Accueil Nouveaux modèles Genève 2018 Live : Toyota Auris

Genève 2018 Live : Toyota Auris [vidéo]

3441
11
PARTAGER
Auris

Nous vous parlions hier du concept Supra. Mais chez Toyota, la grande nouveauté présentée sur le salon, c’est l’Auris troisième du nom. Point important, celle-ci se passe désormais de motorisation diesel.

Il a un temps été question que cette nouvelle itération de la compacte japonaise retrouve le patronyme Corolla en Europe. Mais finalement, le nom d’Auris a été reconduit. Et la production sera toujours assurée au sein de l’usine anglaise de Burnaston.

L’Auris soigne son aérodynamisme

Esthétiquement, le constructeur japonais a rendu sa compacte bien plus agressive qu’auparavant. Pour preuve, les feux avant effilés et le bouclier proéminent qui reprennent les codes du CH-R et de la Prius. La partie arrière, de son côté, s’arrondit. A l’image de la lunette, ou du pare-choc dont les arètes se prolongent sur la malle. Et au-dessus de la ligne de caisse, toujours aussi haute, le toit peut recevoir une couleur différente du reste de la carrosserie.

Auris

Comme son esthétique le suggère, la nouvelle Auris est plus longue et plus basse que le modèle actuel. Il en résulte un meilleur coefficient de pénétration dans l’air, et une moindre consommation de carburant. En outre, le centre de gravité abaissé, les voies élargies de 3 centimètres et le train arrière multibras contribuent à l’amélioration de la tenue de route.

Deux motorisations hybrides et une essence

Pour cette nouvelle génération, l’Auris fait l’impasse sur le diesel. Un choix logique eu égard à sa part marginale dans les ventes de la compacte. En revanche, celle-ci proposera désormais non plus une, mais deux motorisations hybrides différentes. Logique là encore, l’hybride représentant 41% des ventes de Toyota. Basée sur la plate-forme TNGA inaugurée il y a deux ans sur la Prius, l’Auris cru 2018 reprend aussi la mécanique de celle-ci. Et aux côtés du 4 cylindres 1.8 litres de 122 chevaux, sera également proposé un 2.0 litres de 180 chevaux. Enfin, le 4 cylindres turbo essence (1.2 litres et 116 chevaux) déjà disponible sur le C-HR sera lui aussi de la partie.

Auris

Enfin, s’agissant de l’intérieur… Impossible de savoir quoi que ce soit à son sujet, les portes du modèle exposé étant désespérément verrouillées. Quant aux vitres largement teintées, elles ne permettent pas d’entrevoir le moindre détail de l’habitacle. Tant pis, ce sera sans doute pour le Mondial de Paris en Octobre, avant la commercialisation prévue en fin d’année..

Illustrations : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Genève 2018 Live : Toyota Auris [vidéo]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verslefutur
Invité

Donc on garde le nom Auris.
Beau renouvellement qui ne garde pas grand chose des anciennes générations. Il y a vraiment le plaisir de changer.
Par contre, je vois deux points noirs: carrosserie vulnérable face aux obstacles (bordures de trottoir, bornes…) et des pneus trop fins qui restent inconfortables (même problème sur l’actuel modèle en 17 pouces)

Victor
Invité

Les pneus ont l’air effectivement bien fins. Néanmoins, la nouvelle plate-forme sur laquelle sera construite cette Auris permet un gain assez considérable en confort (constaté sur la Prius). On peut s’attendre à plus de moelleux que sur la génération actuelle.

pasdemail
Invité

Bien plus attirante que l’actuelle.

LBA, la musique d’ascenseur sérieux :p

Thibaut Emme
Admin

Mieux que le bourdonnement désagréable du salon 🙂

klm
Invité

suggestion de musique d’ambiance:mwam dog days.
e

anto7076
Invité

J’aime bien, hate de voir l’intérieur… ça peut gacher le tout
Si je devais acheté neuf… j’acheterai hybrib… dommage pour les marques françaises

Stephy.0130
Invité
Bonjour, ayant actuellement la Auris HSD 2016 136CV. ( voiture de ma femme ), je la trouve très silencieuse sauf en phase de forte accélération ou j’ai l’impression que le moteur thermique s’emballe un peu !! Madame aime bien se nouveau modèle, mais elle voudrait reprendre en version break, elle n’aime pas la Prius et le CH-R tous les 2 en version 122 cv… La version 122 cv est semble t’il similaire à l’ancienne version 136cv grâce au TNGA et au moteur électrique moins lourd…sur la PRIUS IV elle perdait que 0,2s sur le 0 à 100. Le nouveau 2… Lire la suite >>
Gilles
Invité

Moi, c’est la déclinaison Verso qui m’intéresserait mais je crois savoir qu’elle n’est pas prévue au programme (A la place du Verso qui n’est plus fabriqué depuis mi-2017, Toyota propose la Prius + … mais c’est presque 10 000 € de plus).

Gilles
Invité

Moins passe-partout que le modèle actuel mais ce design compliqué risque de se démoder rapidement. On est bien dans la veine actuelle des Toyota et des Lexus

wpDiscuz