Leblogauto.com

F1 2018 : RedBull présente sa RB14

Voici la nouvelle RedBull RB14 avec un – désormais habituel – camouflage de pré-saison.

RedBull est adepte des camouflages lors de la présentation, voire des premiers roulages, de ses nouvelles monoplaces. Après les zébrures noires et blanches, voici un camouflage « pixel » sur camaïeu de bleu.

Mais, outre les sponsors bien visibles, l’intérêt ici est de découvrir quelques spécificités de la RB14 qui défendra les couleurs de Aston Martin Red Bull Racing cette saison.

Evidemment, le Halo est là, et l’aileron de requin disparaît. Le capot de la RB14 est assez important et l’arête tolérée par le règlement 2018 est plutôt réduite. Comme sur la RB13 (ou la Williams FW41 de 2018), il semble totalement détaché du fond plat sur la partie arrière pour alimenter un maximum le diffuseur et l’aileron (photo 3). On notera aussi qu’il n’est pas d’un seul tenant comme habituellement mais semble composé de plusieurs parties (photo 4).

A l’avant, le nez reste plus ou moins le même avec cet avancée trouée et un « S-duct » toujours au niveau du numéro. Mais, on peut remarquer que les attaches de suspension dépassent désormais et servent à rediriger le flux aérodynamique vers les pontons (photo 2). On notera également un aileron ouvert latéralement (photo 1).

Très innovante

Pontons qui sont ultra-travaillés avec un véritable tunnel qui est créé par des lames horizontales et verticales (photo 7). C’est d’autant plus flagrant de face (photo 5). C’est inspiré par les pontons de Ferrari l’an dernier avec une interprétation différente. On notera que l’ouverture de la cheminée est plus petite que sur la RB13. Les ouvertures latérales sont aussi réduites (photo 6).

Renault et RedBull ont-il trouvé une solution innovante pour refroidir le moteur sans avoir de larges ouvertures ?

A l’arrière, RedBull a opté pour un pilier central unique. Plus lourd pour être plus rigide qu’une solution à deux piliers, il apporte un gain au niveau du flux qui passe dans l’aileron arrière.

RedBull se félicite d’avoir terminé sa monoplace avant les essais de pré-saison en Catalogne. Il est vrai que souvent le premier jour est mangé par l’arrivée de la voiture et son montage dans un timing ultra-serré. Signe d’une saison exceptionnelle avec une monoplace entièrement pensée par Newey après sa « petite pause » Aston-Martinienne ? Réponse sous peu.

[Mise à jour : Red Bull a effectué un roulage média (autorisé) à Silverstone aujourd’hui. C’est plutôt inhabituel pour RBR mais cela montre que la voiture est prête très tôt cette saison. On peut y voir Ricciardo (si si, c’est lui derrière le truc moche noir) sous la pluie anglaise. La RB14 dispose, comme toujours avec Newey d’un angle fond plat/sol (aussi appelé « rake ») assez important.

]

Illustration : Red Bull Racing (modifiées par leblogauto.com)