Accueil Salon de Tokyo Tokyo 2017 live : Toyota Century

Tokyo 2017 live : Toyota Century

1563
11
PARTAGER
Tokyo Motor Show 2017 Toyota Century

2017, année de la nouvelle Rolls Royce Phantom ? Certes, mais c’est surtout l’année de la nouvelle Toyota Century, un événement rare. La troisième génération de l’institution japonaise qu’est la Century arrive tout juste vingt ans après la précédente, sacrifiant à la modernité avec modération, comme il se doit pour le moyen de locomotion de prédilection de la maison impériale.

Confort et dignité

Pour être tout à fait exact, l’Empereur dispose sa propre version baptisée Century Royal et produite à quatre exemplaires, mais Toyota laisse circuler la rumeur que la conception de la nouvelle voiture a tenu compte des commentaires venus du palais. Quand on a des clients pareils, autant en profiter.

Tokyo Motor Show 2017 Toyota Century

Le maître mot qui a présidé à la conception de la voiture n’est pas le dynamisme, la puissance ou le raffinement, mais le confort du passager et la dignité du style. Cela peut sembler un brin compassé mais pour la clientèle visée, le Japon old money, c’est le plus important.

Hybridation en douceur

Le style extérieur est dans la lignée des précédentes et inclue des éléments traditionnels de l’esthétique japonaise, mais l’important est à l’intérieur, caché par des rideaux de tulle plutôt qu’un film sombre sur les vitres. Là encore, mieux vaut être un peu suranné que de passer pour un gangster ou un oligarque.

 

La longueur totale, 5335 mm, est en augmentation tout comme l’empattement, au bénéfice des passagers de l’arrière. Là où dans la précédente génération le siège passager avant s’ouvrait pour permettre de passer les jambes, le maître des lieux peut désormais replier le siège avant électriquement sur l’écran tactile qui orne la console arrière pour prendre ses aises.

Tokyo Motor Show 2017 Toyota Century

Les sièges et les garnitures sont dans un velours gris ras incluant de la laine qui est plus confortable et moins sensible à la température que le cuir. Nous avons eu la chance de pouvoir en faire l’expérience, la Century étant paradoxalement plus accessible que la plupart des autres autos sur podium, pour lesquelles il fallait prendre rendez-vous pour pouvoir s’approcher. Les divas du salon ne sont pas celles qu’on croit.

La Century de deuxième génération était connue pour embarquer le seul V12 de la production japonaise. C’est désormais de l’histoire ancienne. La nouvelle venue reprend le V8 5l et le système hybride de la Lexus LS. Plus économique, il permet surtout de pousser encore plus la discrétion de fonctionnement, un des éléments essentiels du caractère de la voiture. Les allées du pouvoir seront désormais négociées dans le sifflement feutré du moteur électrique….

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Tokyo 2017 live : Toyota Century"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Alors si un soir la belle se gare devant chez vous.
1/c’est soit un membre de la famille impériale.
2/c’est soit un chef d’un clan yakuza.

gigi4lm
Invité

En tout cas ce ne sera pas un anglais qui préférera sans hésiter l’intérieur de sa Mulsanne ou de sa Phantom

SAM
Invité
@gigi4lm. C’est une conception du luxe et c’est une rapport avec l’argent que par exemple les citoyens des pays du Golf n’ont pas. Les japonais « dits traditionnels » et qui ont de l’argent aiment ne pas le montrer. C’est sûr qu’une Rolls ou un Maybach sont plus flamboyantes. On assiste à une révolution dans le pays asiatiques comme la Chine ou le Corée du Nord où les discrètes berlines deviennent plus flamboyantes. Au Japon, où les effets de la crise se font encore sentir, certaines grandes fortunes doivent penser qu’il faut rester discret! Sa concurrente, la Nissan Président n’existant plus, la… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Rester discret … à l’intérieur parce que l’extérieur est quand même très statutaire. et ce qui me gène n’est pas tant un problème de discrétion que, comme le souligne justement Seb, un mélange des genres quand à la qualité des matériaux. Impensable chez Rolls ou Bentley (du moins pour le second dans son modèle de prestige qu’est la Mulsanne )

SAM
Invité

@gigi4lm. Au Japon, vous êtes discret dans tous les aspects de votre vite, donc discrétion extérieure et intérieure. Un style « suranné et désuet » mais tellement japonais! Après j’ai envie de dire qu’il faut y entrer dedans pour juger.
Les premières Century avaient comme modèle les autos britanniques et américaines. Toyota garde cette ligne. C’est le même débat que j’ai sur ce blog quand je parle des SUVs Cadillac et Lincoln considérés par nombre d’européens comme moins luxueux qu’un futur Rolls ou un Bentley. C’est quoi le luxe automobile? Une conception culturelle!
Ici c’est le confort qui prime!

SAM
Invité

@gigi4lm. Gardez à l’esprit que l’empereur du Japon est outre une chef d’Etat mais un représentant religieux de premier plan. Est-ce que la présence de la sellerie laine n’est-elle pas justifiée par la pratique du shintoïsme? Alors je n’y connais rien et il faudrait sur ce point un éclairage. La belle se vend peu et coûte 100 000 euros donc on est loin d’une Rolls en cuir! Il y a les Crown à côté et les Lexus …

Seb
Invité

C’est vraiment très bizarre cet intérieur … Non pas pour le choix des matériaux , mais y’a un mélange qui parait cheap sur certains éléments et d’autre d’une grande qualité , on dirait qu’on à ajouté des accoudoirs , boutons et poignées d’une voiture de luxe , à une vieille voiture tuning sur le retour …. En tout cas la voiture en elle même est très statutaire et vraiment jolie !

Milou
Invité

C’est une voiture pour les vieux, le tableau de bord a un look bas de gamme américain des années 1980.

RPM
Invité

À quand un essai ?

SGL
Invité

C’est un peu comme si l’on avait gardé notre Simca Chambord en production ! 😉
Elle fait quand même penser à une voiture de dictature… ambiance « 1984 »
L’intérieur de la dernière classe S fait paradisiaque à côté !?

wpDiscuz