Accueil Endurance WEC 2017-7 : Toyota passe entre les gouttes à Fuji

WEC 2017-7 : Toyota passe entre les gouttes à Fuji

673
1
PARTAGER
WEC Fuji 2017 Course

On se souvient que les six heures de Fuji avaient été noyées en 2013 sous un déluge. Ce ne fut pas tout à fait le cas cette année, mais les nombreuses interruptions et le drapeau rouge final du fait de la pluie et de la visibilité ont rendu la course éprouvante. A la fin, c’est Toyota qui a le mieux joué le coup en plaçant ses deux TS050 en tête au moment où la course a été arrêtée avec un peu moins d’une heure restante à l’horloge et définitivement abandonnée.

Course en pointillés

Suivant un début de week-end pour le moins maussade, les conditions météo inquiétaient à nouveau en arrivant au circuit. Allait-on rejouer le scénario de 2013, où seuls quelques tours sous safety car avaient été effectués ?

Sans aller jusque là, les conditions ont oscillé du très humide mais clair à la purée de pois complète, l’absence complète de vent rajoutant à la mixture en laissant en suspension les gouttelettes soulevées par les voitures.

Le directeur de course Eduardo Freitas a fait de son mieux pour gérer tout ça, jonglant avec les safety cars (six en tout), les slow zones, les drapeaux jaunes et les drapeaux rouges, mais à chaque fois le peloton était regroupé et la course n’a pas pu vraiment se développer. Le résultat n’est donc pas totalement indicatif des forces en présence, mais plutôt de la façon dont les teams ont su ou pas lire les conditions et le timing. Mais tout le monde étant logé à la même enseigne, les vainqueurs ont cependant parfaitement mérité leurs lauriers.

LMP1

En condition de course, les Porsche et les Toyota avaient des performances très proches et aucune des deux marques n’a pu prendre d’ascendant décisif. Les trois premières voitures étaient d’ailleurs séparées de très peu de secondes lorsque le dernier drapeau rouge est survenu, la seule voiture distancée étant la Porsche no2 qui avait pourtant dominé la première heure de course aux mains d’Earl Bamber. C’est le timing choisi pour le ravitaillement, en dehors d’une période de safety car dont ont bénéficié les autres LMP1s, qui a mis la no2 à un tour qu’elle n’a jamais pu reprendre.

La Toyota no8 a dès lors tenu le commandement jusqu’à la fin grâce à de bons relais de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, Anthony Davidson n’ayant pas eu le loisir de prendre le volant. Derrière, la Porsche no1 et la Toyota no7 se sont échangées la seconde position au gré des redéparts, Mike Conway réussissant un dépassement décisif dans les derniers tours de la course.

Les deux Toyota TS050 réalisent donc un doublé bienvenu sous les yeux de l’état major de Toyota, et Nakajima et Buemi restent dans la course au titre.

LMP2

La Vaillante Rebellion no31 de Bruno Senna, Nicolas Prost et Julien Canal a gardé le commandement de bout en bout, ne perdant la première position que temporairement au gré des ravitaillements. La no13 par contre, bien que partageant la première ligne avec la no31, a été presque immédiatement hors jeu à cause d’un tête à queue de Nelson Piquet Jr dans le premier virage une fois le drapeau vert abaissé. Pour ajouter à la déception, Mathias Beche est sorti violemment à la suite d’un contact avec Jean-Eric Vergne sur l’Oreca Manor no24.

Ce fut le seul gros carton de la journée, ce qui est à noter dans ces conditions particulièrement traîtres et est à mettre au crédit des pilotes et de la direction de course. Derrière l’Oreca Rebellion, la catégorie a été bien animée par le duel entre l’Alpine no36, en particulier grâce à un Nicolas Lapierre très en verve, et l’Oreca no38 du Jackie Chan DC Racing. Les deux équipages terminent dans cet ordre et les écarts se resserrent au championnat entre les trois voitures. C’est le Jackie Chan DC Racing qui mène toujours le classement.

GTE Pro

Les Porsche 911 RSR se sont montrées à leur avantage durant la majeur partie de l’épreuve, pourtant c’est la Ferrari AF Corse no51 de Alessandro Pier Guidi et James Calado qui l’emporte après être passée en tête au bon moment devant la Porsche no91.

La course est à oublier pour Ford, dont la voiture de pointe la no67 a été ralentie par une pénalité puis une sortie de piste après un accrochage avec la Porsche no92. Les Aston Martin n’ont pas été en mesure de se mêler à la lutte pour le podium à Fuji.

GTE Am

La première partie de la course a été dominée par la Ferrari no61 du Clearwater Racing, en particulier grâce à un premier relais très sûr du régional de l’équipage Keita Sawa. Mais au final c’est l’autre Ferrari de la catégorie, la no54, qui s’est emparée du commandement en fin d’épreuve pour terminer devant la no61. La Porsche no77 du Proton Dempsey Racing complète le podium du GTE Am.

Crédit photos : PLR/le blog auto

Classement

6 Heures de Fuji, 15 octobre 2017

Pos. No. Team Drivers Car Class Ty Laps Gap
1 8 Toyota Gazoo Racing BUEMI / DAVIDSON / NAKAJIMA Toyota TS050 – Hybrid LMP1 M 113
2 7 Toyota Gazoo Racing CONWAY / KOBAYASHI / LOPEZ Toyota TS050 – Hybrid LMP1 M 113 1.498
3 1 Porsche LMP Team JANI / LOTTERER / TANDY Porsche 919 Hybrid LMP1 M 113 2.272
4 2 Porsche LMP Team BERNHARD / BAMBER / HARTLEY Porsche 919 Hybrid LMP1 M 112 1 Laps
5 31 Vaillante Rebellion CANAL / PROST / SENNA Oreca 07 – Gibson LMP2 D 110 3 Laps
6 36 Signatech Alpine Matmut LAPIERRE / MENEZES / NEGRÃO Alpine A470 – Gibson LMP2 D 110 3 Laps
7 38 Jackie Chan DC Racing TUNG / JARVIS / LAURENT Oreca 07 – Gibson LMP2 D 110 3 Laps
8 28 TDS Racing PERRODO / VAXIVIERE / COLLARD Oreca 07 – Gibson LMP2 D 110 3 Laps
9 24 CEFC Manor TRS Racing RAO / HANLEY / VERGNE Oreca 07 – Gibson LMP2 D 110 3 Laps
10 26 G-Drive Racing RUSINOV / THIRIET / ROSSITER Oreca 07 – Gibson LMP2 D 110 3 Laps
11 51 AF Corse CALADO / PIER GUIDI Ferrari 488 GTE LMGTE Pro M 109 4 Laps
12 91 Porsche GT Team LIETZ / MAKOWIECKI Porsche 911 RSR LMGTE Pro M 109 4 Laps
13 25 CEFC Manor TRS Racing GONZALEZ / TRUMMER / PETROV Oreca 07 – Gibson LMP2 D 109 4 Laps
14 92 Porsche GT Team CHRISTENSEN / ESTRE Porsche 911 RSR LMGTE Pro M 109 4 Laps
15 66 Ford Chip Ganassi Team UK MÜCKE / PLA Ford GT LMGTE Pro M 109 4 Laps
16 71 AF Corse RIGON / BIRD Ferrari 488 GTE LMGTE Pro M 109 4 Laps
17 97 Aston Martin Racing TURNER / ADAM Aston Martin VANTAGE LMGTE Pro D 109 4 Laps
18 95 Aston Martin Racing THIIM / SØRENSEN Aston Martin VANTAGE LMGTE Pro D 108 5 Laps
19 54 Spirit of Race FLOHR / CASTELLACCI / MOLINA Ferrari 488 GTE LMGTE Am M 107 6 Laps
20 61 Clearwater Racing MOK / SAWA / GRIFFIN Ferrari 488 GTE LMGTE Am M 107 6 Laps
21 77 Dempsey – Proton Racing RIED / CAIROLI / DIENST Porsche 911 RSR (991) LMGTE Am D 107 6 Laps
22 86 Gulf Racing UK HEDLUND / BARKER / FOSTER Porsche 911 RSR (991) LMGTE Am D 106 7 Laps
23 98 Aston Martin Racing DALLA LANA / LAMY / LAUDA Aston Martin V8 Vantage LMGTE Am D 105 8 Laps
24 67 Ford Chip Ganassi Team UK PRIAULX / TINCKNELL Ford GT LMGTE Pro M 96 17 Laps
Not classified
37 Jackie Chan DC Racing CHENG / BRUNDLE / GOMMENDY Oreca 07 – Gibson LMP2 D 52
Disqualified
13 Vaillante Rebellion BECHE / HEINEMEIER HANSSON / PIQUET JR Oreca 07 – Gibson LMP2 D 85

 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "WEC 2017-7 : Toyota passe entre les gouttes à Fuji"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
akouel
Invité

1ere victoire de Toyota depuis Spa, le doublé à domicile doit redonner le moral ! petit plus pour le championnat, étant donné que la #2 n’a pas eu une belle course. En P2, les difficultés du Jackie Chan Dc Racing (ou jota sport si vous préférez ^^) depuis le Nurb sont enfin tempérés par le podium de la #38 !

En GTE pro, Ferari doit regretter que la #71 ne soit pas à la place de la #51, mais les Ford n’ont pas été à la fête non plus, au contraire des Porsche qui font une bonne opération au final !

wpDiscuz