure pour réduire les émissions des véhicules dans les villes fortement polluées.

L’Etat ne doit pas se substituer aux efforts de l’industrie

Olaf Scholz n’a pas caché son scepticisme quant à l’efficacité de mesures fiscales – telles que des taxes incitant à l’abandon du diesel  en tant que carburant – demandant au contraire à l’industrie automobile d’accélérer le développement de technologies propres.

« L’industrie doit se mettre en ordre de marche désormais, ce serait bien si une telle avancée technologique venait d’Allemagne « , a-t-il ajouté.

Le ministre a également rejeté les appels lancés au gouvernement allemand pour une mise en œuvre d’incitations financières favorisant la circulation de véhicules diesel propres et la réduction d’émissions dans les villes fortement polluées.

Pour Olaf Scholz, cela est très clair. Ce n’est pas au gouvernement d’agir pour guider les consommateurs dans leur choix par rapport à une offre de motorisation, mais « c’est la tâche

de l’industrie de développer des véhicules conformes aux règles actuelles et futures pour un environnement purifié. »Le ministre a par ailleurs ajouté que l’Allemagne devait discuter sérieusement de la possibilité d’augmenter le nombre de voitures électriques ou de développer les transports publics. »

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Allemagne : doper l’électrique pour sauver le soldat diesel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Invité

Il y a débat. On ne peut pas en dire autant chez nous…

jetranger
Invité

Il appartient en effet aux gouvernements de fixer des objectifs. Il ne leur appartient pas d’imposer des solutions, ils n’en ont ni les moyens, ni les compétences. La liberté de choix des technologies revient à l’industrie, et de la concurrence naît le progrès. A chacun ses responsabilités!

Thomas
Invité

Vu le dieselgate né en Allemagne, ce serait plus facile pour la France de « réhabiliter » le diesel niveau politique qu’outre-Rhin 😀

wizz
Membre
ce n’est pas aussi facile de réhabiliter le diesel en France, pour diverses raisons: populisme des uns, et moutons des autres par exemple, Mme le maire de Paris a voulu interdire le diesel, sans faire de distinction, et sans chercher à comprendre le contexte des différents rapports. Le Parisien est peu propriétaire de voiture, est emmerdé par les voitures des autres passant sous ses fenêtres. Pour leur plaire, elle tape donc sur les voitures. Et lorsque ce fameux rapport est publié, elle a donc décidé d’interdire le diesel (le rapport en question mentionne la dangerosité du diesel, mais ce fut… Lire la suite >>
Anonyme
Invité

Attendez, c’est un poisson d’avril ou quoi, cette news ? Lire « L’Etat ne doit pas se substituer aux efforts de l’industrie », vu lesdits efforts (de tricheries) de ladite industrie !!!!!!! Lol quoi

wpDiscuz