Accueil Ecologie La Californie pourrait interdire les moteurs thermiques à terme

La Californie pourrait interdire les moteurs thermiques à terme

667
8
PARTAGER

Les moteurs thermiques vivraient-ils leurs derniers jours ? La Californie pourrait à l’avenir interdire la vente de voitures motorisées de telle sorte. Objectif affiché : atteindre ses objectifs à long terme en matière de qualité de l’air. Le cas échéant, l’Etat emboîterait ainsi le pas à la Chine, la France et le Royaume-Uni.

Mary Nichols, présidente du California Air Resources Board, a ainsi indiqué lors d’un entretien accordé vendredi dernier à Bloomberg que le gouverneur Jerry Brown avait montré son intérêt pour stopper la commercialisation de tels véhicules. Ajoutant que l’interdiction la plus récente en la matière avait vu le jour il y a une dizaine d’années.

Précisons que Jerry Brown est considéré comme l’élu le plus ouvert à la mise en place de politiques de lutte contre le changement climatique.

Apostrophant le gouverneur sur les causes d’un certain immobilisme US en la matière alors que la Chine a pu décider l’élimination à terme des ventes de véhicules à combustibles fossiles, Mary Nichols a pu voir l’intérêt de Jerry Brown sur le sujet. Selon lui, la mise en œuvre de telles mesures en Californie ne devrait pas être un problème insurmontable alors que la Chine a pu le faire.

« Pour atteindre les niveaux ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, nous devons absolument remplacer toute combustion par une forme d’énergie renouvelable d’ici 2040 ou 2050« , a ajouté Nichols. « Nous considérons cela comme une méthode pour faire avancer la discussion », a-t-elle poursuivi.

Une mesure fracassante pour les constructeurs si elle se concrétisait

Reste que l’adoption d’une telle politique enverrait des ondes de choc à travers toute l’industrie automobile mondiale en raison de l’ampleur du marché automobile de Californie. Plus de 2 millions de nouveaux véhicules de tourisme ont été comptabilisés dans l’Etat l’année dernière. Un chiffre supérieur à ceux enregistrés en France, Italie ou Espagne.

Si une telle interdiction était mise en œuvre, les constructeurs automobiles – de General Motors à Toyota – seraient soumis à de nouvelles pressions pour que les véhicules électriques deviennent la norme pour le transport de personnes au sein de l’Etat américain le plus peuplé. Une perspective qui conduit une nouvelle fois à douter de l’avenir de l’essence et du diesel.

Les constructeurs redoutent une remise en cause des négociations

L’Association des constructeurs automobiles (Association of Global Automakers) a déclaré pour sa part que les consommateurs devraient être en mesure de s’offrir les voitures – plus propres – que la Californie estime nécessaires pour atteindre ses objectifs climatiques. Pour rappel, l’association commerciale représente Toyota, Honda et d’autres constructeurs automobiles externes aux États-Unis.

« Nous avons travaillé avec la Californie sur des approches intelligentes basées sur le marché en vue de réduire les émissions au-delà de 2025 et nous espérons que la déclaration du gouverneur ne remette pas en cause ces travaux«  a déclaré en suivant John Bozzella, un directeur général d’Automakers Global dans un communiqué.

La Californie à la recherche d’une voie juridique pour contourner Trump

Pour rappel, la Californie s’est fixé comme objectif de réduire d’ici 2050 les émissions de dioxyde de carbone de 80% par rapport aux niveaux de 1990. Mais selon certains, l’augmentation des émissions issues du transport routier aurait contrecarré les efforts de l’État pour réduire la pollution.

Rappelons que l’Etat californien a le pouvoir d’établir ses propres textes régissant la lutte contre la pollution. Une prérogative qui lui a été accordée via la Loi de 1970 sur l’air pur (Clean Air Act). Ces règles sont complémentées par des dérogations accordées par l’Environmental Protection Agency (Agence de protection de l’Environnement).

Nichols a déclaré que l’État de Californie adopterait néanmoins probablement une voie juridique différente pour permettre une éventuelle interdiction étant donné que l’administration de Trump ne devrait pas approuver de dérogation concernant le dossier.

La Californie pourrait par exemple utiliser les règles d’immatriculation des véhicules ou contrôler les véhicules qui peuvent accéder aux autoroutes de l’État, a déclaré la présidente du California Air Resources Board.

Sources : Bloomberg

Crédit Photo : California Air Resources Board

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "La Californie pourrait interdire les moteurs thermiques à terme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

Quand on parle d’interdire les véhicules thermiques, on parle de la vente de véhicules neufs ou de tout ce qui roule, ou ça dépend des États?

Frederic Papkoff
Admin

Pour le moment, on parle de la vente de véhicules neufs.

Ici uniquement en Californie, mais certains tendent à s’aligner, en particulier dans le Nord-Est des USA.

Seb
Invité

Ça va être fun pour les touristes d’arpenter Rodeo Drive appareil photo à la main et ne voir que des Prius ….. x’)

amiral_sub
Invité

c’est deja le cas, là bas la prius est hyper commune

Seb
Invité

Oui c’est devenu une nouvelle mode chez les bobo de la cote ouest depuis que San Francisco s’y est mis , mais à L.A ou il n’était pas rare de croiser de superbes sportives dans certains quartiers huppés , quelque chose me dit que ça risque de disparaître à petit feu … :/

amiral_sub
Invité
en quoi rouler en prius est-ce bobo? Rouler en SUV c’est bobo : je suis bourge mais je vais aller crapahuter dans les montagnes dans mon 4×4. Rouler en prius c’est rationnel. Rouler en sportive c’est la passion, et la démonstration extérieure de sa réussite. Par exemple à chaque fois que je vais à Paris , je passe par les champs Elysées, j’aime cet endroit, on y voit systématiquement des ferraris. Or impossible de se faire plaisir en ferrari dans Paris. C’est meme plutot un enfer automobile cette ville. Sortit de Paris, plus une ferrari sur les autoroutes de banlieue.… Lire la suite >>
Philou
Invité

Aujourd’hui les vrais passionnés on les trouve sur les trackday, sur les journées coaching sur circuit qui ont de plus en plus d’adeptes. Franchement acheter une Ferrari ou autres Supercars juste pour aller au restaurant ou en boite de nuit et sortir alcoolisé pour aller faire le cake sur les champs ou ailleurs, je trouve ça ringard et à mille lieux de la passion automobile…

amiral_sub
Invité

heu moi je suis passionné et je ne vais pas sur circuit

wpDiscuz