Accueil VW La marque VW vise 5 % de part de marché aux USA...

La marque VW vise 5 % de part de marché aux USA d’ici 10 ans

796
36
PARTAGER
Volkswagen Atlas

Herbert Diess, responsable mondial de la marque Volkswagen, a indiqué mercredi qu’il visait « environ 5% de part de marché » aux Etats-Unis dans les dix prochaines années. L’atteinte d’un tel objectif lui permettrait de plus que doubler sa position actuelle.

VW n’a obtenu une telle part de marché que deux fois aux USA

L’objectif est on ne peut plus audacieux : depuis que ses débuts sur la marché automobile US, Volkswagen n’aura pu atteindre une part de marché au moins égale à 5 % que deux fois, en 1968 et 1970. Une part de marché avoisinant les 3 % n’a été enregistrée qu’en 1974 et 2012.

En 2017, la part de marché de Volkswagen aux États-Unis n’a été que d’un maigre 2%. Certes en hausse de 0,2 point de pourcentage par rapport à 2016. Mais néanmoins bien en deçà de la part de marché de 3% qu’elle détenait encore en 2012.

Volkswagen se veut confiant

Mais désormais Volkswagen se veut confiant. La marque s’estime remise du scandale du dieselgate sur le marché américain. Elle en veut pour preuve le fait que ses ventes aient progressé de 5,2 % en 2017 aux Etats-Unis. Une performance d’autant plus appréciable qu’une baisse de 1,8 % a été observée sur l’ensemble du marché.

« Nous croyons que nous sommes en mesure d’atteindre » une part de marché de 5 % , a ainsi déclaré Herbert Diess à des journalistes. Les atouts de la marque pour ce faire selon lui : « un portefeuille de produits très solide adapté aux États-Unis », une « nouvelle équipe de marketing qui travaille dur sur l’expérience de la marque » et la marque elle-même. Pour lui, l’objectif est réalisable, certes, pas dans un court délai, « mais peut-être dans le cadre d’un plan décennal ».

Des produits au cœur du marché américain

Diess a déclaré que la marque prévoyait de commercialiser aux Etats-Unis des produits au cœur de la demande, tels que le nouveau Tiguan introduit l’année dernière, ainsi qu’un nouveau véhicule multi-segment plus petit, prévu pour être introduit en Chine et connu sous le nom de « SUV du peuple. »
Hinrich Woebcken, président de Volkswagen Group of America, depuis janvier 2016, veut quant à lui faire de cette filiale américaine un « constructeur américain », en ce qui concerne l’état d’esprit, rassurez-vous … ! Il souhaite ainsi américaniser les modèles proposés, mais également la façon de gérer les activités de Volkswagen aux Etats-Unis. « Sans pour autant renier l’ADN de Volkswagen », cela va de soi … Stratégie qu’il met en avant depuis mars 2016. Il avait alors annoncé qu’un véhicule de loisir de grandes dimensions serait lancé, afin de répondre aux attentes des Américains, mais également des Chinois.

Le modèle devait initialement s’appeler Teramont mais lors de la présentation du modèle aux concessionnaires américains, le nom – difficile à prononcer aux Etats-Unis – a fait débat. M. Woebcken avait suivi les avis des concessionnaires, optant pour le nom Atlas.  S’affranchissant ainsi des noms en T, et laissant entrevoir comme un air d’indépendance de l’entité présente en Amérique du Nord.

Selon le patron de la marque, Volkswagen essaie d’augmenter ses offres de SUV partout dans le monde, tout en souhaitant doubler ses offres sur la plupart des marchés.
M. Woebcken souligne quant à lui que Volkswagen a trop longtemps été une marque qui se concentrait sur les berlines et les modèles compacts, tandis que les consommateurs américains sont nettement attirés par les pick-ups et les véhicules de loisir.  Si la marque allemande ne cherche pas à concurrencer directement des pick-ups de grandes dimensions tels que le Ford F-150, il souhaite avant tout regagner l’image dont il disposait dans les années 1960 et 1970, à l’époque du succès des Coccinelle et Combi.

Herbert Diess a également réitéré la stratégie de VW concernant les véhicules électriques aux États-Unis et dans le reste du monde. Volkswagen souhaite vendre quatre véhicules entièrement électriques aux États-Unis, en commençant en 2020 par le I.D. Crozz construit en Allemagne.

Objectif de 800 000 unités : un chiffre clé

Reste que certains analystes ont d’ores et déjà fait les comptes. Ils estiment que l’atteinte de l’objectif nécessiterait des ventes d’environ 800 000 unités sur le marché américain. Un chiffre clé …. puisqu’il s’agissait ni plus ni moins de la cible 2018 annoncée en 2011 par l’ancien PDG du groupe VW, Martin Winterkorn. Chiffre non atteint, bien évidemment.

Précisons que les ventes de Volkswagen aux États-Unis  se sont élevées à 339 700 unités en 2017. Si les ventes de VW y avaient chuté en 2016, dans le sillage du scandale du dieselgate, la marque semble y avoir retrouvé la confiance des consommateurs. Elle aura également profité du lancement de nouveaux modèles plus adaptés aux goûts américains, notamment des SUV.

Mi-janvier, la marque allemande a dévoilé à Detroit sa nouvelle Jetta, sur laquelle elle fonde des espoirs importants pour la zone Amérique du Nord. Volkswagen veut lancer au moins deux nouveaux modèles chaque année sur ce marché pour tenter de s’y établir comme un constructeur majeur.
Rappelons enfin, que la marque allemande (hors groupe) a vendu 6,23 millions de voitures en 2017, soit une hausse de 4,2 % par rapport à 2016.

Poster un Commentaire

36 Commentaires sur "La marque VW vise 5 % de part de marché aux USA d’ici 10 ans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Guigoomber
Invité

Il y a encore des cons qui achètent des Volkswagen… ?

SAM
Invité

Les loueurs de longue durée.
Les flottes de courte durée.
Le réseau avec les ventes tactiques.
Les administrations…

Et en France de nombreux particuliers.

Si vous êtes demandés en occasion par nombre … vous alimentez le marché du neuf grâce à votre banque géneuresement alimentée par vos ventes en Chine.

lepèrelavertu
Invité

En tout cas y en a toujours trop qui approuvent ou écrivent ce genre de commentaires. 🙂

SGL
Invité

Peut-être qu’il y a des gens qui ont un peu plus de morale que d’autres ?
…. un peu comme un père La Vertu ? 😉

lepèrelavertu
Invité
Quiconque approuve la haine, l´insulte gratuite et le mépris sont justement dénué de toute moralité, qui devient donc pour ces gens, dont tu sembles faire partie, une vertu inatteignable 😉 Ton sens de la morale est donc bien singulier. Et tu sembles prendre un plaisir assez jubilatoire à hurler avec les loups (note que je n´aime pas cette expression, un loup agit par nécéssité et a une fonction bien établie dans l´équilibre de la nature, tandis que tes séides ont une fonction davantage parasitaire et font souvent ressortir le pire chez l´Homme. Mais bien avant le dieselgate Volkswagen était prétexte… Lire la suite >>
SGL
Invité
Chacun se donne de « bonne » raison pour se regarder dans la glace le matin. @Lepère la « vertu » Je ne réagissais pas de prime abord, mais j’ai la faiblesse de répondre à une provocation (certainement à tort) Traiter de « con » des gens qui achètent VW … Certes, ce n’est pas gentil. Mais quelque part, les réactions ne sont-elles pas saines vis-à-vis d’une société qui a ouvertement truandé pour gagner plus d’argent au détriment de la santé des populations. La bonne morale est de se mettre systématiquement du côté du plus fort ? Il ne faudrait… Lire la suite >>
Anonyme
Invité

Dans ce cas là Guigoomber aurait du plutôt parler de moutons plutôt que de cons, pour ne pas vous froisser, la vertu, non ?!?

Mais toujours est-il que, quelque soit le terme utilisé,, ils ne sont pas fut-fut ! Est-ce une insulte pour vous ou … ?

zaza
Invité

Je dois faire parti des cons.

Pedro5
Invité

Non mais c’est sur meme je suis desolé pour toi mais c’est deja un bon point de le reconnaitre… Rassure toi il y a aussi de la place dans ce monde pour toi ne baisse pas les bras.

Zaza Napoli
Invité

Au USA VW sponsorise les LGBT rights, cela fait des clientes en plus.

https://www.google.fr/search?biw=1214&bih=590&tbm=isch&sa=1&ei=TYerWujFKYqckgXi8L-wCQ&q=volkswagen+fagbug&oq=volkswagen+fagbug&gs_l=psy-ab.12…28770.32643.0.34844.11.11.0.0.0.0.107.1086.7j4.11.0….0…1c.1.64.psy-ab..0.0.0….0.5GAwsDE7dJM

SGL
Invité

@zaza « faute avouée est à moitié pardonnée » 😉

Pedro5
Invité

C’est pas une faute il n’y est pour rien.

miké
Invité

Quelle faute ?

Pedro5
Invité

Etre con n’est pas une faute ce n’est poas une fatalité on peut avancer non vous ne serez jamais un genie mais vous pouvez vivre de maniere independante et c’est un combat qui merite d’etre mené! ne lachez rien les abrutis vous pouvez le faire!

SGL
Invité

Tout cela me fait dire que l’absence des constructeurs français aux USA est un non-sens !
Même si ce n’est pas rentable les 5-10 premières années…
Les produits français sont appréciés là-bas… Pourquoi pas de voitures françaises ?
Même 1 % du marché serait un très bon début pour commencer.

Pedro5
Invité

Tu connais la notion de developpement d’un reseau?

SGL
Invité

Je sais… Mais quand les finances vont bien : il faut investir aux USA !
Faut-il attendre 1000 ans pour se dire qu’au final, c’est potentiellement un immense frein au développement de nos constructeurs ?
Après la guerre, les Allemands ont fini par réussir… Les Japonais aussi… Les Suédois après… Puis les Coréens et JLR
Pourquoi pas les constructeurs français, faut-il laisser les autres se goinfrer !?
Dans des domaines autrement plus sophistiqués, les avions Falcon se vendent très bien là-bas sans parler du luxe à la Française.
Il faut se concentrer sur quelques états pour commencer.

SGL
Invité

…c’est beau l’ambition française !!! 😯
On doit être meilleur dans les charentaises et les pantoufles… c’est moins risqué

amiral_sub
Invité

l’automobile est un rare secteur où effectivement la France n’est pas présent aux USA (sauf la yaris!!!!) . Évidemment vendre des voitures dans cet immense pays à fort pouvoir d’achat n’est pas une chose aisée, mais surement pas plus difficile que dans d’autres pays à faible pouvoir d’achat et corruption élevée. En plus renault pourrait profiter du réseau nissan! Je n’ai jamais compris pourquoi se passer du marché numéro 1 (ou 2 suivant les années)

wizz
Membre
https://www.nissanusa.com/models parce que Nissan y vend déjà des véhicules correspondant à la majorité des voitures de Renault une Renault Megane = une Nissan Versa Sedan ? une Renault Talisman = une Nissan Altima ? une Renault Kadjar = une Nissan Rogue ? etc… il n’y a pas d’équivalent de la Clio dans l’offre de Nissan USA, parce qu’il n’y a pas de clientèle (suffisante). Et s’il y en avait, alors Nissan proposerait leur Micra, ou March. Idem pour les Captur vs. Juke Bref, vendre des voitures Renault aux USA dans le réseau de Nissan, c’est manger dans la même gamelle,… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

…le camion n’est pas très joli ! Bon il ne passera pas sous mes fenêtres non plus. Je ne fais jamais la queue aux big burgers et je n’ai pas le permis international. Donc aux USA, la CIA peut acquérir les véhicules de fonction pour les gros bides qu’elle veut. VW a foutu la merde sur la planète. On ne va même pas les poursuivre, vu qu’ils paieraient les meilleurs avocats en plus.

Rickyspanish
Invité

Ce n’est pas avec des horreurs comme l’énorme SUV moche en illustration qu’ils vont y arriver … Beurk !

SGL
Invité

Il fait costaud ! les Américains adorent cela…

20W50
Invité

Le look, la calandre n’est même pas américain …. alors qu’ils sont présents depuis 1955.
Renault ou PSA présent depuis 1955 et moins de 5% de PDM, tout le monde dirait c’est une honte …..

lepèrelavertu
Invité

Mais je le dis moi 🙂
Renault et PSA étaient présents aux USA, et sont repartis comme ils sont venus. La plus grande honte réside où finalement? Moins de 5% de pdm ou 0% parce qu´on a dû partir après avoir été encore plus mauvais que ceux qu´on critique?
Renault était présent pour la première fois en 1906 aux USA 😉

20W50
Invité

Les anglo-saxons sont globalement anti latin ou latinos ….. La France Italie dans l’achat de leur voiture….Non, par tradition culturelle.
Comme Volvo de civilisation nordique qui préfère se faire bouffer par un Chinois plutôt qu’une alliance avec Renault/PSA/Fiat, trop méditerranéen.
« 14,7 % de la population », fait des Germano-Américains le plus grand groupe ethnique aux États-Unis….. pour acheter Allemand devrait aider VW si celui ci était moins mauvais.

amiral_sub
Invité
20W50
Invité

Ferrari est dans le « marché luxe » comme Bugatti… etc
…… mais pas dans le marché automobile.
Un latinos ….. François-Henri Pinault , « notre milliardaire »
Le nouveau nom de son groupe: Kering, se prononce comme le mot anglais « caring » « prendre soin de »….. et surtout pas de nom d’entreprise latinos pour le marché US.
https://www.zonebourse.com/KERING-4683/societe/

amiral_sub
Invité

michelin n’est-t-il pas numero un du pneu aux USA?
L’oreal n’est-il pas numéro un des cosmétiques aux USA?
Les chantiers Fincantieri ne vendent-ils pas des paquebots aux USA?
qu’est ce qu’il faut pas lire dans les commentaires!

Jp
Invité

Sauf que les américains n’achètent aucun produit « Kering », mais les marques Gucci, St Laurent, Boucheron, etc, qui sont bien des noms latins.

überalles
Invité

Prendre soin de pas payer d impôts. … Surtout kering.

2,5 milliards ai fisc italien et français …

wpDiscuz