Accueil FCA FCA : diminution substantielle de la motorisation diesel

FCA : diminution substantielle de la motorisation diesel

1105
28
PARTAGER

Les uns après les autres les constructeurs profitent du salon de Genève pour dévoiler un peu plus leur stratégie face au déclin annonce du diesel.

C’est désormais au tour de Fiat Chrysler FCA de s’exprimer sur le sujet. Son PDG, Sergio Marchionne, a ainsi indiqué que son groupe allait diminuer « substantiellement » la part du diesel dans sa gamme sur les prochaines années.

« Nous allons substantiellement diminuer notre recours au diesel, nous n’avons pas le choix« , a même martelé Sergio Marchionne lors d’une table ronde avec des journalistes durant le salon de l’automobile de Genève. Ajoutant que le groupe donnerait plus de détails lors de la présentation de son futur plan stratégique 2018-2022, le 1er juin prochain.

En guise d’argumentation, le patron de FCA a estimé comme « indéniable » que depuis le scandale du dieselgate , la part du diesel sur le marché européen n’avait cessé de baisser. Ajoutant : « il est très clair que le public tourne le dos au diesel, en niant cela nous nous ferions du mal ». Au delà de la baisse de la demande, l’aspect financier est également à prendre en compte. « Etant donné donné les règlements à venir, ce sera très cher de continuer dans le diesel », a justifié par ailleurs Sergio Marchionne.

Le 26 février dernier, le Financial Times (FT) avait affirmé quant à lui que FCA allait abandonner la motorisation diesel pour ses voitures particulières d’ici 2022. Raisons invoquées : la chute de la demande et les coûts croissants liés à l’adaptation aux nouvelles normes anti-pollution.

Les constructeurs contraints de réagir face au déclin du diesel

Cette annonce intervient alors que le groupe japonais Toyota, pionnier des motorisations hybrides essence-électrique, a affirmé lundi qu’il ne vendrait plus de voitures particulières diesel en Europe à partir de la fin de cette année.

Mardi, c’était au tour de PSA d’annoncer – toujours à Genève – qu’il disposerait dès le début 2019, de trois lignes de fabrication de moteurs essence de dernière génération en Europe. Politique industrielle menée en grande partie en vue de faire face à la baisse des motorisations diesel. En attendant d’être plus performant en termes d’offres électriques et hybrides…

Ainsi, contrairement à ce que le grand public aurait pu attendre, ce n’est pas en parlant de véhicules électriques ou hybrides que les géants de l’automobile tentent d’apporter une réponse à la – complexe – situation actuelle. Mais, en faisant des annonces liées à leur motorisation essence. Plus facile, en effet d’adapter dans un premier temps les lignes de production de ce type de moteurs que d’être à même de proposer des véhicules dotés de technologies aussi modernes que coûteuses à développer.

Crédit Illustration : FCA

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "FCA : diminution substantielle de la motorisation diesel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre
Il a fait aussi d’autres déclarations cette semaine, plus inquiétantes quand des journalistes lui ont posé la question des investissements pour la marque FIAT : “We made significant efforts in Jeep, and in the development of Alfa Romeo and Maserati. That’s a better use of our resources.” Donc il avoue à demi-mots qu’ils n’ont pas les ressources pour développer de nouveaux modèles pour leur marque FIAT. “I hated restricting Lancia. I own and drive an Integrale. But we need to be unemotional. Fiat will play a less relevant role in Europe.” Donc ne risque pas de voir des nouvelles FIAT… Lire la suite >>
SGL
Invité

Faut qu’ils fusionnent avec PSA avant que cela ne devienne trop tard !

Membre

Aucun interet pour Peugeot, surtout apres le rachat d’Opel!

SGL
Invité

@Alpha Syrius
Là, je ne parle pas de rachat, mais de fusion.
Une fusion avec FCA pourrait faciliter le seuil de rentabilité du rachat Opel.
Tous les coûts seront plus facilement partagés.

Thibaut Emme
Admin

@SGL : ce serait quoi l’intérêt de PSA-Opel de récupérer FCA ? Sachant que les bijoux de famille seraient hors-scope.

SGL
Invité

Synergie tout azimute sur tous les secteurs.
Le châssis EMP2 et CMP seraient une véritable bénédiction pour Fiat, le bas de gamme d’Alfa, et pour refaire revivre Lancia.
Le programme électrique et hybride de PSA pour FCA.
Une économie énorme pour se mettre aux normes antipollutions.
Il y a des choses intéressantes pour PSA avec Jeep, Alfa, Maserati… et le Marché US.
…. beaucoup à échanger de part et d’autre.
D’autant qu’ils seront plus forts pour (re)conquérir les marchés : Afrique, Inde, Iran, Amérique du Sud.

Thibaut Emme
Admin

FCA est trop gros, trop diversifié, trop éparpillé.

Fred21
Invité
Aucun intérêt pour une constructeur occidental ou japonais de fusionner avec FCA et encore moins uniquement avec Fiat. Avec les futurs véhicules autonomes (partage, abonnement), il risque d’y avoir trop de constructeurs et des usines en trop car l’électrique est bien différent de la mécanique. Quelle sera la marque du moteur électrique de votre prochaine voiture ? Pour PSA-Opel (très européen comme Fiat), ils n’ont pas besoin d’amortir plus leurs techniques en clonant chez FCA, plus simple de les manger et c’est peut être également la raison qui fait que Fiat ne va plus se positionner sur les mêmes créneaux… Lire la suite >>
SGL
Invité

@Fred21 ou tout autre personne :
FCA ne vend pas autant aux USA qu’en Europe ?
Et ne vend pas beaucoup en Amérique du Sud ?
Et dans beaucoup d’endroits ou PSA n’est pas ou peu déployer !?

Fred21
Invité

@SGL , il n’y a que Jeep qui est intéressant. A coup sûr, si FCA vendait Jeep, il y aurait des acheteurs.
FCA au global serait un handicap. Comme je l’ai déjà écrit, si c’était autant intéressant, FCA serait déjà marié.
FCA demande énormément d’investissements, le fond est vieux, presque vide, dangereux économiquement dans une période où il faut investir déjà énormément.

zafira500
Invité
@Fred21 Jeep est intéressant car la mode actuelle est au SUV. Le jour ou cette mode passera, comme les monospaces en leur temps, Jeep n’aura plus aucun intérêt. « Pour PSA-Opel (très européen comme Fiat) » Le premier marché de Fiat est le Brésil, qui n’est pas en Europe il me semble. « si c’était autant intéressant, FCA serait déjà marié. » FCA, comme n’importe quel gros constructeur d’ailleurs, n’est pas obligé de se « marier ». J’ai même l’idée que ces pseudo alliances voulues par Marchionne ne sont qu’une ruse pour faire monter l’action FCA en Bourse. D’ailleurs, des constructeurs – chinois notamment – étaient… Lire la suite >>
SGL
Invité

Mais Jeep ne vend-t-il pas plus que Fiat dans le monde ?

Fred21
Invité

@Zafira
Fiat Brésil 2017 = 291 000
https://www.leblogauto.com/2018/01/bilan-2017-bresil.html

Fiat Europe 2017 = 769 000
http://carsalesbase.com/european-car-sales-data/fiat/

Après pour le reste de ta réponse, ton avis vaut surement le mien. Aucun des 2 n’étant impliqué en haut lieu avec tous les éléments de jugement alors je persiste sur les marques mythiques mais qui nécessitent de l’investissement et sur le fond industriel vide posé sur un avenir à très gros changements dont une réduction des ventes mondiales dans les pays occidentaux en premier.

zafira500
Invité

Fred
C’est vrai, j’avais complètement oublié l’effondrement du marché brésilien, au temps pour moi. Il y eu des investissements – même s’ils ne sont pas énormes – la mise à niveau des usines italiennes, des nouveaux modèles,… Après c’est Marchionne, plus financier qu’industriel, il ne veut pas investir dans des projets non rentables (n’oublions pas que si FCA s’investit pas dans la motorisation électrique, c’est parce que le constructeur n’y crois pas).

Instit
Invité

Autant pour moi

wizz
Membre

exemple de la Punto
on ne peut que regretter la gestion d’un tel bijou de la marque

http://carsalesbase.com/european-car-sales-data/fiat/fiat-punto/

SGL
Invité

Exemple pour la Punto : sur base CMP (futur 208) comme la Corsa.
Après, on la décline en C3, Ypsilon, MiTo, DS 3, Adam.
Une synergie qui sauve Fiat et fait renaître Lancia et renforce Alfa.

wizz
Membre

j’ai pris -2 en moins de 10 minutes

il y aurait donc 2 personnes ou 1 personne ayant cliqué 2 fois qui penserait que de passer de 600.000 ventes annuelles à 50.000 en l’espace de 20 ans, ce serait une chose toute à fait normale!!!

cette personne aurait elle le courage de sa conviction, et venir défendre sa cause?
(qui ne dit rien y consent…)

SGL
Invité

Moi, je t’ai mis un +1 parce que je suis d’accord pour dire qu’avant la Punto était un best-seller.
Mais c’était intéressé de ma part @Wizz 😉 car avec mon idée de fusion, la Punto pourrait revenir un best-seller.

wizz
Membre
Ce n’est pas aussi simple (dans l’esprit des dirigeants d’entreprise). Pour illustrer, je vais prendre des exemples extrêmes -je suis Toyota, leader en hybride et mondialement reconnu. Je suis peu présent en Europe. Si je fusionne avec un constructeur européen, alors je pourrais vendre davantage de mes motorisations hybrides -je suis toujours Toyota, mais cette fois ci, l’Europe a décidé d’interdire le diesel « du jour au lendemain » (un laps de temps très bref insuffisant pour les autres constructeurs de développer des moteurs hybrides), tout en imposant un max de 95g de CO2, voire moins. En fusionnant avec des constructeurs européens… Lire la suite >>
versdemain
Invité
@wizz, ton exemple donne l’impression que fiat vend de moins en moins récemment. Mais si on prend http://carsalesbase.com/european-car-sales-data/fiat/ on peut voir que le déclin de Fiat est entre 1990 et 2011, ensuite les ventes ont chaque année remonté un peu. 2017 la meilleur année depuis 2011 pour Fiat en volume. Par contre la marque Fiat seule est devenu un tout petit constructeur avec moins de 800 000 voitures / an (bien moins que Opel) Donc d’ici 5 ans, je vois pas comment Fiat pourra rester seul sur le marché ! Fusion, rachat, fermeture de la marque Fiat, chacun son choix,… Lire la suite >>
wizz
Membre
je n’ai pas dit que Fiat vend de moins en moins de voitures année après année l’exemple donné, c’était pour montrer l’incapacité de Marchionne à conserver une pépite, à conserver le succès d’un modèle le succès de sa 500 lui a fait oublier le reste de la gamme de Fiat (Punto, Bravo….) soit un modèle n’a pas rencontré le succès escompté et on arrête les frais (Audi A2, VW Lupo, Renault Avantime….) mais lorsqu’un modèle rencontre un succès, fait du volume, alors on fait tout pour maintenir ce dynamisme. La Punto a été fabriquée jusqu’à 3500 exemplaires par jour!!! Quelles… Lire la suite >>
SGL
Invité

SI au moins FCA vendait beaucoup plus d’Alfa, Maserati et de Lancia avec des grosses marges pour remplacer les « wagons » de Punto, Bravo et de Lancia de la belle époque.
Mais Lancia, est cliniquement mort, Alfa monte, mais reste terriblement petit, Maserati est encore confidentiel.

Anonyme
Invité

le pire est qu’outre une gestion catastrophique du groupe FCA, le Sergio est un des patrons automobile le mieux payé au monde,s e servant allègrement dans des dispositifs qu’il a créé rien que pour lui, et on trouves nettement moins de personnes pour le critiquer que des PDG qui ont eux réussis à faire de leurs groupes des groupes bien meilleurs et qui gagnent moins !!!!!!!!!

zafira500
Invité

@wizz
C’est vrai que se passer de la Punto est une monumentale erreur. Les clients sont parti vraisemblablement ailleurs et il n’est pas dit qu’il reviendront. Mais la logique marchionnienne de la rentabilité en a décidé autrement.

hotil
Invité
il y a peut être un intérêt pour PSA mais pas pour l’ensemble de FCA: Jeep est intéressant Chrysler aussi pour le marché US Faire revivre Lancia: aucun intérêt et doublon avec les autres marques Alfa Romeo: doublon avec DS/peugeot et la marque reste encore fragile, donc inutile Maserati est intéressant Fiat peut l’être en recentrant la marque sur la Panda/500 (comme je l’ai vu sur un autre site) En fait si PSA suit le dossier, il a intérêt à attendre que Macchionne fasse le ménage et que le groupe continu de s’affaiblir et il faut aussi que PSA termine… Lire la suite >>
panama
Invité

En gros les moteurs WM ne sont plus à la page et FCA n’arrive pas à les remplacer

amiral_sub
Invité

FCA : diminution substantielle de la motorisation diesel. Bon débarras. Le diesel est l’amiante du 21ie siecle: comme l’amiante, il est prouvé que c’est cancérigène, mais on a persévéré au prix de morts.
http://www.liberation.fr/futurs/2016/01/19/thomas-bourdrel-le-diesel-un-scandale-sanitaire-du-meme-ordre-que-ceux-de-l-amiante-ou-du-tabac_1427594

wpDiscuz