Accueil 4x4 Los Angeles 2017 : Jeep Wrangler

Los Angeles 2017 : Jeep Wrangler

1593
10
PARTAGER
Jeep Wrangler (2017)

Difficile de toucher une icône comme la Jeep Wrangler. Jeep ne s’y risque d’ailleurs pas et conserve un style intemporel pour son modèle phare. Mais il habille une technologie largement remise au goût du jour pour cette génération JL.

Ce n’est certainement pas par son style que le nouveau Wrangler marquera les esprits. La présentation de la photo de famille le confirme d’ailleurs. avec des proportions similaires, Jeep s’est surtout attaché à apporter quelques petites touches de modernité, en particulier sur les optiques : intégration des feux de jour et clignotants dans les ailes, phares à LED, feux à LED… Les phares mordant dans la première barre de la calandre évoquent la génération CJ. Concession à l’aérodynamique, la calandre prend un peu d’angle, tout comme le pare-brise.

Jeep Wrangler (2017)

Ce dernier est toujours rabattable et se combine aux différentes offres de toit ou de portes pour proposer une conduite totalement fermée, totalement ouverte, ou toute une variété de positions intermédiaires… On trouvera ainsi un hardtop complet, un autre en trois parties, ou encore le toit souple lui aussi en plusieurs parties, et qui réserve sa petite surprise en forme de concession à un usage quotidien plus pratique. La partie supérieure est en effet dotée d’une ouverture électrique.

Le style intérieur revient à une ambiance plus typée 4×4 sans chercher à mimer le dessin des planches de SUV. On retrouve donc une vraie « planche » très plate, horizontale colorée dans laquelle sont incrustés les aérateurs ou instruments. Et une finition qui semble plus flatteuse dans on aspect.

Plus moderne, le Wrangler se doit de rester ne référence en matière de franchissement. La transmission intégrale de série sera la Selec-Trac, 4×4 permanent avec gamme courte. En option, la version Command-Trac propose un rapport de boîte courte de 2.72:1, des essieux avant et arrière Dana avec rapport de 3.45:1 à l’arrière. Le top sera la transmission Rock-Trac du Wrangler Rubicon : rapport de gamme courte de 4:1, essieux avant et arrière Dana 44 avec rapport de 4:1 et verrouillages de différentiel. Un différentiel à glissement limité Track-Lock est en outre disponible. Au final, le Wrangler Rubicon a un rapport de rampage de 84.2:1 en version manuelle, ou 77.2:1 avec la boîte automatique.

Ajoutons à cela les angles d’attaque de 27,8 degrés, de départ de 37 degrés, la garde au sol de 277 mm et la profondeur guéable de 762 mm… Il reste basé sur un châssis échelle et conserve la même configuration de suspension, mais profite de courses plus optimisées qui pourront aider à compenser l’empattement allongé. Le Rubicon propose ainsi une barre anti-roulis avant déconnectable électriquement.

La modernisation la plus importante se situe sans doute sous le capot. Le Wrangler passer ainsi à l’hybridation avec son 4 cylindres 2.0 Turbo de la nouvelle famille Global Medium Engine. Développant 270 ch / 400 Nm, il est doté de la fonction eTorque, assimilable à un alterno-démarreur : recharge optimisée de la batterie, boost de puissance, amélioration de la coupure / redémarrage du moteur à l’arrêt… Les amateurs de V6 pourront toujours opter pour le V6 3.6 Pentastar : 285 ch et 350 Nm. Enfin, les versions Unlimited (4 portes) pourront opter pour le V6 3.0 Diesel : 260 ch et 600 Nm, uniquement avec la boîte automatique 8 rapports, disponible en option sur les autres moteurs.

Prochaine étape, le très attendu pick-up Scambler.

Jeep Wrangler Unlimited

Source : Jeep

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Los Angeles 2017 : Jeep Wrangler"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Olcls
Invité

Un vrai 4×4, pas un SUV 🙂 !
« On retrouve donc une vraie « planche » très plate, horizontale colorée dans laquelle sont incrustés les aérateurs ou instruments. »
Sur les photos, elle m’a l’air plutôt verticale cette « planche » 😉 .

Thibaut Emme
Admin

Non. La console centrale oui. Mais la planche de bord (aérateurs, compteurs etc.) Et bien haute et horizontale/rectiligne. 🙂

Géronimoo
Invité

En espérant qu’il n’y ait pas une trop grande inflation sur les prix, malus compris autant en diesel qu’en essence.

Francois
Invité

Je dis bravo Sergio et sans ironie cette fois, ce Wrangler est une belle réussite, un bon mix entre modernisation et préservation de l’ADN de ce mythique 4X4.

Rickyspanish
Invité

C’est très réussi sur toutes les versions, le style historique maintenu mais parfaitement modernisé dehors et dedans. Le tout avec une collection d’équipements de personnalisation Mopar disponible pour que les acheteurs se fassent plaisir.
Je trouve un truc un peu perturbant : le levier de vitesse semble très (trop ?) à droite par rapport au conducteur, pas gênant en automatique mais sur la photo du rubicon où elle est en manuelle, ça me choque un peu … ça fait bizarre.

RICO
Invité

Indémodable et intemporel …
Dommage qu’il soit déjà mort né dans notre beau pays ou le malus est un véritable racket .

wpDiscuz