Accueil Citroën WRC – Monte Carlo 2018 : Ogier et Ingrassia frappent d’entrée

WRC – Monte Carlo 2018 : Ogier et Ingrassia frappent d’entrée

1535
5
PARTAGER

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia remporte le duel à distance face à leurs anciens coéquipiers Ott Tänak et Martin Järveoja.

Ce Monte Carlo 2018 a tenu toutes ses promesses avec des spéciales très délicates à négocier. A chaque fois que le terrain s’est durci dans sa lecture et son pilotage, Ogier a su hausser le rythme et créer l’écart. En bon gestionnaire qu’il est grâce à son expérience, il a maîtrisé la furia Tänak qui débute bien chez Toyota. Sans doute l’adversaire de Ogier cette année.

Ce matin, c’était le Turini, par deux fois. La Bolène Vésubie direction Peïra Cava. Puis La Cabanette vers le col de Braus. Ce sera aussi la « Power Stage » (bonifiée de 1 à 5 points pour les 5 premiers).

Sur la première spéciale de la journée, Ogier signe le scratch devant Neuville pour 2,3 secondes. Lappi est à près de 8 secondes devant Tänak à 11,5 secondes. Sur la deuxième spéciale, Neuville signe un nouveau scratch et peut nourrir des regrets (comme souvent ?). Il devance Mikkelsen, Meeke, Breen et Lappi. Ogier est à 11,7 secondes, mais, il devance Tänak de 1,2 secondes et accroît son avance à un peu plus de 46 secondes.

Le choix des pneumatiques

Le souci sur un Monte Carlo, surtout cette année, c’est que les pneus sont limités et qu’il faut bien les choisir. Ici, le soleil est revenu et la route sèche. Ceux qui sont partis avec des cloutés ou des neige vont souffrir. Comme ont souffert ceux qui ont choisi des pneus plus pour « piste » sèche. Maintenant c’est à eux de jouer.

Dans l’avant dernière spéciale justement, Neuville fait rebelote. Il signe le meilleur temps devant Evans, Breen et Lappi. Ogier est à près de 25 secondes, mais, là encore, il devance Tänak de 11 secondes. Savoir perdre du temps pour en gagner sur le « vrai » poursuivant. 58 secondes d’avance avant la power stage. Ogier ne devrait pas chercher le bonus. Il a un rallye à perdre en allant chercher quelques subsides. D’autant qu’il n’a pas les pneus pour cela.

La power stage pour se rattraper

Mikkelsen fait partie de ceux qui ont réservé les pneus pour cette power stage et les bonus. Breen aussi. Sur le début, Mikkelsen est le plus rapide. Il devance Breen de 4 secondes. Breen a eu des soucis de calage au cours de la spéciale. La C3 semble au niveau, au moins sur cette spéciale. Mais, ce sera sans doute Neuville qui va donner le tempo. Il peut doubler Meeke et Evans (8 secondes à gagner) et prendre les 5 points de bonus. Ou…sortir.

Bouffier en termine de son côté. Il n’a pas cherché la première place. Il termine son Monte Carlo à une excellente 8ème place dans une Ford M-Sport. On ne le reverra qu’au Corse. Dommage de ne pas le voir avec son compère Xavier Panseri sur d’autres manches. Neuville signe le meilleur temps provisoire. Un bon rallye dans son ensemble, mais les 4 minutes 17 balancées le premier jour coûtent une nouvelle fois cher au Belge.

Incroyable Meeke

Evans lâche une place dans cette dernière spéciale ! Pour 1 seconde il se fait passer par Neuville. Meeke sort la grosse attaque ! Il bat le temps de Neuville. Assez incroyable, mais tant mieux pour lui et Citroën. Il sera au moins 5ème, mieux si Lappi perd 19 secondes. Lappi se sort ! Il met un temps considérable pour faire une marche arrière, calant, paniquant un peu. On verra à l’arrivée mais il risque d’offrir la 4ème place à Meeke et peut-être la 5ème à Neuville et la 6ème à Evans.

A l’arrivée c’est 3 places de paumées. Rageant car sa prestation jusqu’alors était très bonne. C’est l’apprentissage on va dire. Pour Toyota, c’eut pu être 2,3 et 4. Latvala se fait aussi une frayeur au même endroit que son coéquipier mais s’en sort. 4ème temps de la power stage et un podium assuré au général. Par contre, on attend Tänak et Ogier sur ce virage piégeur. Qui sait ?

Tänak passe sans encombre. Son temps est correct, 5ème provisoire, donc 1 point, il a « assuré ». Doublé Toyota assuré sur le podium. Reste le quintuple champion du monde à en terminer. Ogier ne force pas, mais c’est quand même le 5ème temps. 1 point de bonus, et il prive Tänak de ce petit bonus. C’est donc Meeke qui signe les 5 points de bonus ?!

Classement général

Au général, Ogier l’emporte donc avec Ingrassia pour 58,3 secondes sur Tänak et la Toyota Yaris. Latvala est 3ème à 1 minute 52. Kris Meeke prend une improbable 4ème place sur la Citroën C3. Surtout, il permet à Citroën de ne pas repartir bredouille avec le scratch de la dernière spéciale. Les 4 écuries ont gagné des spéciales sur ce Monte Carlo.

Ensuite on trouve Neuville, Evans, Lappi, Bouffier, Breen et Kopecky (WRC2). A noter que le 11ème est un « petit jeune » de 17 ans à peine. Kalle Rovanperä. Oui, le fils de l’ancien pilote de rallye Harri Rovanperä qui fut pilote Peugeot, entre autre et a remporté le rallye de Suède 2001 au volant de la Peugeot 206 WRC.

Classement Général :
1.Ogier 4:18:55.5
2.Tänak +58.3
3.Latvala +1:52.0
4.Meeke +4:43.1
5.Neuville +4:53.8
6.Evans +4:54.8
7.Lappi +4:57.5
8.Bouffier +7:39.5
9.Breen +9:06.7
10.Kopecky +16:43.0

La saison 2018 lancée

Que retenir à chaud de ce 86ème « Monte » ? Que Ogier reste sans doute le maître (en l’absence de Loeb) des conditions changeantes. Sachant accélérer quand il faut, puis gérer quand c’est moins favorable.

Mais, on voit aussi que Tänak est déjà à l’aise dans la Toyota. Il risque d’être redoutable cette année après avoir passé un vrai pallier l’an dernier chez M-Sport. A voir comment réagira Latvala. Chez Hyundai, Mikkelsen a montré sa vitesse, mais aussi sa « fragilité ». Neuville ne fait, grosso modo, qu’une erreur ce weekend, mais quelle erreur. Il serait sans doute 2nd sans cette bourde. Chez Citroën, Meeke a été discret tout le long de ce Monte Carlo. Mais, il remporte la Power Stage. Important.

En Suède, ce sera une autre soupe. Ogier ouvrira le premier jour avec tout ce que cela comporte d’inconvénients. L’an dernier, c’était la première victoire de Toyota depuis le retour, avec Latvala. Il devançait alors Tänak et Ogier. Neuville de son côté faisait une sortie et signait un deuxième 0. Cette année, cela débute mieux. Et en Suède ? A noter que Citroën aura le renfort de Mads Ostberg.

Classement Pilotes :

Rang Pilote Points
1 Ogier 26
2 Tänak 18
3 Latvala 17
4 Meeke 17
5 Neuville 14
6 Evans 8
7 Lappi 6
8 Bouffier 4
9 Mikkelsen 3
10 Breen 2
11 Kopecky 1

Classement Equipes :

 Rang  Equipe  Points
 1  M-Sport Ford WRT  33
 2  Toyota Gazoo Racing WRT  33
 3  Citroën Total Abu Dhabi WRT  18
 4  Hyundai Shell Mobis WRT  14

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "WRC – Monte Carlo 2018 : Ogier et Ingrassia frappent d’entrée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
labradaauto
Invité
…Beau rallye ! un vrai Mte Carlo encore. Vivons au présent: la bonne naissance de la Yaris qui s’avère une excellente auto . Tänak = Mieux que bien ! Meeke : Toujours au plus court qd il faut faire un temps , et ça a fait ! Chapeau D’emblée on compte sur lui pour jouer dans les avant postes la suite du championnat. Team Ogier: l’Equipe est radieuse: le champion confirme qu’il est le patron; Gestion exemplaire d’un rallye compliqué par ses pièges. On considère les progrès des autos: c’est super, mais les terrains de « merde » mettent vite fait les… Lire la suite >>
Raymond Boncoin
Invité

Et comme d’habitude Kris Meeke nous fait une spéciale d’anthologie dans l’ES17 pour nous rappeler qu’il a du talent.
Mais à quoi cela sert-il sans la constance ou des circonstances vraiment favorables?
Félicitations à Ogier qui prouve une fois encore toute sa virtuosité dans cette épreuve exigeante et piégeuse.

salociN
Invité
Histoire de phrases franco-belges 😀 : Ogier : « Je n’ai pas vu sa sortie. Il y a toujours un paramètre de réussite en rallye. Mon erreur est pire qu’une erreur de débutant. Lorsque j’ai regardé la vidéo, je me suis foutu de ma gueule tout seul ! C’est la course. Certains diront peut-être que j’ai de la chance. Du côté de la Belgique, c’est un mot qu’ils utilisent souvent. » Gilousl : « Nous quand nous on se plante, il y a deux pelés et trois tondus, dont un qui tient sa GoPro au lieu de pousser la voiture, et quand ça… Lire la suite >>
trinita84
Invité

À surveiller Tanak et sa toyota cette année

Fred21
Invité

Tanak a les dents longues et les moyens de les avoir. Effectivement, un grand rival pour Ogier.
Les luttes internes Neuville / Mikkelsen et Latvala / Tanak vont pimenter la saison. On verra, très vite, qui aura la pression de son coéquipier.

wpDiscuz