Accueil Maserati New York 2018 : Maserati Levante Trofeo

New York 2018 : Maserati Levante Trofeo

601
2
PARTAGER

Le Maserati Levante a droit à une version plus musclée présentée au Salon de New York 2018, le Levante Trofeo.

Maserati nous le promet l’une des plus puissantes et des plus rapides Maserati jamais produite. Dommage pour les puristes et les allergiques, c’est un SUV et pas une grande GT ou un petit coupé léger. Mais, la marque annonce la couleur. Pour le moment ce Levante Trofeo est réservé à des acheteurs triés sur le volet, aux USA et au Canada.

Au programme de la version Trofeo, on trouve un V8 twin turbo 3,8 litres de 590 chevaux et 730 Nm de couple de 2 250 à 5 000 tours/min. Pour rappel, le Levante « normal » dispose « seulement » d’un V6 twin turbo essence culminant à 430 chevaux en version S (ou d’un V6 turbo diesel de 275 chevaux). On a donc bien là une vraie nouveauté et pas simplement une version légèrement gonflée du moteur.

Le moteur est assemblé à Maranelo chez les meilleurs ennemis de toujours, Ferrari. La puissance est transmise aux 4 roues via le système « Q4 Intelligent All-Wheel Drive ». 0 à 100 en 3,9 secondes, plus de 300 km/h en pointe. Un joli petit dragster au trident.

Baleine sportive

Extérieurement, la face avant, un peu trop lisse aux goûts de certains, reçoit le renfort de parties en carbone pour « massifier » le tout. La calandre vire le chrome pour une finition noir laqué. Le Levante Trofeo repose sur des jantes exclusives de 22 pouces en aluminium forgé.

Les bas de caisse sont retouché avec un insert de carbone. A l’arrière, le bouclier est lui aussi redessiné pour être là encore moins discret. Le capot change également et est même percé dans sa partie haute. Carbone et noir mat (couleur « Grigio Lava ») pour la carrosserie, il ferait presque sportif comme cela.

A l’intérieur, on retrouve la planche de bord du Levante. Un peu décalé dans son design par rapport à la tendance « gadgétoïde », il possède de vrais boutons, et même des compteurs à aiguilles. Et si le vrai chic c’était finalement de garder toutes ces choses-là ? Comme d’habitude, la montre trône sur le haut de la planche de bord.

En revanche, les sièges sont recouverts d’un cuir « Pieno Fiore » (pleine fleur en bon français). Ils sont disponibles en rouge, noir et brun. Quelle que soit la couleur, les surpiqûres sont là pour trancher. Le trident, version Trofeo est brodé sur les appuie-têtes.

L’essence de la philosophie de la GranTurismo (sic.)

Des éléments en carbone sont disséminés un peu partout dans l’habitacle. Mais, surtout, Maserati le présente comme l’héritier de la GranTurismo. Argh ! Bon, techniquement, il a de quoi faire pâlir bien des GT ou des sportives. Le 0 à 100 km/h comme on l’a dit, mais aussi une répartition du poids 50:50, et un ratio poids/puissance de 3,6 kg/ch.

Heureusement qu’il en a beaucoup dans son écurie le dieu Neptune car cela donne quand même un beau bébé de 2 125 kg ! Les freins n’ont pas été oubliés avec 34,5 m pour faire le 100 à 0 km/h. Avec suffisamment d’électronique (comme dans tous ces mastodontes surélevés) le Maserati Levante Trofeo fera bonne impression (illusion) sur circuit ou route « viroleuse ».

Avant, Maserati faisait la MC12 comme supercar, désormais, ils font ce SUV. « Cette préparation (du châssis) permet au Levante Trofeo de continuer d’incarner l’essence de la philosophie de la Maserati GranTurismo, avec les performance d’une supercar ».

La production doit démarrer à Mirafiori cet été. Comme déjà évoqué, la série spéciale de lancement « Levante Trofeo Launch Edition » est réservée au marché nord-américain.

Illustration : Maserati

 

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "New York 2018 : Maserati Levante Trofeo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

De la bombe bébé

vujo
Invité

J’adore

wpDiscuz