Accueil F1 F1 Australie 2018 : Vettel l’emporte, Hamilton joue de malchance

F1 Australie 2018 : Vettel l’emporte, Hamilton joue de malchance

1718
23
PARTAGER
Vettel Australia GP 2018

Sebastian Vettel remporte ce premier GP de la saison. Hamilton a joué de malchance est est battu par la voiture de sécurité virtuelle.

Pour rappel, Hamilton partira en pole position devant Räikkönen. Suivent Vettel et Verstappen, puis Magnussen et Grosjean, Hülkenberg et Ricciardo, Sainz et Alonso. A noter que les Red Bull ont signé leur temps de Q2 en Super Soft et sont donc décalés par rapport aux autres pilotes du top 10 qui sont en hyper soft. A noter également que Bottas a du changer de boîte de vitesse et partira 15ème.

Sa remontée sera à suivre. Il fait 23° dans l’air et 38 sur la piste. Des nuages parsèment le ciel créant de grandes zones d’ombre plus « froide ». Il y a un petit risque de pluie.

Un départ propre

Départ : Tout le monde est calé sur la grille. Excellent départ de Räikkönen mais il doit se ranger derrière Hamilton. Vettel est 3ème, suivi par Magnussen ! Il a passé Verstappen. Grosjean suit. Le Français n’a pas fait un bon départ mais a pu défendre l’intérieur au premier virage. Kimi met un peu Hamilton sous pression mais la Mercedes s’échappe un peu. Gasly a passé Sirotkin et Leclerc.

Premier passage par les stands dès le premier tour ! C’est Hartley qui chausse les softs (les plus durs). Il peut ne plus rentrer aux stands désormais. Et bénéficier d’une voiture de sécurité ?

Magnussen est toujours devant Verstappen. Pas le départ voulu par Max visiblement. On est au 3ème tour et le DRS est activé désormais. Au 5ème tour, Ricciardo passe enfin Hülkenberg dont il se rapprochait peu à peu. Devant, Hamilton compte 2 secondes sur Räikkönen. Premier abandon pour Sirotkin. Plus de frein visiblement. Doubles drapeaux jaunes dans le 3ème secteur. Les pilotes doivent obligatoirement ralentir.

Ericsson rentre aux stands. Soucis hydrauliques pour lui. 49ème course consécutive sans point. Mais, il a toujours un volant… Devant, Hamilton n’en fait-il pas un peu trop ? Il pourrait « manger » ses gommes.

Magnussen perd ses espoirs de podium

Au 9ème tour, Bottas passe Ocon sans trop forcer avec le DRS. Le voilà 13ème. Ce n’est pas la remontée folle pour le moment. Verstappen fait un 360° ! Les pneus super soft sont visiblement encore trop tendres et Max part en toupie au premier virage. Il se récupère superbement mais Grosjean, Ricciardo et Hülkenberg sont passés. Verstappen est donc 8ème.

Hamilton ne possède « que » 2,3 secondes d’avance sur Räikkönen. Vettel est 2 secondes derrière Kimi. On a l’impression qu’il ronge son frein car l’écart fait le yoyo. Ou alors dès qu’il se rapproche il perd de l’adhérence ? Ce n’était pas trop le cas l’an dernier pourtant. Magnussen est à 14 secondes. Les trois premiers sont un cran au-dessus, mais derrière ce sont les HAAS qui mènent ! Bottas lui est dans la zone DRS de Perez pour la 12ème place.

Tour 15/58, Gasly est au ralenti, avec de la fumée qui s’échappe de sa voiture. Le Honda a-t-il fait sa première victime ? Ferrari demande depuis plusieurs tours à Kimi de pousser pour réduire l’écart avec Hamilton. Ils vont tenter quelques choses. Sans doute de s’arrêter un ou deux tours avant pour profiter de deux premiers tours de sortie très rapides. Les hyper tendres sont toujours performants pour l’instant, après 30% de la course.

La fenêtre des changements de pneus s’ouvre

Mercedes demande à son tour à Hamilton d’augmenter le rythme s’il le peut. On arrive dans la fenêtre des changements de pneus si on monte les tendres pour aller au bout. Mais, on pourrait peut-être voir deux arrêts.

« Box Kimi Box » ! C’est l’arrêt pour Kimi Räikkönen à la fin du 19ème tour. Il met les softs/tendres. C’est pour aller au bout théoriquement. Hamilton couvre sa position et va rentrer aux stands un tour après. Vettel sera-t-il sur une stratégie décalée (overcut) ? Pneus tendres aussi pour Hamilton. Il ressort devant Kimi. Vettel a pris la tête et a 14 secondes d’avance sur Hamilton. Pas suffisant pour ressortir devant lui.

Ricciardo malgré le DRS n’arrive pas à rattraper Grosjean sur la Haas. Surtout que ce dernier est dans la zone DRS de Magnussen. Très rapide cette Haas ! La « Ferrari blanche » comme la surnomme l’Australien. Hamilton pousse très fort sur son tour de sortie ! Il gagne du temps sur Vettel. Verstappen rentre au 22ème tour. Pneus tendres aussi pour lui. Il est 14ème derrière Ocon. Le pari de Red Bull de partir en super tendres au lieu des ultra tendres est raté.

Sainz commet une erreur et fait un tour par les graviers et l’herbe. Alonso le passe pour la 9ème place. Magnussen rentre aux stands, Sainz aussi. Mais, Magnussen est au ralenti ! Grosjean arrive aux stands. Pneus super tendres pour lui ! On tente un coup chez Haas. Mais non ! Lui aussi est au ralenti ! Coup sur coup deux voitures sorties pour Haas. Il y a un truc. De gros gros points pour l’écurie qui partent en fumée. Deux soucis de pistolets pneumatiques et une roue au moins non changée.

Voiture de sécurité virtuelle, Vettel passe

La voiture de sécurité virtuelle est en piste. Pas de voiture réelle, mais tout le monde doit se mettre à la vitesse d’une voiture de sécurité. Il faut dire que la voiture de Romain est juste après le 2nd virage. Vettel rentre aux stands pour changer les pneus. La voiture de sécurité virtuelle coûte la tête à Hamilton ! Lors de son arrêt, Vettel a moins perdu de temps que sous drapeau vert.

Très bien joué par Ferrari. Ricciardo rentre aussi et ressort 4ème. Alonso ressort derrière Verstappen. Il est 6ème. La voiture de sécurité, la vraie cette fois, est en piste. Assez incompréhensible qu’elle n’a pas été sortie de suite. Tout le monde se regroupe derrière. Moment cocasse, quand Alonso est sorti des stands, il était devant Verstappen qui arrivait lancé. Mais, il y avait un drapeau jaune. Max doit rendre la place, mais Alonso reste derrière. Max tente d’agiter le bras…mais il y a un truc bizarre (le Halo) qui le masque.

On va repartir. Vettel prend du recul sur la voiture. C’est reparti, on est au 31ème tour. Vettel est très bien reparti et garde Hamilton derrière lui. Est-ce que l’on va autoriser Hamilton à passer un mode qualif par exemple pour reprendre la tête quitte à entamer le capital du moteur ? Alonso de son côté tente de résister à Verstappen. Deux moteurs Renault, deux châssis.

Alonso résiste à Verstappen

Bottas a passé Vandoorne et est désormais 8ème derrière Hülkenberg. Ricciardo est dans l’échappement de Räikkönen depuis plusieurs tours. Le circuit de l’Albert Park n’est pas le plus propice pour dépasser mais Bottas réussi à remonter peu à peu. On devrait pouvoir user le DRS de nouveau. Mais, Hamilton est au-delà de la seconde. Ricciardo lui est dans la zone DRS de Kimi. Mais la Ferrari résiste bien.

Hamilton pousse. Meilleur tour en course pour l’Anglais. Il rentre dans la zone DRS. Va-t-il pouvoir tenter une attaque ? Vettel résiste bien. Alonso aussi, sur Verstappen. Il mène un petit train avec Hülkenberg, Bottas, Vandoorne et Sainz. On va bientôt rentrer dans les 10 derniers tours de ce grand-prix de Melbourne 2018.

Grosse attaque d’Hamilton ! Il gagne 5 dixièmes sur Vettel en quelques hectomètres. Mais Hamilton bloque une roue et se retrouve à 2,7 secondes ! Tout est à refaire. Sainz se plaint à la radio de soucis gastriques avec nausées. On se demande pourquoi la F1 décide de rendre public cela.

La charge d’Hamilton

Hamilton pousse. Le voilà à 1,4 seconde de Vettel. A-t-on engagé le « party mode » sur la Mercedes (mode qui donne plus de puissance, mais entame la vie du moteur) ? Ce n’est pas le circuit pour dépasser. Ce serait « taper » dans le moteur pour pas grand chose. La preuve ? Ricciardo n’arrive pas à passer Räikkönen, ni Verstappen sur Alonso.

Perez remonte sur Sainz. Informé des soucis d’estomac de l’Espagnol, le Mexicain va-t-il lui mettre la pression pour gratter le dernier point de la 10ème place ? Il ne reste que 5 tours. Vettel file vers la victoire alors qu’Hamilton semble abdiquer. 2,7 secondes d’écart désormais. La voiture de sécurité virtuelle aura joué un rôle dans ce GP. 4 secondes désormais. L’Allemand peut respirer.

Ricciardo tente une nouvelle fois de se rapprocher de Kimi. Mais la Ferrari résiste bien. Ils rattrapent Hamilton. On donne la pleine puissance à Ricciardo mais, ça ne passe pas. Pas plus que pour Verstappen sur Alonso ni Perez sur Sainz.

Victoire de Vettel

Premier GP et première victoire de Vettel. C’est sa 48ème victoire. Hamilton est second, sans doute déçu. Räikkönen est sur le podium, devant Ricciardo. Alonso est un très beau 5ème devant Verstappen. « Long hiver, long hiver, mais on peut se battre, on peut se battre ». Visiblement, l’Espagnol est content de sa 5ème place. Cela n’était plus arrivé depuis le GP des USA en octobre 2016 ! Il est désigné pilote du jour par les spectateurs (titre honorifique).

Belle 7ème place de Hülkenberg pour Renault. On pourra noter le tir grouper des moteurs au losange 4, 5, 6 et 7. Bottas a pu remonter 7 places sur un circuit difficile pour doubler. Vandoorne ajoute à la joie de McLaren et Sainz à celle de Renault. Dans ce top 10, on a 2 Ferrari, 2 Mercedes et 6 moteurs Renault. Les 6 moteurs Renault prennent des points.

On soulignera également la 13ème place de Charles Leclerc pour sa toute première course. Bravo à lui. Gros raté de Haas qui pouvait faire deux top 5.

Que retenir à chaud de cette course ? Mercedes semble un cran devant, mais Ferrari n’est pas loin en course. La preuve, le moindre grain de sable et tout s’inverse. Derrière, Red Bull et Haas se tirent la bourre. Puis McLaren et Renault. Rendez-vous à Bahreïn dans 15 jours pour voir si cela évolue.

Position#Pilote
15S.VETTEL
244L.HAMILTON
37K.RAIKKONEN
43D.RICCIARDO
514F.ALONSO
633M.VERSTAPPEN
727N.HULKENBERG
877V.BOTTAS
92S.VANDOORNE
1055C.SAINZ
1111S.PEREZ
1231E.OCON
1316C.LECLERC
1418L.STROLL
1528B.HARTLEY
8R.GROSJEAN
20K.MAGNUSSEN
10P.GASLY
9M.ERICSSON
35S.SIROTKIN

Classements du championnat du monde

Evidemment, le classement pilote est celui de cette première course. Vettel s’installe donc en tête avec 7 points d’avance sur Hamilton.

Côté écurie, Ferrari prend un très bon départ avec la mauvaise performance de Bottas. 18 points d’avance sur Mercedes. Suit Red Bull à 2 petits points derrière, puis McLaren et Renault. Derrière tout le monde est à 0 point.

PositionEcuriePoints
1Ferrari40
2Mercedes22
3Red Bull20
4McLaren12
5Renault7
6Force India0
7Sauber0
8Williams0
9Toro Rosso0
10Haas0

Illustration : Ferrari, F1

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "F1 Australie 2018 : Vettel l’emporte, Hamilton joue de malchance"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Dégouté pour Haas qui pouvait, avec un peu de chance, espérer un podium.
Aux USA les fusils à pompe fonctionnent mieux que les pistolets !

labradaauto
Invité

…ça fait qq temps que je dis qu’il faut acheter dès à présent les autos que Vettel a conduites. Elles vaudront un paquet de pognon bientôt.

Admin

Belle performance de McLaren devant les Renault avec le même moteur, pourtant installé tard dans le châssis. C’est là que l’on voit que McLaren, malgré les années de purgatoire avec Honda, est toujours une grande équipe. Williams par contre fait peine à voir.

wizz
Membre

sur ce circuit réputé difficile pour doubler, voir que Hamilton n’avait pas pu doubler Vettel, cela signifie que la différence de performance serait encore « raisonnablement acceptable », et donc la saison n’est pas déjà pliée. Une petite raison encore pour rester éveillé le dimanche après midi…

(quoi que, par moment, Hamilton avait repris des dixièmes par poignées sur un seul secteur…)

Nileju
Invité

Stratégie parfaite de Ferrari bien aidé par Grosjean qui s’arrête n’importe où alors qu’il aurait s’arrêter un peu plus tôt ou tard dans un endroit qui ne nécessitait pas l’intervention de la SC. C’est Raikko qui peu être dégouté parce que cette stratégie n’était pas faite pour faire gagner Vettel mais pour le faire doubler Raikko, à sa place je claquerai la porte de Ferrari, c’est pas la première fois.

wpDiscuz