Accueil Actualités Entreprise Ford : chômage technique et baisse des cadences aux USA et Mexique

Ford : chômage technique et baisse des cadences aux USA et Mexique

626
0
PARTAGER

Ford vient d’annoncer sa volonté de diminuer l’activité de cinq de ses usines en Amérique du Nord, trois d’entre elles aux Etats-Unis et deux au Mexique. Objectif affiché : ajuster ses cadences à la baisse de la demande pour ses véhicules. Une annonce faite via une porte-parole de la marque.

Réduction de production de une à deux semaines

En ce qui concerne les Etats-Unis, la production sera réduite de deux semaines dans l’usine de Flat Rock, laquelle produit la Mustang et la Lincoln Continental ainsi que des véhicules électriques et autonomes. Même motif, même punition pour le site de Kansas City où est produit le Ford Transit. L’usine de Michigan  – située à Wayne – et qui fabrique la Focus et la C-MAX verra pour sa part son activité baisser d’une semaine.

Au Mexique, Ford va réduire la production de trois semaines dans l’usine de Cuautitlan, où est produit la Fiesta. Le site de Hermosillo verra quant à lui sa cadence réduite durant deux semaines, mesures impactant la production de la Fusion et la Lincoln MKZ.

Les employés travaillant dans ces usines vont être en chômage technique partiel. Au total près de 20 000 impactés de ces cinq sites confondus seront impactés. «Nous continuons d’aligner la production à la demande des clients comme nous l’avons toujours fait » et sommes en bonne voie pour que les stocks de nos concessionnaires soient aux niveaux prévus d’ici la fin de l’année», a noter quant à elle Kelli Felker, la porte-parole de Ford.

Une demande en berne pour Ford

Alors que la demande de SUV et de pick-up se développe aux Etats-Unis, la demande de berlines est en forte baisse aux Etats-Unis. Ford et General Motors ont d’ores et déjà averti à différentes reprises depuis le début de l’année qu’ils allaient prendre le taureau par les cornes. Enfin … pas forcément dans le sens où on l’aimerait puisqu’il s’agira dans un premier temps de supprimer des emplois sur les sites de production de ce type de véhicules.

L’agence de notation Moody’s estime plus largement pour sa part que le marché automobile US est en fin de cycle et qu’il devrait chuter de 3,6 % en 2017 et de 0,8 % en 2018, pour tomber en deçà des 17 millions d’unités. Il est vrai qu’il avait connu précédemment sept années de croissance ininterrompue. Et une année record en 2016.

Des investissements aux USA malgré tout

En janvier dernier, Ford avait annoncé l’annulation de son projet d’usine au Mexique destinée à la production de la Focus. Mettant ainsi fin à sa volonté affichée en avril 2016 d’y investir   1,6 milliards de dollars en créant 2 800 emplois. Changeant son fusil d’épaules, le constructeur avait alors annoncé qu’il allait investir 700 millions de dollars dans un site du Michigan, sur les 4 prochaines années. L’investissement est destiné à l’usine de Flat Rock. Laquelle réduit néanmoins sa voilure aujourd’hui.

En mars dernier, le constructeur a parallèlement annoncé un investissement de 1,2 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros) dans trois de ses usines du Michigan, avec à la clé la création de 130 emplois, conformément à un accord signé en 2015 avec le syndicat United Auto Workers.

Le groupe avait alors précisé qu’il investirait 850 millions de dollars dans la modernisation de son usine de Wayne, où seront produits le SUV Ford Bronco et le pick-up Ford Ranger. 150 millions de dollars devront également être investis dans son usine de moteurs de Romeo, via la création de 130 emplois à la clé. S’y ajoutera un investissement de 200 millions de dollars dans le centre de données de Flat Rock en vue de financer des recherches sur les véhicules autonomes et la connectivité.

« On est confiant dans la poursuite d’une solide croissance économique aux Etats-Unis à court terme », avait alors Joe Hinrichs, président de la division Americas at Ford …. La méthode Coué n’a semble-t-il pas véritablement fonctionné …

Une production en Chine … pour le marché américain

Mais n’oublions pas qu’au mois de juin, Ford a confirmé son intention de produire en Chine, au sein de Changan-Ford, les Focus destinées au marché américain. Le modèle actuel est assemblé sur le site de Michigan Assembly Plant et sa production cessera dans un an environ. La nouvelle Focus, qui débarquera aux Etats-Unis début 2019, devait initialement être produite au Mexique.
Si au début de l’année, Ford avait annoncé l’annulation de sa nouvelle usine mexicaine de San Luis Potosi, la décision n’avait pas eu au final de conséquence sur la production mexicaine de la Focus, récupérée par l’usine d’Hermosillo.

Sources : GM, AFP, Les Echos, Reuters
Crédit Photo : Ford

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz