Accueil Constructeurs Une Porsche 911 Safari, reine du offroad, à vendre

Une Porsche 911 Safari, reine du offroad, à vendre

682
0
PARTAGER

C’est un fait, la Porsche 911 a marqué de son empreinte tous les terrains. L’asphalte des circuits, les cailloux des spéciales. Partout où elle se montre, la grenouille triomphe. Mais il est un terrain où elle a couru avec succès qui semble oublié dans les limbes de l’histoire : le désert. Cela tombe bien, puisque cet exemplaire en vente vient nous rappeler le passé de la 911 dans le sable… ou dans l’Oural dans le cas présent…

Car oui, il y eut une 911 victorieuse dans la célèbre épreuve du Paris-Dakar, en 1984 plus précisément. Aussi saugrenu que cela puisse paraître, l’usine engagea dès 1983 deux voitures d’usines dans le rallye le plus cassant au monde. Avec un résultat pour le moins honorable pour la première année. Le suédois Bjorn Waldegaard finit quatrième, et l’anglo-kenyan Preston deuxième. De quoi donner des ailes au constructeur de Stuttgart au moment de réitérer l’expérience pour 1984.

Aux mains des équipages René Metge/Dominique Lemoine et Jacky Icxk/Claude Brasseur, les 911 officielles font merveille dans le désert. Et ce malgré de nombreuses péripéties qui verront le pilote belge remonter des profondeurs du classement pour finalement terminer le rallye à la sixième place, Metge s’adjugeant quant à lui la victoire finale.

Grenouille du désert… ou de la taïga ?

Sans doute inspirée par cet épisode fort de l’histoire de la 911, cette SC (Type G) de 1978 a été préparée par Erik Brandenburg, de la même façon que celle qu’il pilota dans la transsybérienne en 2007 (d’ailleurs remportée par un… Porsche Cayenne). Pour autant, pas de transmission intégrale ici. Les 250 chevaux délivrés par le Flat 6 de 3,2 litres de cylindrée s’expriment par le truchement des seules roues arrières. Pour l’essentiel, les modifications concernent la suspension. Celle-ci a été profondément remaniée pour laisser passer les gigantesques pneus Hankook qui couvrent les iconiques jantes Fuchs. Bien évidemment, les passages de roues sont évasés pour épargner la carrosserie.

 

Bien évidemment, les protections pour le châssis sont majorées mais aucun arceau de sécurité n’est installé. Et les demi pare-chocs arrière sont ajourés pour faciliter l’aération du précieux Flat 6. En revanche, l’auto se pare des mêmes peintures de guerre que la voiture utilisée par Brandenburg lors de sa campagne sibérienne, avec les fameux logos Martini d’époque.

Actuellement en vente, il vous en coûtera 129 900 euros pour cette 911 qui se trouve en Belgique. Cher payé, certes, mais bien plus atypique qu’un ‘banal ‘Range Rover pour vous aligner sur n’importe quelle course hors des sentiers battus…

Source : Iconiccars via JamesEdition

Illustrations : Iconiccars

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz