Accueil Actualités Entreprise Uruguay : un nouveau, nouveau projet pour Lifan

Uruguay : un nouveau, nouveau projet pour Lifan

360
0
PARTAGER

Lifan s’est invité au 11e sommet Chine-Amérique Latine Caraïbes, à Montevideo, en Uruguay. Le constructeur Chinois y a annoncé un projet d’implantation locale de véhicules électriques.

En 2010, Lifan ouvrait un atelier d’assemblage à San José, en Uruguay. Les constructeurs Chinois marchent sur l’eau de Lifan de rêver de 40 000 unités annuelles. Il rêvera ensuite d’un bureau de design, au Brésil et d’une unité d’assemblage de moteurs. En fait, même en y ajoutant les véhicules destinés au Chili et au Brésil (qui disposaient de réseau séparés), la production plafonnait à 6 500 unités.
Puis le Brésil -son premier marché- s’enfonça dans la crise. L’atelier uruguayen fit deux plans sociaux, pour ne plus disposer que de 80 ouvriers, capable d’assembler 2 000 unités par an. Ca n’empêcha pas le site de fermer brièvement, entre l’automne 2016 et le printemps 2017.

Aujourd’hui, l’activité repart timidement. Pour assurer son avenir, Mou Gang, le PDG de Lifan Auto, a tiré la manche du président Uruguayen, Tabare Vazquez. Lifan s’engage (contre des subventions ?) a ouvrir une ligne d’assemblage dédiée aux voitures électriques. Qui plus est, le constructeur implantera Pand’auto, son système d’autopartage, avec l’objectif de le déployer sur l’ensemble du continent.
Un bon moyen de prendre de court les autres constructeurs chinois et de se draper de l’image de constructeur « responsable ».

Crédit photo : Lifan Uruguay

Source :
Gasgoo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz