Accueil Actualités Entreprise La production automobile en France au niveau de 2011

La production automobile en France au niveau de 2011

893
24
PARTAGER

2,226 millions de véhicules produits en France en 2017. Voilà le bilan annoncé par Les Echos.

Les niveaux d’avant-crise

Selon des données compilées par IHS Markit, la production hexagonale augmente de 7 % par rapport à 2016. Avec 2,226 millions de véhicules, la production française retrouve à quelques milliers d’unités près le niveau de 2011 (2,23 millions NDLA).

2011 fut la dernière année récente de « grosse » production avant que les effets de la crise de 2008 ne passent par là. Les primes à la casse avaient maintenu artificiellement la production, avant un effondrement. En 2013, ce ne furent que 1,74 million de véhicules de produits sur le territoire. On est donc à +28% par rapport à ce plus bas.

Depuis, les groupes automobiles ont passé des accords « de compétitivité » et certaines usines moribondes retrouvent des couleurs. Ainsi, PSA voit sa production française bondir de 12% en un an. 1,13 million de véhicules sont sortis des différentes usines. Chez Renault, grâce aux synergies de l’Alliance (la Nissan Micra assemblée à Flins par exemple), la production augmente de 5% à 779 000 unités.

– 34% par rapport à 2001

De quoi se réjouir, mais tout de même. La production des deux groupes français est largement partie à l’étranger durant les années 2000. Ainsi, au début de ce siècle, la production nationale atteignait les 3,5 millions de véhicules ! Et la venue de Toyota n’a pas rattrapé cette perte de production.

Heureusement, cette dernière est « sauvée » par la mode des CUV et des finitions hautes. En effet, si PSA affiche une belle santé financière, mais aussi sur sa production française (1/3 de sa production totale NDLA), il peut dire merci au 3008 et 5008. Du côté de Renault, le Kadjar est assemblé à Palencia en Espagne, le Koleos est carrément assemblé à Busan en Corée du Sud, avant d’arriver par bateau au port de Le Havre (*).

La production française rebondit grâce également à la stratégie qui consiste à re-nationaliser les productions à « forte marge ». Ainsi, un modèle en finition de base sera fait hors de France, et la finition haut de gamme chez nous. Les utilitaires ont été aussi relocalisés et alimentent les usines.

Vers une stabilisation ?

La production française devrait continuer d’augmenter les prochaines années. Toyota vient d’annoncer un investissement dans son usine d’Onnaing (Nord). +70 000 unités annuelles sont prévues pour 2020. Chez PSA, un nouveau SUV compact Citroën doit apporter plus de 70 000 unités/an.

Mais il est illusoire de penser que la production remontera au-dessus de 2,5 millions. Pire, selon IHS Markit qui a mené l’étude pour Les Echos, la production française devrait se tasser un peu au-dessus de 2 millions de véhicules par an. Pas de quoi rassurer les ouvriers des usines françaises.

Quelle place pour la France en Europe ?

En Europe, la production a longtemps été dominée par l’Angleterre qui s’en octroyait 50% dans les années 50. Elle fut très rapidement débordée par l’Allemagne dans les années 60 puis a dégringolé dans le classement. L’Italie, un temps 3ème derrière l’Allemagne et la France a, elle aussi, chuté. Elle est même désormais au-delà de la 10ème place derrière des pays « sans passé » automobile.

Désormais, la production européenne est pour un peu plus d’un tiers faites en Allemagne, suivi par l’Espagne qui a attiré les constructeurs avec des accords de compétitivité très favorables. La France est 3ème avec un peu plus de 10% de la production continentale. Mais, l’Angleterre n’est pas loin.

(*) Concernant le Koleos, il faut savoir que les moteurs sont fabriqués en France, avant d’être expédiés par la mer en Corée du Sud, et d’y rejoindre la transmission CVT qui vient d’une usine Nissan !

Illustration : PSA

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "La production automobile en France au niveau de 2011"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaizer Sauzée
Invité

Merci pour cet article.
Des données très intéressantes à connaitre pour ma part.

gigi4lm
Invité

L’assemblage du Koleos semble être un bel exemple de ce qu’il ne faudrait pas faire.

Invité
Diriger une entreprise c’est un choix permanent entre différentes solutions. Pour vendre quelques milliers de Koleos en Europe ( soyons optimistes) faudrait-il dupliquer les chaines ? Deux fois plus de moules pour la carrosserie, approvisionnement de tous les composants en double, etc…. Renault a du estimer que le marché principal de ce modèle était en Asie, et en a tiré les conséquences. Maintenant si on veut de la production  » française « , encore faudrait-il que les français achètent  » français  » ! C’est loin d’être le cas, à la différence des allemands qui achètent majoritairement allemand, à part les petits… Lire la suite >>
Pedro5
Invité

Le fruit est mur, la bourse pete les records, la crise est imminente. Bon courage, ca va secouer.

Fred21
Invité

France environ 10% de la prod européenne et 220000 salariés
Allemagne environ 33% de la prod européenne
Comme chaque emploi industriel en induit, au minimum, un autre ailleurs (tous services ou sous traitance), au final on parle d’un différentiel qui peut faire 400 000 allocataires (on n’est pas au plein emploi) d’un côté et 400 000 emplois de l’autre. C’est bien différent dans les comptes d’une nation. Cqfd.

https://www.economie.gouv.fr/entreprises/chiffres-cles-secteur-automobile

labradaauto
Invité

la trouille des prochains contrôles technique va faire disparaître environ 250 000 véhicules. Il y a le 80 appliqué qui va faire vendre des autos sans permis.
les chiffres sont constamment remis à jour avec les politiques évolutives. Le diesel doit disparaître, sera puni prochainement , interdit d’agglo….
à suivre d’ici 2020. Oui il reste smart et toyota…Faudra compter sur les totobylettes surtout.

amiral_sub
Invité

labradauto a craqué, il ne passer pas le controle technique

labradaauto
Invité

j’aime votre humour amiral ! Tout va bien et demain encore. no souci pour les contrôles. je ne parle pas à la 1ère personne.
oui les chiffres nous diront demain seulement combien de véhicules vont sortir. De filiales française, oui c’est 250 000 promis à la destruction

wpDiscuz