Accueil Ecologie Chine : le camion-toupie hybride de Shaanxi

Chine : le camion-toupie hybride de Shaanxi

686
0
PARTAGER

Efficient Drivetrains, Inc (EDI) propose des solutions d’électrifications et d’hybridations. Faute de débouchés aux Etats-Unis pour son camion hybride, c’est le Chinois Shaanxi qui va utiliser en premier son offre.

Cela fait déjà plusieurs années que Shaanxi commercialise des bus électrifiés grâce à EDI. Le constructeur Chinois connait donc bien l’entreprise Américaine.

EDI souhaite désormais appliquer son savoir-faire au poids-lourd, avec une solution PHEV. Le camion, sur base Freightliner, n’a pas convaincu aux Etats-Unis. Shaanxi, lui, est preneur. Il compte ainsi lancer un camion-toupie hybride plug-in. Simplement, au lieu d’une chaine de traction PowerDrive 6000 PHEV, il embarquera un ensemble PowerDrive 8000 PHEV. Le logiciel de gestion, PowerSuite, reste identique. Les caractéristiques techniques ne sont pas précisées.
Les premiers tests du véhicule sont prévus dans les prochaines semaines.

Côté EDI, on se frotte les mains avec ce premier client. Il permettra de fiabiliser l’hybridation et d’essuyer les plâtres. Une fois la technologie éprouvée, d’autres constructeurs pourraient être intéressés.
La démarche de Shaanxi démontre aussi la pression exercée par le pouvoir Chinois sur les constructeurs de poids-lourd. Les normes environnementales ou sécuritaires sur les camions étaient très légères. La Chine, premier producteur mondial d’utilitaires moyens et lourds, veut mettre au pas les constructeurs. Les principaux acteurs, DongFeng, FAW et Foton, se mettent doucement en branle. Une consolidation d’un secteur jusqu’ici très atomisé se profile. Shaanxi, d’envergure plus modeste, compte bien faire des efforts pour ne pas rester au bord de la route…

Source :
EDI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz