Accueil Actualités Entreprise Un nouveau projet électrique pour l’usine Holden?

Un nouveau projet électrique pour l’usine Holden?

681
2
PARTAGER
Gordon Murray Design iStream - Yamaha e.motive
La Yamaha e.Motive exploitant la technologie iStream de Gordon Murray Design

L’usine de Port Elizabeth a cessé sa production le 20 octobre 2017. Mais un nouveau projet de reprise se fait jour, pour y produire des voitures électriques exploitant la technologie iStream de Gordon Murray.

Quelques mois avant la fermeture du site australien de GM de Port Elizabeth, un premier projet de reprise avait été évoqué. Mené par Punch Group, le projet visait à reprendre non seulement l’usine, mais la base techniques des véhicules pour en prolonger la production. Comme ce fut le cas dans le cas de Saab (lors des projets d’association avec divers acteurs chinois), GM a été ferme en refusant tout transfert de technologie, et a donc rapidement mis fin aux espoirs du repreneur.

Mais à présent que l’usine est fermée, le groupe américain n’a plus son mot à dire. La propriété de l’usine a en effet été transférée à un investisseur chargé de sa reconversion. Et un nouveau projet de reprise de production automobile vient donc d’émerger. Le projet est mené par le groupe britannique GFG Alliance, et son patron Sanjeev Gupta. Des discussions sont déjà engagées avec le gouvernement.

Le but serait d’implanter en Australie la production d’une petite citadine électrique, basée sur la technologie iStream de Gordon Murray. Technologie qui a donné naissance aux prototypes T25 et T27, mais aussi à la Yamaha e.Motive ou encore dans une déclinaison sportive à la nouvelle TVR Griffith… La base de cette technologie étant une production facilitée, dans de petites usines et sans moyens de production lourds.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Un nouveau projet électrique pour l’usine Holden?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

C’est « amusant » de vouloir produire en Australie. Ce serait pour quel marché ? Asie du sud et Australie ? Ou mondial ?

Si c’est mondial, les coûts de transport ne sont visiblement pas encore assez chers 😉 😀

Haddock
Invité

C’est bien les projets de reprise d’usines dans le tiers-monde.
10 janv. 2018:
Péchiney Dunkerque acquis par l’anglais GFG Alliance.

wpDiscuz