Accueil F1 F1 Mexico 2017: Verstappen s’impose, Hamilton champion

F1 Mexico 2017: Verstappen s’impose, Hamilton champion

746
14
PARTAGER

Hamilton et Vettel s’étant auto-éliminés de la course en tête après un contact au départ, il ne restait plus à Max Verstappen qu’à dérouler sa course pour signer à Mexico la troisième victoire de sa carrière. Ce succès est cependant éclipsé par le quatrième titre mondial décroché par Hamilton malgré une modeste neuvième place finale.

Départ: C’est très chaud sur les premières lignes au moment du départ. Verstappen, très agressif mais correct attaque Vettel ce dont profite Hamilton pour tenter de s’infiltrer entre les deux monoplaces devant. En ralentissant un peu brutalement, il surprend l’Allemand c’est le contact entre la Ferrari et la Mercedes. Vettel se retrouve avec un aileron avant endommagé. C’est pire pour Hamilton qui crève un pneu et perd énormément de temps en revenant au stand. Vettel doit lui aussi rentrer au stand.

Tour 2: Verstappen mène devant Bottas et Ocon.

Tour 5: Abandon de Daniel Ricciardo dans le stand Red Bull. Vettel est seizième et Hamilton bon dernier.

Tour 8: Ocon se fait décrocher par Bottas mais creuse l’écart sur Hülkenberg derrière lui.

Tour 10: Fernando Alonso dépasse en force Romain Grosjean. La Haas perd quelques morceaux de carbone dans l’aventure. Vettel est revenu au contact de Felipe Massa.

Tour 12: En tête Max Verstappen enchaîne les records du tour et possède plus de 5 secondes d’avance sur Bottas.

Tour 13: Vettel attaque et passe Massa. Le Brésilien ne lui aura pas facilité la tâche. C’est le moins que l’on puisse dire.

Tour 15: Avec leurs gommes jaunes, Vettel et Hamilton tournent une seconde pleine moins vite que les hommes de tête en pneus ultratendres.

Tour 16: Raïkkönen, sixième, tente de s’approcher de Pérez devant lui mais la vitesse de pointe de la Force India est telle que la Ferrari peine à revenir malgré le DRS. Au même moment Vettel passe quatorzième en dépassant Pierre Gasly.

Tour 18: Pérez rentre au stand. Vettel s’impose face à Romain Grosjean. Bottas signe le record du tour.

Tour 19: Arrêt de Nico Hülkenberg.

Tour 20: Verstappen mène avec plus de six secondes d’avance sur Bottas et vingt-trois secondes sur Ocon.

Tour 21: Arrêt d’Esteban Ocon. Le Français ressort en cinquième position derrière Stroll.

Tour 22: Hamilton, toujours bon dernier, reçoit le drapeau bleu pour laisser passer Verstappen qui lui prend un tour.

Tour 23: Vettel est onzième après un dépassement sur Brendon Hartley puis sur Stoffel Vandoorne.

Tour 24: Le rythme d’Hamilton est très lent et est incapable de s’approcher de Carlos Sainz devant lui.

Tour 26: Abandon de Nico Hülkenberg sur ennui moteur. L’Allemand peut être déçu car il était en très bonne position.

Tour 27: Hamilton dépasse enfin Carlos Sainz. Il n’est plus lanterne rouge du Grand Prix.

Tour 30: Wehrlein se fait dépasser par Hamilton qui est désormais seizième.

Tour 31: Vettel dépasse Alonso et signe le meilleur tour en course.

Tour 32: Encore une casse pour un moteur Renault. Cette fois la victime est Brendon Hartley. La Toro Rosso est mal placée ce qui entraîne le déploiement de la virtual safety car. La plupart des pilotes, dont les hommes de tête, s’arrêtent au stand.

Tour 33: Vettel s’arrêtent pour chausser des pneus ultratendres.

Tour 34: Après tous les arrêts Raïkkönen est maintenant troisième. Avec sa stratégie décalée il a pu dépasser Esteban Ocon.

Tour 35: Record du tour pour Vettel, huitième de la course.

Tour 36: 1’19″592 pour Verstappen. Le record du tour de la piste mexicaine est pulvérisé.

Tour 37: Dépassement de Vettel sur Magnussen. Il est maintenant septième mais il faut qu’il atteigne au moins la deuxième place pour entretenir ses dernières chances de titre mondial.

Tour 43: Hamilton dépasse Gasly.

Tour 46: Douzième place pour Hamilton après un dépassement réussi sur Ericsson mais le Suédois n’a rien fait pour l’aider.

Tour 47: On annonce par radio à Hamilton qu’il peut espérer une huitième place finale à la régulière.

Tour 49: Vettel revient au contact de Pérez, sixième.

Tour 50: Vettel plonge à l’intérieur et freine très tard. Cette manoeuvre audacieuse surprend Pérez qui abdique. Le Mexicain s’arrête au stand juste après avec l’espoir de remonter sur Stroll en fin de course avec ses gommes violettes.

Tour 52: Hamilton passe Vandoorne et se retrouve à la porte des points.

Tour 54: Vettel dépasse Stroll et améliore le record du tour.

Tour 57: Ocon cède face à Vettel. Hamilton entre dans les points en dépassant Felipe Massa.

Tour 61: Hamilton remonte sur le duo Magnussen-Alonso qui luttent pour la huitième place.

Tour 62: Abandon de Sainz. Il n’y a plus de Renault en course.

Tour 65: Verstappen améliore le meilleur tour en course. Il n’a pourtant plus besoin d’attaquer tant son avance sur Bottas est confortable.

Tour 66: Fernando Alonso claque fermement la porte devant Lewis Hamilton qui tentait d’attaquer la McLaren.

Tour 69: Hamilton dépasse Alonso après une jolie lutte entre les deux champions. Vettel reprend le record du tour.

Arrivée: Deuxième victoire de la saison pour Max Verstappen mais l’Histoire retiendra le quatrième titre de champion du monde remporté par Lewis Hamilton.

Championnat pilotes:

1. Hamilton 333 (Champion)
2. Vettel 277
3. Bottas 262
4. Ricciardo 192
5. Raïkkönen 178
6. Verstappen 148
7. Pérez 92
8. Ocon 83
9. Sainz 54
10. Stroll 40

Championnat constructeurs:

1. Mercedes 595 (Champions)
2. Ferrari 455
3. Red Bull 340
4. Force India 175
5. Williams 76

Crédit photo: F1

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "F1 Mexico 2017: Verstappen s’impose, Hamilton champion"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité
Verstappen intouchable en course, avec Botas et Raikkonen loin derrière. Très belle prestation de Ocon qui aurait pu jouer le podium avec une meilleure stratégie. Joli tir de McLaren et de Honda qui n’ont pas cassé sur cette course très exigeantes pour les mécaniques. Enfin, un peu la honte pour Renault qui auront cassé plus la moitié de leurs moteurs en course: le circuit de Mexico est situé à 2200m d’altitude, ce qui signifie que la densité de l’air y est réduite de plus de 20%. Il y a donc un manque à gagner en terme de refroidissement: on peut… Lire la suite >>
ART
Invité

Et Raikko qui navigue entre deux eaux, décevant.. Thibaut, une analyse plus large de ce titre ?

Thibaut Emme
Admin
Pour le titre, guère plus que ce que j’avais dit la dernière fois. Mercedes a mangé son pain noir en début de saison avec un moteur qui manquait de fiabilité et qui tournait « en dedans ». Une fois les circuits défavorables à la Merdeces à l’empattement gigantesque, Hamilton n’avait « plus qu’à dérouler ». A ce moment, Ferrari a commencé à atteindre les premières pénalités (stupides) moteur et Vettel a « un peu craqué ». Ce qui m’intrigue le plus cette année, c’est Bottas. Flamboyant en début de saison, il semble se « Raïkkönneniser » en 2ème partie de saison. Il rentre dans le rang et s’il… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

… il semble se « Raïkkönneniser » …
j’adore

Rowhider
Invité
Pour ma part, je considère que ce sont Ferrari et surtout Vettel qui ont perdu le titre, plus qu’une victoire d’Hamilton qui l’a remporté: les erreurs chez Ferrari ont été nombreuses, Vettel irrégulier, et souvent au plus mauvais moment. Surtout que Kimi a été mis à forte contribution très tôt dans la saison, sans lui il aurait été bien plus loin. Hamilton a été quasi parfait cette année, avec comme d’habitude la chance lui sourit toujours lorsque la situation n’est pas à son avantage… Quant à Bottas, il a bénéficié d’une Mercedes difficile en début de saison à l’instar de… Lire la suite >>
zafira500
Invité

@Rowhider
« Pour ma part, je considère que ce sont Ferrari et surtout Vettel qui ont perdu le titre »
Certes, Ferrari et Vettel ont perdu, mais on ne peut pas nier qu’Hamilton a été impressionnant en deuxième partie de saison.
De plus, si Ferrari et Vettel avaient été sacrés, on aurait pu tout aussi dire que l’anglais a perdu le titre sur le début de saison.

Thibaut Emme
Admin
Si je ne dis pas de bêtises, Renault a décidé avec l’accord des écuries clientes de tester des pièces de 2018. Je ne sais pas si c’est ces pièces qui ont lâché. Aussi il faut voir que désormais les pilotes ont ordre de tout couper (quand le moteur ne se met pas lui même en sécurité) avant que ce soit trop tard…bon ce weekend, il y a eu du barbecue au losange quand même. Pour la course, le rythme de la Red Bull de Verstappen était assez impressionnant. Et avec un Renault 😉 comme quoi. Ocon fait plaisir à voir… Lire la suite >>
Guallaume
Invité

ce sont Verstappen, Hulkenberg, et Hartley qui ont les moteurs avec les pièces « 2018 »

de passage
Invité

et en WRC, il ne s’est pas passé un truc ce we ?

gigi4lm
Invité

au bout de 5 fois on se lasse 🙂

salociN
Invité

On déterrera ce commentaire de génie au 5ème d’Hamilton l’an prochain…

gigi4lm
Invité

j’espère que tu as remarqué le petit sourire à la fin.

CDA
Membre

Red Bull a fêté ça avec Renault j’espère. Ah non, c’est vrai, c’est un moteur  » TAG Heuer ».

wpDiscuz