Accueil Actualités Entreprise Qui va racheter Kumho ?

Qui va racheter Kumho ?

1252
0
PARTAGER

Kumho Tires (ou « Kumho Tyres » en Europe) est à vendre. Double Star, le fiancé Chinois, est en train de tourner les talons. Le nouveau prétendant, c’est l’Indien Apollo.

Kumho, c’est l’histoire de Park In Cheon, un chauffeur de taxi qui fonda sa compagnie en 1945. De fil en aiguille, il construisit un groupe autour du transport de passagers. En 1960, il se lança dans les pneus, puis dans la chimie. Aujourd’hui, c’est l’archétype du chaebol : un groupe diversifié et dirigé par le fils du fondateur. Kumho Tires est le fournisseur de Kia et Hyundai. Il a su grandir avec eux et devenir ainsi un acteur mondial du pneu. Reste qu’il subit les hoquets de sa maison-mère. Ainsi, le site Américain, entamé en 2008, ne fut achevé qu’en 2016. En 2011, CCTV, la TV chinoise, diffusa une enquête mettant en cause la qualité des pneus Kumho. Depuis, le manufacturier souffre dans la deuxième monte.

Suite aux problèmes du groupe, des créanciers ont pris des parts de Kumho Tires, en 2010. Ils souhaitent désormais vendre. Le candidat unique, c’était Qindao Doublestar. Cette entreprise étatique est surtout connu pour ses baskets (!), mais elle fabrique également des pneus (principalement pour les poids-lourd.)
Pour 955 milliards de won (727 millions d’euros), Doublestar s’offrait 42,01% des actions (devenant son actionnaire de référence) et le droit d’utiliser la marque « Kumho » pendant 20 ans. L’affaire semblait pliée et l’on faisait le parallèle avec le rachat de Pirelli par un autre manufacturier Chinois. Mais à l’été, Doublestar a revu son offre à la baisse de 10%. Puis, en septembre, l’état Sud-Coréen s’est ému de voir une entreprise Coréenne partir sous pavillon chinois. D’autant plus que Kumho fournit l’armée sud-coréenne et que Doublestar est une société étatique, donc liée à Pékin, laquelle soutien implicitement la Corée du Nord…

Il y a désormais un chevalier blanc : Apollo Tyres, déjà propriétaire de Vredestein. Le manufacturier Indien cherche de nouvelles proies. En 2014, il n’avait pas réussi à mettre la main sur Cooper Tires. Kumho l’intéresse donc. En janvier, il avait fait une offre à 660 millions d’euros, qui fut vite balayée par les créanciers-actionnaires. Maintenant que Doublestar est hors-course, il pourrait empocher le morceau pour 640 millions d’euros. Ca valait le coup d’attendre…

Crédit photo : Kumho

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz