Accueil Actualités Entreprise Production britannique en baisse pour la première fois depuis 2009

Production britannique en baisse pour la première fois depuis 2009

557
5
PARTAGER
Nissan Sunderland Production Brexit

La production automobile britannique a baissé de 3 % en 2017 à 1,67 million de véhicules, une première depuis 2009.

Le SMMT, la fédération des constructeurs automobiles au Royaume-Uni, a expliqué cette baisse de la production par la chute du marché automobile britannique de 5,7 % en 2017 due en partie aux nouvelles prises par le gouvernement britannique à l’encontre du diesel.

Le SMMT a également annoncé des investissements en berne avec une chute d’un tiers à 1,1 milliard de livres (1,26 milliard d’euros), la faute cette fois-ci aux incertitudes du Brexit qui poussent les industriels du secteur à reporter leurs décisions. Les investissements étaient de 1,66 milliard en 2016 et de 2,5 milliards en 2015.

Mike Hawes, le directeur du SMMT, Mike Hawes s’attend à une année 2018 similaire, mais a désormais fait une croix sur l’objectif de dépasser en 2020 le plus historique de 1,92 million de véhicules en 1972.

Quatre des six constructeurs produisant sur le sol britannique ont enregistré une baisse de la production. Jaguar Land Rover et Nissan ont enregistré une baisse de 2 %. La production de Toyota a baissé de 20 %. La palme de la plus forte baisse revient à l’usine Vauxhall d’Ellesmere Port qui a enregistré une baisse de 22 % à la suite de la mévente de l’Opel Astra Sports Tourer.

Le SMMT attend donc maintenant l’issue des négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne pour clarifier le futur de l’industrie automobile britannique qui exporte plus de la moitié de sa production vers les autres pays de l’Union européenne.

 

Source : SMMT

Source photo : Nissan

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Production britannique en baisse pour la première fois depuis 2009"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

C’est bien le Brexit… Qui disaient

amiral_sub
Invité

il semble que l’idée d’un Frenchexit ne soit plus d’actualité dans notre pays. Comme quoi on apprend par l’exemple

SGL
Invité

Avec la macronmania plus les petites difficultés de gouvernement de Merkel, la France fait actuellement figure de la tête de proue de l’Europe.
…est-ce que cela durera ???
http://www.lefigaro.fr/international/2018/01/29/01003-20180129ARTFIG00221-sous-pression-angela-merkel-organise-sa-succession.php

amiral_sub
Invité
oui mais attention à l’autoflagellation, il reste encore beaucoup à faire pour (re)dorer le blason Français. Notre pays endetté de 2.100 milliards , en déficit publique et commercial, qui malgré une ponction de 57% du PIB n’a pas de moyens pour ses enseignants, sa police, son armée, ses maisons de retraite, doit se réformer en profondeur. N’oublions pas que nous sommes à la remorque de l’europe sur pas mal de points alors que nous avons le potentiel d’etre la locomotive. Oui il y a eu un chanboulement politique mi 2017, oui il y a de belles paroles, mais y a… Lire la suite >>
SGL
Invité

Assurément ! @amiral_sub

wpDiscuz