Accueil Electriques Chine, interdiction de 553 modèles essence en 2018

Chine, interdiction de 553 modèles essence en 2018

2810
9
PARTAGER
BAIC BJEV EU260 - voiture électrique Chine

La Chine continue à renforcer son arsenal visant à forcer le marché vers le véhicule électrique. En attendant les quotas pour 2019, quelques 553 modèles à moteur essence (ou diesel) seront interdits de production dès le 1er janvier 2018…

En 2019, 10% des voitures vendues par les constructeurs devront entrer dans la catégorie des NEV : électrique, hybride rechargeable ou pile à combustible. Le gouvernement chinois a donc employé la manière forte en contraignant les constructeurs. Mais les consommateurs sont eux aussi mis à contribution. avec des incitations financières, mais aussi désormais une réduction de leur choix. Ainsi, quelques 553 modèles vont quitter les chaînes de production dès le 1er jour de l’année 2018.

Au nombre des modèles qui seront interdits, on trouve des modèles chinois ou étrangers. Des modèles qui ne répondent plus aux limites imposées en matière de consommation, avec donc en priorité les moteurs les plus puissants au sein des gammes produites sur place. Ces 553 modèles représentent environ 20% des modèles en production en Chine (VP + VU). Les modèles importés ne sont pas concernés par cette mesure.

En complément, le gouvernement a annoncé la maintien des exemptions de taxes pour les véhicules électriques pour encore 3 années. Néanmoins, les aides à l’achat pourraient se réduire. En effet, les aides du gouvernement central seront maintenues, mais les aides locales devraient disparaître.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Chine, interdiction de 553 modèles essence en 2018"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Arnaud L
Invité

A quand une mesure identique en Europe avec une interdiction de vente des véhicules à plus de 140 gCO2eq / km ?

Arnaud L
Invité

Et 10 t en ACV sur la durée de vie sur 10 ans ?

Miamdeschips
Invité

Jamais !
Arrêtons d’interdire !
Et puis se borner au rejet de CO2 par km est idiot. On pénalise les véhicules GPL et GNV.

Anonyme
Invité

c’est clair, viser le CO² est une connerie sans nom. Cela a poussé les constructeurs a privilégier le downsizing, qui permettait de les réduire, mais qui a eu pour conséquences une hausse des NOx et consort (autrement plus nocifs) et une baisse plus que probable de la fiabilité !

GTO
Invité

La Chine possède un avantage compétitif en la matière, ce qui lui permet de mettre en place une telle politique. En Europe nous en sommes encore loin.

Si la voiture électrique peut être une solution pour les villes, l’hybride essence-électrique me semble mieux adapté pour les campagnes, routes et autoroutes.

Enfin, qu’en sera-t-il des moyens mis en place pour produire l’électricité nécessaire ? Si nous prenons comme exemple la France, il faudrait probablement construire des centrales nucléaires supplémentaires, ou alors construire de nouveaux barrages hydroélectriques.

Gilles
Invité

Si la Chine produit son électricité avec des centrales à charbon, je ne vois pas ce que l’on gagne en terme de pollution.
D’accord avec GTO : l’hybride reste aujourd’hui la meilleure solution en attendant les moteurs à hydrogène.

Alberto Einstein
Invité

La question de la production d’électricité en France à déjà été répondue 12 fois sur ce site : la capacité de production française est très au dessus de la consommation. Moins d’électricité sera vendu à l’étranger mais pas besoin de construire la moindre éolienne de plus.

Gilles
Invité

@ Einstein : D’accord mais cet article est consacré à la Chine.
Le problème est effectivement différent en France qui fait exception avec ses centrales nucléaires. Mais la pollution de notre planète ne s’arrête pas à nos frontières et malheureusement la production d’électricité dans le Monde est majoritairement tributaire des centrales à charbon, celles-ci reprenant de l’activité dans bon nombre de pays comme les USA, l’Allemagne… C’est la quadrature du cercle qu’il faudra résoudre rapidement.

pierre
Invité

hybride ou electrique ça se discute….
mais l’intérêt pour la technologie automobile chinoise est interessante, ce sont aujourd’hui les constructeurs les plus actifs en matière de véhicule electrique. Avec en prime la BAIC EC voiture electrique la plus vendue au monde.!!
Avantage pour eux, c’est moins onéreux et plus simple de créer un moteur electrique que thermique, mais avec Byd dans l’autocar, plusieurs marques chinoises automobiles sont aussi aux avant-postes et vont etre des concurrents tres dangereux pour les marques généralistes sur les marchés qui s’ouvrent aux chinoises.

wpDiscuz